musicologie

Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda rssAbonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir

8 mai 2018 —— Alain Lambert.

Pierre Diaz et Gilles Dalbis (9 Pièces pour duo), Séisme (Jishin) : two free or not too free !

9 Pièces pour duo9 Pièces pour duo (Dalbis Diaz 2017 distribué par Mazeto Square Paris) de Pierre Diaz, saxs ténor, soprano ou clarinette basse, Gilles Dalbis, batterie, percussions aux balais ou aux baguettes (les indications sont données précisément pour chaque morceau au dos de la pochette). Un retour à l'essence d'un free jazz minimaliste improvisé mais sans volonté de dissoner à tout prix ou d'exploser le mur du son. De le franchir plutôt, avec une recherche sonore et mélodique apprise de John Coltrane ou d'Eric Dolphy, et renouvelée aux saxs, à la clarinette basse, et aux percussions toujours sur le fil, dans un dialogue constant, en écho ou en déséquilibre, avec parfois même un brin de swing, qui était dans les années soixante un des points de rupture avec le jazz. On sent aussi l'influence des musiques traditionnelles ou des musiques contemporaines.  L'ensemble fonctionne comme une suite où alternent les paysages. On y voyage avec plaisir.

Pièce no 1

 

JishinAvec Jishin (Musique et équilibre 2018) tout commence par une explosion d'une demi-seconde puisque le groupe s'appelle Séisme, et nous vient d'Orléans, dont la magnitude sur l'échelle de Richter est plus importante qu'on pourrait croire. Le morceau titre et suivant commence sur un piano méditatif (Jérôme Damien) qui finit par se fondre dans un magma électronique accompagné d'une batterie inquiétante (Adrien Chennebault) et d'une basse palpitante (Nicolas Le Moullec), avant la réplique explosive et l'arrivée du sax strident (David Sevestre, aussi aux compos et arrangements). Un jazz free actuel qui associe improvisation totale et écriture contemporaine, entre moments calmes et mélodiques, à Sumatra ou ailleurs, pouvant très vite devenir frénétiques et chaotiques. Introduit par un prélude de batterie, Andaman revient même au swing, juste un peu exacerbé. Un long cheminement en neuf mouvements qui tient bien l'écoute.

À écouter en live à Orléans le 12 octobre.

 

Alain Lambert
8 mai 2018

 

Alain Lambert : alain@musicologie.org : Pierre Marcus 4tet (Pyrodance), Daïda 5tet (La légende de Daïdarabotchi), Thomas Bramerie (Side Stories) : trois jazz d'aujourd'hui Mes souliers sont rouges : un retour musical en grande pompe !Varèse, Feldmann et Beethoven par l'Orchestre de Caen dirigé par Nicolas Simon : un concert venté, boisé et campagnardQuarteto Gardel, Florent Gac 6tet, Kurt Elling : une Nuit du jazz printanièrePlus sur Alain Lambert, tous ses articles.

 

 

À propos - contact | S'abonner au bulletin Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

© musicologie.org 2017

bouquetin

Lundi 7 Mai, 2018 23:39