musicologie
Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda . rss . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir

vendredi 29 juin 2018 —— La rédaction.

Danses populaires : mémoire, migration et mouvement

 

Paris, 7-8 décembre 2018
colloque
Université de Paris-Nanterre + La Colonie
Site web

L'association internationale de recherche sur les danses populaires, PoP [Performances du Populaire] MOVES, en partenariat avec l'Université de Paris Nanterre et La Colonie, lance l'appel à communication pour son colloque annuel. À l'occasion de la création de son comité francophone, PoP MOVES se déplace à Paris pour explorer les danses populaires à travers le prisme des relations entre migration, mémoire et mouvement.

La migration est par définition un acte de mouvement. Les mouvements géopolitiques de la migration continuent de résonner dans les corps des (post-) migrants, et ces réverbérations se manifestent notamment à travers les danses populaires. La migration implique des ruptures et des reconfigurations de mémoire non seulement pour les migrants mais aussi pour ceux qui les accueillent. L’enjeu de ce colloque est d’examiner les liens et tensions entre mémoire, migration et mouvement dans l’un des espaces (sub)urbains au sein duquel ils se déploient : Paris.

Sans s’y limiter, Paris nourrit notre réflexion en tant que lieu important de la vie artistique francophone, façonné par des vagues migratoires importantes depuis le 19ème siècle, principalement en provenance d’Europe, d’Afrique du Nord et d’Afrique sub-saharienne. L’empreinte des populations migrantes sur la capitale s’observe à la fois au niveau culturel (l’émergence du hip-hop français), topographique (le développement des banlieues) et politique (les débats autour du voile ou de l’accueil des réfugiés).

Nous invitons chercheurs, praticiens et artistes à soumettre des propositions en français ou en anglais qui abordent les intersections les pratiques de danses populaires, les notions de mémoire, de souvenir et d’oubli, et les migrations contemporaines ou historiques, tous contextes géographiques confondus. Nous acceptons les communications orales, conférences-démonstrations, ateliers et autres formats alternatifs. Nous encourageons la soumission de sessions pré-organisées.

Questionnements

Généalogies et géographies de transmission

Quelles continuités et quelles ruptures caractérisent la transmission des répertoires populaires en post-migration?

Quels rôles jouent l’internet, les réseaux sociaux et les technologies mobiles dans la transmission de répertoires populaires en post-migration ?

Comment les pratiques sont-elles transmises entre générations (« verticalement ») et entre pairs (« horizontalement ») ?

Comment le genre, la classe sociale, la caste, etc. façonnent-ils la transmission de répertoires et pratiques populaires en post-migration ?
Comment les trajectoires migrantes/diasporiques sont-elles cartographiées sur les corps dansants ?

Mémoire personnelle et collective

Quels rôles les performances du populaire jouent-elles dans la mémoire, le trauma et la guérison?

Quelle est la relation entre "le populaire" et "la tradition" ? De quelles manières les traditions sont-elles "inventées" en réponse à la migration, à la fois par les populations (post-)migrantes et par les populations qui les accueillent ?

Comment les répertoires populaires, leur souvenir ou leur oubli, façonnent-ils l’appartenance ou la non-appartenance en post-migration?

La danse, le mouvement et les répertoires incorporés sont-ils un patrimoine immatériel ou matériel ?

De quelles façons les populations (post-)migrantes effectuent-elles des pratiques (post)coloniales d’archivage et de résistance à l’archivage ?

« Mouvements » politiques

Comment s’intersectent les imaginaires du "populaire" et de la migration en Europe postcoloniale? De quelles manières les corps (de couleur) sont-ils mis en scène dans le monde postcolonial (blanc) ?

Comment l’intimité culturelle des populations (post-)migrantes est-elle exposée ou dissimulée à travers les danses et performances populaires ?

Les danses populaires pratiquées par les post-migrants peuvent-elles être considérées comme des « mouvements » politiques ?

Comment les pratiques de danses populaires intersectent-elles avec les biopolitiques de la migration, particulièrement à la lumière de l’actuelle « crise des migrants » ?

Comment les danses populaires ont-elles été appropriées dans le cadre d’interventions "éducatives" visant principalement les populations post-migrantes de classe ouvrière ?

 

À propos - contact | S'abonner au bulletin Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

© musicologie.org 2018

bouquetin

Vendredi 29 Juin, 2018