bandeau texte

musicologie
Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda rss
Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir

Feria Musica « Daral Shaga » : opéra circassien et oratorio vidéo !

Feria Musica. Photographie © D. R.

Caen le 29 mars 2017, par Alain Lambert ——

Un spectacle tragique et engagé, d'une grande intensité humaine, musicale et artistique,  en cette fin de festival Spring « des nouvelles formes de cirque en Normandie ». L'opéra, l'acrobatie, la vidéo s'emmêlent et racontent le monde à nos portes, derrière les grilles de l'exil et du désespoir, comme Cirkus Cirkor ou la Compagnie Montalvo l'ont fait récemment. Le public de privilégiés présent en est sans doute bien conscient, mais les autres ? Le biais du cirque peut être un bon tremplin justement.

Le livret est de Laurent Gaudé, l'auteur d'Eldorado. La musique de Kris Defoort est dans la lignée des opéras de Philip Glass, avec une dimension d'oratorio incantatoire, et une touche de blues (Je vous vois, mes frères ou l'Ode à la joie revue et déconstruite avant le final). Les trois chanteurs, Esther Kuiper, Jog Hubatka, Tiemo Wang, et les trois musiciens, Fabian Fiorini au piano, Lode Vercampt au violoncelle, Jean-Philippe Poncin aux clarinettes, sont tous excellents.

La mise en scène de Fabrice Murgia est à la fois allégorique et hyper réaliste. Les acrobaties le long des corps, des chaînes, des grilles, des cordes ou sur trampoline sont là pour décrire les obstacles des migrants qui doivent quitter leur terre pour tant de vraies raisons, et venir buter, et frapper de rage, sur nos grillages après être tombés, désarticulés, avoir coulé, s'être perdus (le thème du livret)...

Le jeu de la vidéo sur l'écran transparent répercute les émotions, démultiplie les points de vue et nous fait chuter en direct vers le sol vertigineux. Au point que si le tremplin permet de rebondir et de prendre un nouvel envol, jusqu'à franchir enfin la grille, le malaise persiste chez le spectateur, quand les acrobates aux visages crayeux et aux yeux caves traversent le théâtre au ralenti, comme des zombies, dans la dernière scène.

À venir au théâtre de Caen: Le ballet Preljocaj en deux temps les 4 et 6/7 avril.

Puis  Phèdre, opéra de Jean Baptiste Lemoyne les 27 et 28 avril.

Alain Lambert
29 mars 2017

 

Alain Lambert : alain@musicologie.org - Ses derniers articles : Robert Wyatt, Rock Bottom et Nick Drake, Five Leaves Left, discogonies aux éditions DensitéRonében, trio avec Emmanuel Duprey Collectif Petit Travers, « Nuit » : jongler la musique !Kimono invite Christophe Monniot : « musique de chambre avec basse électrique »Ensemble Art Sonic, Le bal perdu : le souffle du printemps — ... Plus sur Alain Lambert, tous ses articles.

 

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41

ISSN  2269-9910

▉ Contacts
▉ À propos

▉ S'abonner au bulletin
▉ Collaborations éditoriales
▉ Cours de musique
▉ Téléchargements
▉ Soutenir musicologie.org
▉ Colloques & conférences
▉ Universités en France
▉ Analyses musicales

▉ Articles et documents
▉ Bibliothèque
▉ Presse internationale
▉ Agenda
▉ Analyses musicales

Recherche dans musicologie.org

 

© musicologie.org 2017

bouquetin

Jeudi 30 Mars, 2017 22:55