bandeau texte

S'abonner au bulletin

 

L'Orchestre de Caen : Barber et Brahms avec brio !

 

Caen, 29 septembre 2015, par Alain Lambert ——

Réouverture en fanfare hier, avec un superbe contrebasson rouge, un trio de trombones et un quatuor de cors, au Conservatoire de Caen. Avec l'orchestre au grand complet, son chef Vahan Mardirossian, toujours présent et fringant, et Marc Coppey en invité de la première partie.

En effet, c'est le concerto pour violoncelle de Samuel Barber qui ouvre la nouvelle saison de l'orchestre de Caen, une œuvre plutôt difficile puisque Barber l'a écrite pour  la virtuose Raya Garbousova, après s'être imprégné de son jeu.

Mais le violoncelliste est très à l'aise avec l'orchestre qui le suit, l'accompagne, le précède, souvent sous forme de courts riffs répétitifs propres aux musiques du XXe siècle. Pas de longue ouverture orchestrale, le violoncelle plonge dans la musique au détour d'une phrase dominée par le basson, et jamais ne se laisse distancer, toujours en profonde résonance avec les bois, les cuivres ou les cordes. Dans l'Andante en particulier.

Le début du solo du troisième mouvement, très sombre, aurait été inspiré au compositeur par le drame d'Hiroshima, en août 1945, alors qu'il termine l'écriture de son œuvre fin novembre de la même année, alternant ensuite vive élégance et mélancolie jusqu'aux dernières notes éclatantes de l'orchestre, quasiment  celles du destin chez Beethoven.

Marc Coppey. Photographie © Marc Coppey.

De quoi nous amener à découvrir un peu plus que l'Adagio bien connu.

Puis Brahms prend le relais avec sa quatrième symphonie, avec un premier mouvement presque dansant par moment, comme une valse à quatre temps. Après l'Andante mélancolique à souhait, un Allegro joyeux s'empare de l'orchestre. Mais il faut attendre l'Allegro énergique final pour que les trombones, alto, ténor et basse, sortent de leur immobilité et se mêlent à leurs voisins. En donnant à l'orchestre cette sonorité étincelante et chatoyante pour clore en beauté cette dernière pièce symphonique.

L'orchestre a brillé de tous ses feux, son chef est toujours là, même si plus rare ce trimestre, et la saison s'annonce bien alternant chanson tango mardi prochain (Yanovski),  flûte à bec baroque,  musique de chambre, puis jazz (le trio Bad+ le 10 novembre)...

Avec toujours plein de mini-concerts le dimanche  pour toute la famille.

Plus d'infos sur le site.

 Alain Lambert
29 septembre 2015

 

À propos
Contact

Recherche dans le site
S'abonner au bulletin
Liste musicologie.org
Collaborations éditoriales

Biographies
Encyclopédie musicale
Articles et études
La bibliothèque

Analyses musicales
Colloques & conférences
Universités françaises

Soutenir musicologie.org

Actualités musicales
Nouveaux livres
Nouveaux cédés
Agenda

Petites annonces
Téléchargements
Presse internationale


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2015

musicologie

Mercredi 30 Septembre, 2015 15:24

bandeau

musicologie

Soutenir musicologie.org

Les derniers articles
d'Alain Lambert