musicologie.org —— 21e année, jeudi 19 mars 2020.

Biographies musicales . Encyclopédie . S'abonner au bulletin . Annonces . Textes . Recherche et annuaire . ?...

La Gazette musicale

Suzie Delair (1917-2020)

 

Brèves & revue presse & +

Le xylocordéon
Le xyleuphone
Musique classique pour les confinés
◆(Profession spectacle) Corona-virus : le monde du spectacle au bord de la crise de nerf
Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo : concert du 20 mars 2020 annulé
L'Orchestre National de Lille maintient ses concerts, mais...

Brèves & revue presse & +

Presse et musique en France aux xixe et xxe siècles, histoire et pratiques, 4 mai-12 juin 2020, Montréal
La violence en musique, appel à articles
Les voies de la musique : les échanges musico-politiques et leurs intermédiaires, 18-19 juin 2020, Paris
3e journée d´étude Beethoven et la Harmoniemusik, 27- 28 mars 2020, Graz

Le Xylophone

Instrument à percussion fait d'un clavier de tuyaux de bambou, de lames en bois semi-cylindriques ou plates, accordés, généralement de palissandre pour les instruments modernes d'orchestre qui couvrent trois à quatre octaves, qu'on frappe avec des maillets ou des baguettes de plus ou moins grande dureté. Sa sonorité est sèche et courte.
Les lames sont souvent posées sur une caisse servant de résonateur, ou sont munies de résonateurs, tels des calebasses pour le balafon

La sonate pour piano D 894 de Franz Schubert

Michel Rusquet —— Chef-d’œuvre isoléde 1826, entre les trois sonates de 1825 et la grande trilogie finale de 1828, cette sonate, la troisième et dernière publiée du vivant de Schubert, est un immense poème d’une exceptionnelle beauté, une sorte de long voyage intérieur où le drame se cache parfois sous des dehors de bonne compagnie. Comme Liszt, Schumann l’admirait beaucoup, la considérant comme « la plus parfaite de toutes quant à l’esprit et à la forme ». Lors de sa première édition, elle fut curieusement proposée en

Brèves & revue de presse & +

Le festival Sophia Live Music déclare ouvert le casting 2020
Causeries nocturnes sur la musique du présent, 24, 26, 30 mars 2020
Aidez à la restauration du piano  « petit patron » Boisselot de Marseille no 1262
Se taire, écouter, (en) parler : voix et silences des récepteurs dans les arts : arts plastiques, arts vivants, cinéma, littérature, 4-6 novembre 2020, Nancy
◆(Libération) Retraites La grève reprend à l’Opéra de Paris

Thelonious MonkLetort, Lhiver, Cochin, Enouf : Monk, un bel hommage réjouissant

Alain Lambert ——— Au Conservatoire de Caen, dans le cadre « musique de chambre », Yann Letort, enseignant en classe de jazz, a proposé cet hommage improbable, sans piano, à Thelonious Monk, un des plus grands pianistes et compositeurs de jazz. Dans un autre quartet, « Knonk », sur le même principe,  il était au sax baryton,  mais ici, au ténor, son instrument, en complicité avec le trombone épatant de Thierry Lhiver, l'équilibre est vraiment réussi.

Toutes les chroniques

Frédéric Norac
Alain Lambert
Michel Rusquet
Jean-Luc Vannier
Jean-Marc Warszawski

Biographies musicales
Encyclopédie
Articles et études
Annonces

Franz Liszt, Transcriptions et paraphrases d'opéras, Aurélien Pontier (piano). Ilona Records 2019 (LIR 91774223).

La sonate pour piano D 850 de Franz Schubert

Michel Rusquet —— Gros contraste avec cette troisième et dernière des sonates de l’année 1825 : c’est une « sonate de vacances ; Schubert l’écrit en villégiature à Gastein, d’où le nom de Gastein-Sonate qu’on donne quelquefois à l’œuvre. Contrairement aux deux autres sonates de l’année, elle est résolument optimiste, et d’une vitalité, d’un bonheur d’exister bien surprenants après les sombres pensées de la précédente. D’ailleurs elle se laisse aller au plaisir de briller, favorisant les doigts du concertiste à qui elle est dédiée. »
Deuxième « grande » sonate publiée du vivant de Schubert, elle se signale tout particulièrement par la constante recherche rythmique dont sont nourris ses quatre mouvements

