bandeau texte

S'abonner au bulletin

 

Agathe Jazz Quartet « Feeling Alive »  Et bien vivante !

 

Agathe Jazz Quartet, Feeling Alive. Agathe Iracema (voix), Laurent Coulondre (piano, Rhodes Fender, orgue Wurlitzer), Jérémy Bruyère (basse), Pierre-Alain Tocanier (batterie). Neuklang 2015 (NCD4106).

19 mars 2015, par alain Lambert ——

Agathe Jazz Quartet, c'est d'abord Agathe Iracema au chant et trois compositions, Laurent Coulondre au piano, Jérémy Bruyère à la contrebasse . Et deux invités, Fred Wesley au trombone sur trois morceaux, et Nicolas Folmer sur deux autres, plus le morceau titre en sextet.

Une voix un peu caméléone, à la fois bien à elle, mais avec des inflexions de Billie, de Tania, d'Ella ou de Betty (Carter dont elle chante Droppin' Things). Qui passe de l'anglais au portugais avec le même swing et la même énergie gouailleuse. Agathe est la fille d'un bassiste brésilien, une enfant de la « basse », avec un registre plutôt grave et du coffre aussi, elle a fréquenté les clubs parisiens avec ses parents dès son plus jeune âge, à l'école des concerts donc.

Et tout ça s'entend dès les premières mesures, un standard des Gerswhin, I've Got A Crush On You, suivi par Favela de Moraes/Jobim, dans des arrangements bien balancés de J. S. Jimenez, seul ou avec Agathe sur l'ensemble du disque. Ensuite un blues afro-brésilien accompagné au trombone et aux percus,  une sorte d'interlude repris vers la fin, avant la jolie reprise de Softly, As In A Morning Sunrise.

Feeling Alive, plus électrique, met le sextet en valeur avec sa trompette aérienne et son trombone enroué. Absurdo Natural, toujours au Fender, nous ramène au Brésil, le sien à elle, dans ses mots et sa musique, avec un trio au top.

La reprise de Betty Carter se joue dans un superbe écrin avec variation de rythmes, de moments, de couleurs, d'ambiances, comme si, marchant dans la rue, on passait d'un cabaret à l'autre.

La soirée se termine par une ballade avec contrebasse, Don'T Go To Strangers, où là elle a d'Ella des souvenances parfois, une vraie filiation, riche de tous les possibles.

Une belle balade en tous cas et une belle voix pleine d'avenir. Prenez date !

En cédé le 24 mars.

Et au New Morning le 3 avril. Au festival St Germain des Près le 24 mai. À Chambéry le 15 juin.

 

plume Alain Lambert
19 mars 2015

 

À propos
Contact

Recherche dans le site
S'abonner au bulletin
Liste musicologie.org
Collaborations éditoriales

Biographies
Encyclopédie musicale
Articles et études
La bibliothèque

Analyses musicales
Colloques & conférences
Universités françaises

Soutenir musicologie.org

Actualités musicales
Nouveaux livres
Nouveaux cédés
Agenda

Petites annonces
Téléchargements
Presse internationale


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2014

musicologie

Samedi 9 Juillet, 2016 3:26

bandeau

musicologie

Soutenir musicologie.org

Les derniers articles
d'Alain Lambert