bandeau texte

S'abonner au bulletin

 

Minino Garay « Vamos » What Wonderful (musical) World !

Minino Garay, Vamos

Minino Garay,  Vamos, Minino Garay (batterie, percussions), Baptiste Trotignon (piano), Malcolm Braff (piano, Rhodes Fender), Manu Codjia (guitare), Jérôme Regard (contrebasse). « Alejandro Rumolino Créations », Viavox Production (L'autre distribution) 2015

Enregistré au Studio Meudon.

29 octobre 2015, par Alain Lambert ——

Minino Garay a emporté avec lui en France et en Europe sa sensibilité argentine, et percussive, d'abord avec Cordoba Réunion, et trois autres musiciens de là-bas, pour jazzifier le cuarteto de Cordoba. « Argentina Jazz » en témoigne.

Après d'autres aventures musicales, le voilà à la tête d'un nouveau groupe à géométrie variable, puisque le piano passe des doigts de Baptiste Trotignon, son complice en duo, à ceux de Malcom Braff (aussi au Fender) selon les titres.Jérôme Regard est à la contrebasse, Manu Codja à la guitare.  Des invités à la voix, et Magic Malik à la flûte.

Des percussions aux couleurs de chaque morceau, bien sûr. D'abord un thème chanté jadis par Mercedes Sosa (La Arenosa), ici par le Fender syncopé et la guitare lyrique. Suivi par un tango parlé, Memoria Colectiva. La voix scandée du percussionniste s'impose, chamanique, entre les notes. La guitare se fait plus âpre et chuintante. Vamos est une composition de Baptiste Trotignon, une sorte de flamenco jazzy accompagné par la voix de  Paloma Pradal, où le piano s'emballe et virevolte sans faillir.

Comme le jazz est une musique universelle, aussi ancrée dans le sol d'où elle surgit, la ballade suivante est la Chanson d'Hélène de Philippe Sarde, où le piano s'écoule comme la Seine dans des couleurs automnales. Aussitôt suivie par un thème planant de Magik Malik, qui joue ici de l'udu, OVNI.

Retour aux racines ensuite avec des thèmes de Fernando Huergo, Provinciano, du jazz rock latino festif,  Carlos Gardel, Sus Ojos Se Cerradon, où la guitare chante ce que la voix énonce. Et de Minino Garay / Pierre Bertrand / Kevin Johansen, Como Se Dice En Cordobes, avec la flûte magique (Malik).

En bonus final, Wonderfull World, où l'on devine en écho la voix moqueuse de Satchmo, derrière le piano latino de Baptiste Trotignon.

Un joli disque de jazz du monde, éclectique, électrique, où toutes sortes de musiques se donnent rendez-vous pour notre plus grand plaisir.

 

 Alain Lambert
29 octobre 2015

 

Le site de Minimo Garay

1 . La Arenosa Minino

2. Memoria Colectiva

3. Vamos

4. La chanson d'Hélène

5. Ovni

6. Provinciano

7. Sus Ojos Se Cerraron

8. Como Se Dice en Cordobés

9. Tama

10. Wonderful World

 

À propos
Contact

Recherche dans le site
S'abonner au bulletin
Liste musicologie.org
Collaborations éditoriales

Biographies
Encyclopédie musicale
Articles et études
La bibliothèque

Analyses musicales
Colloques & conférences
Universités françaises

Soutenir musicologie.org

Actualités musicales
Nouveaux livres
Nouveaux cédés
Agenda

Petites annonces
Téléchargements
Presse internationale


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2015

musicologie

Jeudi 29 Octobre, 2015 12:43

bandeau

musicologie

Soutenir musicologie.org

Les derniers articles
d'Alain Lambert
alain@musicologie.org