musicologie
samedi 11 mars 2017
Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda rss
Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir

Ángel Parra est mort

Ángel Parra

L'Ambassade du Chili en France annonce le décès de Ángel Parra, survenu ce matin 11 mars à Paris.

Ángel Parra, est une grande figure de la musique chilienne. Malgré la maladie contre laquelle il se battait depuis trois années, il a continué ses activités jusqu'au dernier moment : concerts, travail littéraire, signatures, et a participé, à l'invitation de la Présidente du Chili, Michèle Bachelet, à l'année du centenaire de Violeta Parra (1917-1967), sa mère, artiste et grande découvreuse du patrimoine musical de son pays (que le musée de l'homme fête également cette année).

Ángel Parra, Canción de amor (1969)

Né en 1943, à Valparaíso, Ángel Parra, chanteur, romancier et musicien, a accompagné sa mère depuis son enfance lors de voyages de recherche ou en tournée. Très jeune il a partagé la scène avec elle, en 1965, il est l'un des fondateurs de « La Peña de Los Parra » qui rassemble de nombreux artistes, dont Isabel Parra, Mercedes Sosa, Paco Ibáñez, Pablo Neruda ou Víctor Jara.

Au lendemain du coup d'État sanglant du 11 septembre 1973, qui a instauré la dictature de Pinochet au Chili, militant communiste, ayant soutenu Salvador Allende, il a été emprisonné au Stade National (où Victor Jara a été assassiné), puis enfermé au camp de Chacabuco. Il a ensuite été banni. Il a passé un an au Mexique avant de se fixer Paris où il est installé depuis 1976.

Ángel Parra, Compañero Presidente (1975)

Son premier retour au Chili date de 1989, où il a effectué une tournée autour du plébiscite où le « NON » au dictateur l'a emporté.

Fin 2004, il reçoit avec sa sœur Isabel le titre de Figuras Fundamentales de la Música Chilena.

De la longue discographie et de la vie musicale de Ángel Parra ressort son disque, Venceremos, hommage à Salvador Allende, en 2013, pour le quarantième anniversaire de sa mort.

Il est l'auteur du recueil Dos Palomitas et autres mélodies (Mille et une nuits, 2003) et du roman, Mains sur la nuque (Métailié, 2007) dans lequel il évoque les événements de septembre 1973.

Ángel Parra, La Libertad (1976)

En 2006, Ángel Parra a publié simultanément un CD où il interprétait les chansons de sa mère Violeta Parra et un livre sur son histoire, Violeta se fue a los cielos (Violeta s'en fut aux cieux). Le réalisateur chilien Andrès Wood a adapté ce roman avec le film Violeta, sorti en France au printemps 2012.

Il laisse aussi un autre roman, Bienvenue au Paradis (2015).

 

 

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41

ISSN  2269-9910

▉ Contacts
▉ À propos
▉ Statistiques
▉ S'abonner au bulletin
▉ Collaborations éditoriales
▉ Cours de musique
▉ Téléchargements
▉ Soutenir musicologie.org
▉ Colloques & conférences
▉ Universités en France
▉ Analyses musicales

▉ Articles et documents
▉ Bibliothèque
▉ Presse internationale
▉ Agenda
▉ Analyses musicales

Recherche dans musicologie.org

 

© musicologie.org 2017

bouquetin

Dimanche 12 Mars, 2017 16:48