musicologie   mardi 11 décembre 2018

Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda . rss . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir

Résonances européennes du poétisme : peinture, poésie, musique

4 juin 2019, Paris
Appel à communications
Journée de recherches interdisciplinaires

 

Dans l’histoire des dialogues entre arts plastiques, musique et littérature au XXe siècle en Europe, le peintre et illustrateur tchèque Josef Šíma occupe une place singulière : celle d’un allié substantiel du rapprochement des avant-gardes tchèque et française. Lorsqu’il s’installe en France, en 1921, c’est en tant que correspondant du groupe Devětsil, fondé à Prague en 1919 par Karel Teige et réunissant peintres et poètes (Vítězslav Nezval, Jindřich Štyrský, Toyen…) autour de la revue ReD et des Manifestes du poétisme (Karel Teige et Vítězslav Nezval, 1928), dont le premier est publié en 1924, dans la revue Host, au moment même où André Breton fait paraître son Manifeste du surréalisme.

Les avant-gardes tchèques et françaises ont en effet en partage la perte du « goût de la pensée métaphysique » (Vítězslav Nezval, « Co je poesie », 1932) et tout à la fois le désir inextinguible de « changer la vie » (Rimbaud) et de libérer l’esprit humain (Karel Teige, « De l’artificialisme au surréalisme », 1938) par une conception élar- gie de la poésie, comme le souligne Karel Teige : « La poésie aujourd’hui n’est plus consignée dans les livres. Elle peut se produire avec des couleurs, des lumières, des sons, des mouvements, avec la vie » (Manifeste du poétisme, 1928).

C’est donc tout naturellement qu’à son arrivée à Paris Josef Šíma se rapproche des poètes dadaïstes et surréalistes, comme le signale Věra Linhartová : « Les tableaux de Šíma sont nés des mêmes états psychiques et des mêmes conflits intérieurs que les poèmes et les récits de Georges Ribemont-Dessaignes ou de Philippe Soupault. […] ils sont des produits de la puissance symbolique et mythique du rêve, de ce théâtre de l’inconscient » (Josef Šíma, 1974). En effet, à partir du milieu des années 1920, les tableaux et dessins de Šíma sont conçus comme des poèmes de paysages issus d’un monde étrange « au-delà du réel » où, au travers d’objets de la vie quotidienne métamorphosés par le rêve, l’artiste propose une ouverture sur l’invisible. Šíma reconnaît par ailleurs dans le programme du Grand Jeu (Roger Gilbert-Lecomte, René Daumal, Roger Vailland, André Rolland de Renéville), dont la revue (1928-1932) accueille les poèmes de Jaroslav Seifert et Vítězslav Nezval traduits par le peintre, des affinités avec celui du groupe Devětsil :

Il est étonnant que l’on ait pu si souvent prendre le groupe du Grand Jeu pour un groupe de mystiques et métaphysiciens religieux, bouddhistes ou autre. Pourtant le Grand Jeu mobilise toutes les possibilités et capacités, aussi bien rationnelles que non rationnelles, c’est-à-dire aussi bien de rêve, d’imagination, d’ex- tase, etc., qu’une méthode analytique, logique, rationnelle, consciente de son utilité et ses limites, abou- tissant au doute comme source du mouvement et du dynamisme spirituel, l’Idée. (« Le Grand Jeu » [2003])
Josef Šíma rencontre également dès 1924 le poète Pierre-Jean Jouve, avec lequel il conçoit des livres illustrés publiés au Sans Pareil ou chez Guy Lévis Mano (GLM). Comme le suggère Marie-Antoinette Laffont-Bissay,

« le dépouillement extrême des œuvres [du peintre], sa quête de l’émotion dans les formes les plus nues, correspond au travail d’épuration produit par [le poète] sur le langage, intégrant la recherche des silences sur lesquels les mots se détachent et se perçoivent avec le maximum de résonance poétique » (« Un partage de la lumière entre Pierre Jean Jouve et Josef Šíma », 2012). Autrement dit, la spiritualisation de la matière picturale chez le peintre, passé du constructivisme à une « abstraction symbolique », selon la formule d’Étienne Cornevin (Joseph Sima : visions du monde retrouvé, 2015), trouve manifestement des échos dans la quête poétique d’une dialectique entre le charnel et le spirituel chez le poète. Ce dernier s’intéressait à la peinture, mais a également « toujours envié le musicien », si bien que le peintre prenait la poésie pour modèle alors que le poète œuvrait dans le dialogue des arts, désireux « d’obtenir une langue de poésie qui se justifiât entièrement comme chant » (Pierre Jean Jouve)

