bandeau texte

S'abonner au bulletin

 

La compagnie québécoise Cas Public danse la Symphonie dramatique

 

Mondonville, La Renaissance. 3 octobre 2015, par Alain Lambert ——

Roméo et Juliette de Shakespeare, mais aussi de Gounod, Tchaïkovski, Berlioz et Prokofiev, lui surtout, revus parfois et samplés par Martin Tétreault, dans des séquences répétitives, comme dans la scène des bancs par exemple. Ou dans un air de Gounod  magnifié, sur quelques nappes électros évanescentes.

La musique des grands illustrateurs du mythe des amants maudits de Vérone n'en sort pas forcément indemne, mais l'énergie des danseurs se nourrit de ces décalages et autres échantillonnages dans un travail fascinant sur la désarticulation, et pas seulement, de la chorégraphe québécoise Hélène Blackburn.

Samplés aussi deux vers du dramaturge anglais répétés tout le temps d'un pas de deux éblouissant, jusqu'à la disparition du dernier couple dans le noir.

Couples bancals la plupart du temps, même masculins, quand ils ne peuvent assumer leur amour interdit, ce que la chorégraphie va proposer dans de multiples variantes, en dehors du bal du peuple, un interlude collectif djerk et déjanté.

Tout le vocabulaire de la danse est investi en une heure, des pointes classiques aux déhanchements hip-hop. Une scène de cabaret aussi, devant huit micros, pendant laquelle résonne le prologue de la pièce, dit par le comédien danseur Marc-André Poliquin. Avec des talons hauts, pour les dames, dont l'instabilité se prolonge dans les pointes des danseuses, incroyables d'équilibre fragile. Et  quand les pointes se dérobent, la ballerine s'affaisse comme un pantin abandonné. En symétrie avec le danseur qui hulule dans le micro que lui tend son partenaire, à cause de son corps accablé, sans doute trop lourd à supporter.

Un décor sobre, comme souvent quand la danse ne cherche pas à faire du théâtre. Avec juste un élément central, en vue de la chute finale, qu'il est impossible de dévoiler. Le public, toujours très familial de la Renaissance, est visiblement enthousiasmé.

Et le spectacle, qui tourne dans toute l'Europe cet automne, sera de nouveau en France fin janvier et à Paris en mars 2016.

 Alain Lambert
3 octobre 2015

 

À propos
Contact

Recherche dans le site
S'abonner au bulletin
Liste musicologie.org
Collaborations éditoriales

Biographies
Encyclopédie musicale
Articles et études
La bibliothèque

Analyses musicales
Colloques & conférences
Universités françaises

Soutenir musicologie.org

Actualités musicales
Nouveaux livres
Nouveaux cédés
Agenda

Petites annonces
Téléchargements
Presse internationale


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2015

musicologie

Dimanche 4 Octobre, 2015 14:36

bandeau

musicologie

Soutenir musicologie.org

Les derniers articles
d'Alain Lambert