bandeau texte

musicologie
Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda rss
Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir

Bohème-Express, « Hirsute  Zouzou » :  de la musique de l'Est bien à l'Ouest !

Bohème Express, Hirsute Zouzou. Guylaine Cosseron (voix), Emmanuel Héraud (sax sop.), Hugues Letort (contrebasse, guitare), Emmanuel Ricard (percus.), Olivier Riquart (accordéon). Autoproduction 2016.

3 février 2017, Par Alain Lambert ——

On les a entendu à Caen au festival PAN!, il y a bientôt trois ans, dans cette nouvelle forme où Olivier Riquart remplace l'accordéoniste Satu Niiranen, repartie dans le Grand Nord, le quintette se retrouvant complètement à l'ouest et totalement caennais. Avec Emmanuel Ricard aux percussions, Hughes Letort à la contrebasse (son complice guitariste de Mazarski, Gary Grandin, est à la guitare sur Libertatii), Emmanuel Heraud au sax soprano (aussi grand meneur du Barouf Orkestar, un joyeux collectif de musiciens pros et amateurs très branchés Balkan).

Et aux voix multiples, mélodiques, diphoniques, épileptiques, Guylaine Cosseron qui associe ses techniques de chant décalé à un groupe en apparence plus traditionnel.

Mais l'alchimie fonctionne parfaitement, dès Hirsute Zouzou, morceau titre de l'album, et de la chanteuse dont la voix dérive avec le sax avant de prendre des intonations de dessin animé au milieu des roulements de tambour et de l'essoufflement de l'accordéon. Dérive qu'on retrouve dans Bitola, ou Golden seal.

Dans New Bulgare, un thème de là-bas, emmené par la contrebasse, la voix devient bulgare et le sax un peu doudouk avant de s'énerver, poussés par les autres instruments. Gankno, autre thème émigré introduit par l'accordéon, et rejoint par les autres, très volubiles, en reste sans voix.

Avec Chameau, du saxophoniste, le désert n'est pas loin, où voix et saxophone ondulent sur les dunes.

Dans Libertatii (voir la vidéo), la guitare s'ajoute et la voix, enjôleuse, semble retrouver les mots, à moins qu'elle ne les invente, avant de les perdre, alors que le percussionniste comme le contrebassiste passent tous les deux à l'archet.

Un joli petit cédé qu'on pourra écouter en live au Portobello à Caen le 15 février et le 3 mars à Valognes.

Pour écouter quelques extraits.

 

Alain Lambert
3 février 2017

 

Alain Lambert : alain@musicologie.org - Ses derniers articles : R2J « Rumble To Jungle » : la quadrature du bluesJean-Claude Gallotta / Groupe Émile Dubois : « My Rock » Eros et Thanatos » en pas de deux — Nguyên Lê & Ngô Hồng Quang : « Hà Nội Duo », un bouquet du Vietnam !Les Siècles - François Xavier Roth « Mille et une nuits » : un hommage à l'OrientEntre d'eux et Ben Herbert Larue : les « motpasseurs » de Normandie, au Bazanaom de Caen — ... Plus sur Alain Lambert, tous ses articles.

 

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41

ISSN  2269-9910

▉ Contacts
▉ À propos

▉ S'abonner au bulletin
▉ Collaborations éditoriales
▉ Cours de musique
▉ Téléchargements
▉ Soutenir musicologie.org
▉ Colloques & conférences
▉ Universités en France
▉ Analyses musicales

▉ Articles et documents
▉ Bibliothèque
▉ Presse internationale
▉ Agenda
▉ Analyses musicales

Recherche dans musicologie.org

 

© musicologie.org 2017

bouquetin

Samedi 4 Février, 2017 1:20