Cinq cédés de mars en giboulées jazzy

Alain Lambert —— Les notes pleuvent de partout avec des rafales venues de divers horizons musicaux, la Grèce du trompettiste Ntoumos dans Back to the Roots, le rock alternatif de Caravaggio dans Tempus Fugit, la flûte groovy de Ludivine Issambourg dans Outlaws, le quintet d'Henry Texier dans Chance et le jazz fusion du bassiste Daniel Romeo dans The Black Days Sessions #1.
Dans Back to the Roots (2020), le trompettiste Dominic Ntoumos réinvente des mélodies grecques traditionnelles des années 20 à 40 du siècle passé, en mêlant selon les titres le bouzouki (Evangelos Tsaples), l’oud (Medhi Haddad), le violon (Marcel Rambâ) le chant (Sotiris Papatragiannis) au piano électrique (Eric Legnini), à la basse(Javier Breton) à

tangerGroupe Acrobatique de Tanger-Maroussia Diaz Verbeke, FIQ ! (Réveille-toi !) : l'anti-gravité bariolée

Alain Lambert —— Ce groupe d'acrobates marocains, on l'a déjà vu avec Aurélien Bory dans Taoub et Azimuth. Le revoilà, avec une troupe renouvelée, entre cirque et hip-hop, mis en espace par la circographe

Jean de Spengler

Jean de Spengler, le violoncelle, Bach et la suite

Jean-Marc Warszawski —— Jean de Spengler a étudié le violoncelle avec André-Lévy (1894-1982), à l’École normale de musique de Paris et avec André Navarra à la Hochschule für Musik de Vienne. Par la suite il est accaparé par son pupitre de violoncelle solo à l’Orchestre de l’Opéra de Lorraine et par le

SchubertLa sonate pour piano D 845 de Franz Schubert

Michel Rusquet —— Voici la dernière des trois en la mineur, et en même temps la première sonate publiée du vivant du compositeur. D’humeur sombre et mélancolique, mais plus élégiaque et résignée que réellement tragique, elle se présente sous plusieurs aspects comme la sœur jumelle de la D 840  dont elle partage notamment le cadre en quatre mouvements (tous achevés cette fois), avec en premier un moderato et en dernier un rondo.
Rigoureusement architecturée, elle oppose un démenti à ceux qui, peut-être en raison de son contenu psychologique, ont voulu voir en elle moins une sonate qu’une immense fantaisie. Avec son thème scindé en deux éléments contrastants et complémentaires, et la présence répétée, et

McCoy Tyner, 1938-2020

 

La sonate pour piano D 840 de Franz Schubert

Michel Rusquet —— D’avril 1825, la dernière des sonates inachevées de Schubert a eu droit, bien après la mort de celui-ci, au surnom étrange de « Reliquie » et ce, du fait d’un éditeur qui, en toute bonne foi peut-être, entendait la faire passer pour l’œuvre ultime de notre Viennois, inachevée pour cause de décès. On sait qu’il n’en est rien, mais on continue à se demander, en le déplorant amèrement, pourquoi Schubert a laissé inachevé le menuet, et surtout abandonné le rondo final avant même d’arriver à mi-chemin. D’aucuns s’aventurent

Les cédés

Les Siècles, Quintette de Cuivres, Fabien Norbert, Emmanuel Alamy, Matthieu Siegrist, Damien Prado, Sylvain Mino, œuvres de Paul [...]

Caravagio, Tempus Fugit, Bruno Chevillon (basse), Éric Echampard (percussions), Benjamin de la Fuente (violon, guitare), Samuel Sighicelli (claviers), And Serge Teyssot-Gay (guitare). Eole Records 2020

Ludivine Issambourg, Outlaws, Ludivine Issambourg (flûte), Éric Legnini (Fender Rhodes), Laurent Coulondre (orgue, Clavinet), Julien Herne (basse), Stéphane Huchard (batterie), Christophe Chassol (Fender Rhodes). Heavenly Sweetness 2020.

