bandeau texte musicologie

Caen, 18 décembre 2019 —— Alain Lambert.

Magène: Les diries de la mé. La poésie de la mer tout en normand

Magène, Les diries de la mé, chansons normandes. Magène 2019.

Quinze chansons pour le quinzième album de Magène (magène!), le tout en trente ans puisque Calitchumbelet, le premier en vinyle date de 1989. Quinze chansons dont six sont des poèmes du grand poète de la Hague et du Cotentin, Côtis Capel (Albert Lohier 1915-1986). Une bonne introduction à sa langue lumineuse et lyrique.

Les histoires, les chansons, les complaintes et les légendes de la mer, le premier poème donne son titre au cédé et les raconte en quelques strophes, avant de dire l'hiver et « le tchu d'l'an » dans le second (Vas-tu vyins-tu), ensuite La caunchoun du vent, puis La mé tréjous, La mort du bâté et Ma mère aussi (dit par Joseph Lecoutour). Tout gamin, il a fait la pêche avec son père, puis il est devenu prêtre, prêtre ouvrier exactement, toujours pêcheur et poète. Avec André Louis l'auteur de Zabeth, premier roman en normand, il avait fondé au milieu des années soixante-dix à Cherbourg l'Université Populaire du Cotentin où avec mon ami Jean Pierre, on allait apprendre la langue de « nous graunds », nos grands-parents. À ce moment, il travaillait encore, à Socopêche, dans les bureaux, et m'en revenant du lycée, je m'arrêtais parfois lui dire « boujou » et discuter « eun miot ».

Les neuf autres titres sont bien sûr à écouter aussi, du xxe et du xxie, Charles Le Boulanger (L'aôberge à la mère Mela nie, Froume tes uus), chanteur forain et manchot d'il y a plus d'un siècle, Joséphine Eustache (Les gas du bouot d'la Maunche), Aundré Smilly (Flleurs et plleurs de men villâche) puis Gaspard Brey (Sus le rivage, Lé p'tit ouésé), prêtre lui aussi mais de l'autre bord du Cotentin, Louisot L'fève (Les galoches), Alphonse Allain (Eun jouo men père) et de Jersey J'lembrasserai souos l'gui de Geraint Jennings, pour les auteurs plus récents.

Bien sûr c'est la belle voix de Théo Capelle qu'on apprécie sur la plupart. Manuela Lecarpentier chante la berceuse et fait aussi parfois la deuxième voix. Daniel Bourdelès a signé toutes les musiques, sauf Les gas du bouot d'la Maunche de Gustave Mouty et chante la Mélanie.

Emilo Ortiz est à la guitare, à la basse et au violon, avec parfois Marlène Blouin à l'accordéon.

Un beau cadeau pour « la Noué » et « l'tchu d'l'an » avec un livret et tous les textes, disponible dans la boutique Magène. Un site où vous trouverez plein d'autres choses sur la langue et la culture normande.

Sinon Théo Capelle chantera vers 12h avec des écoliers lors du second colloque régional de la langue normande qui se tient à Rouen le 11 janvier 2020 à l'hôtel de la Région entre 9h30 et 15h.

Alain Lambert
18 décembre 2019

© musicologie.org


musicologie.org
 rss

Les précédents articles d'Alain Lambert

Sylvain Rifflet 4tet : Troubadours Stimulants —— Break the rules ! Musique classique et danse hip-hop —— Géraud Portal 6tet : Let My Children Hear Mingus ! Somptueux ! —— Cinq cédés jazz  pour réchauffer un peu décembre.

alain@musicologie.org
Alain Lambert, tous ses articles.

À propos - contact | S'abonner au bulletin Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
☎ 06 06 61 73 41
ISNN 2269-9910

bouquetin

Mercredi 18 Décembre, 2019 13:56