bandeau texte

musicologie
Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda rss
Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir

Tamara Mozes « Moozing » : Moozic and swing !

Tamara Mozes, Moozing, Yolk 2017

16 mai 2017, par Alain Lambert ——.

Un titre inspiré de son nom, un piano  estampillé « Tamara » en verso de pochette, voilà une femme-orchestre et compositrice qui se suffit à elle même, jouant, improvisant, chantant et vocalisant. Dès le second titre Sycamore, on sent l'influence d'une autre pianiste/vocaliste singulière d'un orient plus lointain, Aziza Mustapha Zadeh, dans cette incroyable liberté musicale qui se joue du tempo et des grilles harmoniques trop cloisonnées.

Tamara Mozes nous vient de Hongrie où elle a appris, en plus du chant et du piano, la guitare, aussi la flûte et le hautbois dont elle a retenu les souffles et les sons. Puis parcouru d'autres scènes et d'autres pays avant de revenir y enregistrer ce disque au Stella Studio de Budapest. Mais qui paraît sur un label nantais, celui du contrebassiste Sébastien Boisseau, avec qui elle a déjà collaboré sur scène.

In The Salotto s'amuse beaucoup à aérer la voix. Bubble Song est ludique et élastique, comme son nom l'indique. Walk To Work, bluezy et siffloté, laisse plus de place à l'impro piano. Ping-Pong est frénétique, en accord avec le titre. In The Pendenza calme le jeu à trois temps voluptueux. Sign frise l'esprit classique avec son piano impressionniste. Les basses boogie de Two Tiny Little Hips défilent comme une bande-son de dessin animé. Ritornello Of Love, une ballade à voix veloutée, clôt l'album de façon un peu pop, histoire de montrer encore une  facette de cette chanteuse multiple qui l'avait commencé plutôt jazzy avec (Your Own Perfect) Beauty.

Un disque piquant et vivifiant à ne pas manquer, au milieu des voix un peu fades qu'on entend ici ou là.

À écouter en live en mai à Nantes le 21, à Anvers le 23, puis au Sunside à Paris le 20 juin et à Crest fin juillet.

 

Alain Lambert
16 mai 2017

 

Alain Lambert : alain@musicologie.org - Ses derniers articles : Zac Harmon, Awek et les Barnguys pour la 22e Nuit du blues : « 22, v'la les riffs ! »Ran Blake en concert solo : « Le clavier bien dissoné »EouZGanG « Think positive » en famille et entre amis... — Endless (David Haudrechy et Grégoire Aguilar) : Lost LakeAntoine Galvani, Suite astrale : un voyage à multiples dimensionsRaul Midón « Bad Ass and Blind » Mais saoul de soul et pas manchot !Peeping Tom « Moeder » : la compagnie des « danses de travers »Plus sur Alain Lambert, tous ses articles.

 

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41

ISSN  2269-9910

▉ Contacts
▉ À propos

▉ S'abonner au bulletin
▉ Collaborations éditoriales
▉ Cours de musique
▉ Téléchargements
▉ Soutenir musicologie.org
▉ Colloques & conférences
▉ Universités en France
▉ Analyses musicales

▉ Articles et documents
▉ Bibliothèque
▉ Presse internationale
▉ Agenda
▉ Analyses musicales

Recherche dans musicologie.org

 

© musicologie.org 2017

bouquetin

Mercredi 17 Mai, 2017 1:53