bandeau texte

S'abonner au bulletin

 

Tingvall Trio : « Beat »

 

Tingvall Trio, Beat. Martin Tingvall (piano), Omar Rodriguez Calvo (contrebasse), Jurgen Spiegel (batterie). Skip Records 2014 (SKP 9137).

Enregistré les 22-25 février 2014 à Udine en Italie.

12 mai 2015, par Alain Lambert ——

Le Tingvall trio débarque en France, avec son sixième opus paru en février, et on pourra les découvrir en live dès la fin de ce mois aux festivals de Millau puis de Saint-Germain-des-Prés, et en juillet dans le cadre de Jazz à Junas.

Alors que depuis 2010, en Allemagne ils précèdent Gardot, Landgreen, Metheny dans le Jazz Chart, et ont reçu deux Echo Jazz Award, dont en 2012 celui de la « Meilleure Formation Jazz d'Allemagne ».

Quel est donc ce trio acoustique basé à Hambourg, mêlant jazz et pop folk dans la lignée du regretté EST , et aussi bien sûr dans celle du Keith Jarrett du « Köln Concert » ?

Un pianiste suédois, Martin Tingvall, un contrebassiste cubain, Omar Rodriguez Calvo, et un batteur allemand, Jurgen Spiegel, tous trois excellents et complices dans leurs mélodies rythmées et leurs improvisations fougueuses.

La plupart des titres sont en suédois, sauf un en espagnol Tres bandidos, et trois en anglais Beat, Beat Train et Cowboy, qui donnent une certaine idée de l'ambiance de l'album. Entre les paysages suédois (Den Gamla Eken, Hamnen...) et les rythmes chaloupés pour les parcourir, en train ou à cheval. Entre balades et ballades...

Den Gamla Eken : quelques notes de sol répétées, une baguette discrète y fait écho, puis l'archet chante une mélodie simple, avant que le piano ne la déploie et la développe comme un drapé boréal, avant le retour de la basse, et son impro très charpentée. Comme le vieux chêne du titre. Les accords en rafale  qui suivent la reprise du piano sont très enracinés eux-aussi. Avant le retour au thème.

Mélodies ciselées, progressions rythmiques démultipliées par la puissance de la batterie et la pulsation vitale de la basse, jeu en accord ou accalmie chantante. Morceaux et ambiances se succèdent sans se ressembler, comme les paysages dans le train déjà évoqué, et qu'on retrouve aussi dans le préambule de I Skuggorna. Un passage dans l'ombre que prolonge l'archet de la contrebasse dans le thème suivant, Heligt.

Du beau jazz mélodique, jamais futile mais toujours sur la brèche et toujours retenu, dans un équilibre mouvant et stimulant.

 

 

plume Alain Lambert
12 mai 2015

1. Den Gamla Eken

2. Hamnen

3. Spöksteg

4. Beat

5. Cowboy

6.I Skuggorna

7. Heligt

8. På Andra Sidan

9. Beat Train

10. Vägskäl

11. Tres Bandidos

12. Den Vilsna Tomten

 

À propos
Contact

Recherche dans le site
S'abonner au bulletin
Liste musicologie.org
Collaborations éditoriales

Biographies
Encyclopédie musicale
Articles et études
La bibliothèque

Analyses musicales
Colloques & conférences
Universités françaises

Soutenir musicologie.org

Actualités musicales
Nouveaux livres
Nouveaux cédés
Agenda

Petites annonces
Téléchargements
Presse internationale


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2014

musicologie

Mardi 12 Mai, 2015 15:24

bandeau

musicologie

Soutenir musicologie.org

Les derniers articles
d'Alain Lambert