Jusqu’à sa mort en 1971, Josef Šíma, noue ainsi un solide réseau d’amitiés, fondé sur des affinités esthétiques, mais aussi sur une conception de l’art qui, remettant en cause la pensée métaphysique, pose à nouveaux frais les relations entre l’homme et le monde. L’art est une alchimie profondément spirituelle, ce que le destin de Šíma — cet alchimiste marginal et migrant — illustre de manière particulièrement exemplaire.

Cette journée de recherche interdisciplinaire a donc pour ambition d’explorer les diverses modalités de cette innutrition artistique réciproque que Josef Šíma a suscitée entre les artistes français et tchèques des avant- gardes jusqu’au seuil des années 1970.
Elle souhaiterait également analyser comment ces formes d’art nées de ce dialogue fertile restaurent le lien, brisé par l’Histoire, entre l’homme et le monde, comment, sur les ruines de la transcendance, elles réinvestissent une certaine forme de spiritualité (inconscient, ésotérisme, mysticisme, imagination, mythologie…).

Anne-Christine Royère, Lenka Stranska

Bibliographie

Karel Teige et Vítězslav Nezval, Manifestes du poétisme, ReD, Odeon, Prague, 1928.

Vítězslav Nezval, « Co je poesie » [Qu’est-ce que la poésie], 10 novembre 1932, dans Vítězslav Nezval, Manifesty, eseje, a kritické projevy z let 1931-1941 [Manifestes, essais et discours critiques des années 1931- 1941], Československý spisovatel, Prague, 1974.

Karel Teige, « De l’artificialisme au surréalisme » [1938] cité et traduit par Petr Král dans Le Surréalisme en Tchécoslovaquie, Paris, Gallimard, coll. « du monde entier », 1983.

Věra Linhartová, Joseph Sima, Bruxelles, La Connaissance, 1974 et mentionné dans Philippe Soupault, Écrits sur l’art du XXe siècle, Paris, Éd. Cercle d’art, 1994.

Joseph Šíma, « Le Grand Jeu », dans Les Poètes du Grand Jeu, Paris, Gallimard, 2003.

Joseph Sima : visions du monde retrouvé, aquarelles inédites et peintures, prés. Étienne Cornevin, Issoudun, musée de l’Hospice Saint-Roch / Éd. Gourcuff Gradenigo, 2015.

Les propositions des communications, qui peuvent être soumises en français ou en anglais, peuvent comporter entre 3000 et 6000 signes maximum, espaces compris. Ce résumé inclura une présentation du contexte, de la problématique théorique et de la démarche méthodologique, ainsi que les informations suivantes : cinq mots clés, nom et prénom des auteurs, statut et institution, adresse électronique.
Les propositions seront envoyées exclusivement par courrier électronique, dans le corps du message ou en pièce jointe, aux adresses suivantes : anne-christine.royere@univ-reims.fr et Lenka.Stransky@u-pem.fr.

Date limite de réception des propositions : le 2 février 2019. Une réponse sera envoyée avant le 24 février 2019.

Comité scientifique et d’organisation : Jean-Louis Haquette (PR, CRIMEL, Université de Reims-Champagne Ardenne), Jean-Marc Chouvel (PR, IReMus, Université Paris-Sorbonne), Petr Drulak (PR, Science Po, Paris Institut des relations internationales, Prague), Anne-Christine Royère (MCF, CRIMEL, Université de Reims- Champagne Ardenne), Lenka Stransky (aCROSS / LISAA-UPEM / GRHis, Université de Rouen).

Organisé par le CRIMEL (EA 3311), Université de Reims-Champagne-Ardenne et l’IReMus - CNRS-BnFb (UMR 8223), Université Paris-Sorbonne, en coopération avec l’Ambassade de la République tchèque en France et le groupe aCROSS (Arts Création Recherche Outils Savoirs Synesthésies).

15 avenue Charles Floquet, 75007 Paris, salle de colloque de l’Ambassade de la République tchèque et au Théâtr Marigny à Paris.

 

À propos - contact | S'abonner au bulletin Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

© musicologie.org 2018

bouquetin

Jeudi 17 Janvier, 2019