musicologie  mardi 7 juillet 2020.

Marie-Claire Pichaud : Chansons de ce temps-ci

Marie-Claire Pichaud : Chansons de ce temps-ci, microsillon BAM, LD 417, 1966.

Face A : 1. En approchant de Lisbonne, (Jocelyne François), 2. Allegeance (René Char), 3. Je ne veux pas mourir encore (Jocelyne François), 4. Les pigeons de poitiers (Jocelyne François), 5. Revenant, fou de guitare (Pierre Seghers). Face B : 1. Le survivant (Jocelyne François), 2. HoteL (Luc Bérimont ), 3. Onze heure moins le quart (Jocelyne François), 4. La rose ou le pain (Paul Chaulot), 5. Au beau milieu de la nuit (Jocelyne François).

Avec sa voix qui parfois semble blessée et sur le point de se briser, cette voix qui retient tout de suite l’attention de l’auditeur et dont le timbre, qu’il soit voilé ou éclatant, ne manque pas d’émouvoir, Marie-Claire Pichaud révèle sa nature sensible et passionnée et occupe une place à part parmi les grandes interprètes de la Chanson.

Cependant, on ne saurait considérer en elle que la chanteuse : la musicienne a depuis longtemps fait ses preuves en écrivant, sur des textes qu’elle veut de grande qualité, des musiques qui refusent la banalité et témoignent de son goût comme de son exigence envers elle-même.

Nous la remercions d’être venue à nous, connaissant notre catalogue et notre attachement à certaines valeurs esthétiques et culturelles, et d’avoir enregistré pour BAM le présent disque.

En écoutant ces dix chansons qu’elle nous chantait en s’accompagnant simplement sur sa guitare nous avons été frappés par leur force et leur pouvoir sur l’auditeur. Six d’entre elles sont composées sur des textes de Jocelyne François, les quatre autres sur des textes de Paul Chaulot, Pierre Seghers et des poèmes de René Char et Luc Bérimont. C’est dire leur valeur.

Ces chansons remuent tant de thèmes différents, graves ou heureux : misère et révolte, amour partagé, oubli qui ronge nos souvenirs, retour de guerre, sentiment de solitude, protestation devant la mort, la vie que l’on se choisit, perte de l’être aimé, etc., qu’il était bien difficile de trouver le titre général qui les réunirait. Nous nous sommes décidés pour « Chansons de ce temps-ci » en pensant qu’elles traduisent de façon directe des sentiments, des inquiétudes, des angoisses ou des hantises qui habitent les esprits ou les cœurs de nos contemporains les plus lucides, voire même de chacun d’entre nous.

A.L.A.

Face A

1. En approchant de Lisbonne • (Jocelyne François, Marie-Claire Pichaud)

2. Allegeance (René Char Marie-Claire Pichaud) (Gallimard)

3. Je ne veux pas mourir encore • (Jocelyne François - Marie-Claire Pichaud)

4. Les pigeons de poitiers ■ (Jocelyne François - Marie-Claire Pichaud)

5. Revenant, fou de guitare • (Pierre Seghers - Marie-Claire Pichaud)

Face B

1. Le survivant ■ (Jocelyne François - Marie-Claire Pichaud)

2. HoteL • (Luc Bérimont - Marie-Claire Pichaud)

3. Onze heure moins le quart • Pierre Gossez (clarinette) (Jocelyne François - Marie-Claire Pichaud)

4. - La rose ou le pain ■ (Paul Chaulot - Marie-Claire Pichaud)

5 - Au beau milieu de la nuit • (Jocelyne François - Marie-Claire Pichaud)

(■) Orchestre dirigé par François Rauber, arrangements F. Rauber

(•) Ensemble instrumental, Barthélemy Rosso, dirigé par Léon Gamme, (Arrangements B. Rosso.

 


À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

musicologie.org
 rss

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
☎ 06 06 61 73 41
ISNN 2269-9910

 

Mardi 7 Juillet, 2020