Pretty YendeBelle et bien exécutée, Manon de Massenet

Frédéric Norac —— Après celle très classique de Gilbert Deflo en 1997 et la calamiteuse version punk de Coline Serreau en 2004, cette production de Manon est la troisième à faire son entrée à l’Opéra Bastille. Vincent Huguet a choisi de la transposer dans les Années Folles et de la placer sous l’égide de Josephine Baker dont sa Manon serait une sorte d’avatar.
« Ni courtisane, ni prostituée», selon lui, l’héroïne est une femme en quête de liberté et de réalisation de soi. Pourquoi pas ! C’est dans l’air

La sonate pour piano D 784 de Franz Schubert

Michel Rusquet —— Œuvre introspective, douloureuse entre toutes, cette sonate, la deuxième des trois écrites en la mineur, opère une césure définitive entre les sonates de jeunesse et celles des années 1825-1828.
Composée en 1823, et marquée par l’angoisse de la maladie, elle traduit en effet une nette évolution tant sur le plan de l’écriture que du contenu, et ouvre « une voie nouvelle : la puissance y devient un élément du langage et se joint désormais au rêve paradisiaque du bonheur, ou s’y oppose avec des accents dramatiques et violents auxquels Schubert ne nous avait pas encore habitués. »20
Quoique de dimensions modestes avec ses trois mouvements, elle a tout d’une grande par la charge émotionnelle qui s’en dégage.

Yves henryLes mazurkas de Frédéric Chopin, par Yves Henry

Jean-Marc Warszawski —— Né à Évreux, Yves Henry a préparé l’examen d’entrée au Conservatoire national supérieur de Paris avec Jacqueline Dussol. Il a été admis dans la classe de Pierre Sancan. Il achève le cycle d’études avec sept premiers Prix … et le pre-mier du Concours Robert Schumann de Zwickau. Il se perfectionne pendant trois années auprès d’Aldo Ciccolini, auquel il a récemment rendu hommage, avec une vingtaine de ses collègues, Salle Gaveau à Paris.

 

Petites annonces

Le Sanguinet Jazz Band (Landes), orchestre de 20 musiciens, pour toutes vos animations
Le Chœur d'Oratorio de Paris recherche ténors et basses
Aurore et Charles cherchent un groupe gospel pour leur mariage à Saint-Flour
L’académie de musique Musicalta, cordes, vents, voix, composition, etc.
Vocaliste dans le 95 propose sa voix
Recherche chef de chœur, choristes et Président dans le 94.
Guitariste classique à Saint-Nazaire cherche autre guitariste classique  pour duo
Producteurs cherchent voix à Toulouse
Recherche chef de chœur en Gironde
Association des amis de l'art lyrique de Maison-Laffitte cherche violoncelliste et altiste

rectangle_actu

Bosseur Jean-Yves, Mu-sique et contestation. « Musi-que ouverte », Minerve, Paris 2019 [228 p. ; ISBN 2-86931-153-4 ; 22,00 €]

Agenda

⏪⏪ mars 2020 ⏩⏩

L M M J V S D
01
02 03 04 05 06 07 08
09 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31

2016.. 2017.. 2018.. 2019

       

rectangle

rectangle

rectangle

Les livres

Szpirglas Jacques, Dic-tionnaire des musiciens de la cour d’Henri IV et des mai-sons princières. « Musicolo-gie  (7), Classiques Garnier, Paris 2019 [573 p. ; ISBN 978-2-406-07331-4 ; 68,00 €]

Zeina Abirached, Le piano oriental. Casterman 2019 [+ CD ; 232 p. ISBN 978-2-203-20410-2 ; 39,00 €]

signorile

Signorile Patricia (direction), Droit, musique et numérique : considérations croisées. Presses universitai-res d'Aix-Marseille 2019 [138 p. ; ISBN 978-2-7314-1118-8 ; 12,00€].

 

Qui sommes nous ?
Bulletin d'information
Recherchedans le site et +
Presse internationale

Petites annonces
Téléchargements

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Analyses musicales
Cours d'harmonie et d'écriture

Articles et documents
Bibliohèque
Nouveaux livres
Nouveaux disques

Colloques & conférences
Universités en France

Soutenir musicologie.org

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil.

☎ 06 06 61 73 41

@Contact

SIRET 533 035 408 00012 - Enregistrement à la CNIL no 1122478

ISSN 2269-9910

2019 : 851 657 lecteurs (1 522 439 pages lues). Classement Alexa ; 9 814 pages publiques indexées dans le moteur de recherche. 3 322 abonnés au bulletin. Les compteurs Xiti sont homologués par Diffusion et Contrôle (OJD)