musicologie.org —— 21e année, mardi 3 mars 2020

Biographies musicales . Encyclopédie . S'abonner au bulletin . Annonces . Textes . Recherche et annuaire . ?...

La Gazette musicale

Un voyage d'hiverSchubert rencontre Elfriede Jelinek : Un voyage d’hiver

Frédéric Norac —— Certes, on peut préférer la version originale, le piano et la voix nue, la musique de Schubert et les mots de Wilhelm Muller sans artifice. Mais la dramatisation qu’en propose la mise en scène de Christian Gangneron est comme une radiographie du célèbre cycle, en tout cas de douze des Lieder qui le composent, mis en résonance avec les textes d’Elfriede Jelinek, extraits de son propre Winterreise.
À la quête douloureuse du héros schubertien, à son errance sans but

Brèves & revue presse & +

Il Festino en concert à Amilly, dimanche 8 mars 2020
Le 38e festival Aspects des musiques d’aujourd’hui accueille Martin Matalon
350e anniversaire de la fondation des Invalides en concerts
La sonate pour piano D 613 de Franz Schubert
◆(La Presse, Québec) Ultime concert gratuit du maestro Nagano en août

Brèves & revue presse & +

◆(Cœur des Sciences, Québec) Visite acoustique de la Maison symphonique et Concert, Montréal, 19 mars 2020
◆(IRCAM) Le rêve déjà ancien de la synesthésie, est au cœur de la soirée Ircam Live, 5 mars 2020
◆(La Presse) Apprendre à jouer de la musique ne rend pas les enfants plus intelligents
◆(France info) En Égypte, le syndi-cat des musiciens est en guerre contre l’électro chaâbi

La sonate pour piano D 664 de Franz Schubert

Michel Rusquet –– Cette « petite » sonate en trois mouvements fut, selon toute vraisemblance, écrite pendant l’été 1819 à Steyr où Schubert séjournait en compagnie de Vogl, et le musicien l’aurait destinée à la fille d’un de ses hôtes qui, selon ses propres termes, était très charmante et jouait bien du piano. Elle serait donc contemporaine du quintette « La Truite », et les circonstances de sa composition expliquent certainement le climat d’insouciance légère d’une œuvre où Schubert semble donner congé à sa jeunesse. Dans cette sonate qui conjugue à merveille simplicité de forme et séduction mélodique, on trouvera bien quelques assombrissements passagers, du moins dans les deux premiers mouvements, et notamment dans l’Andante qui, à certains moments, fait irrésistiblement penser à

François MeïmounLe Chant de la Création volcanique et autres créations de François Meïmoun

Jean-Marc Warszawski —— François Meïmoun a commencé des études de piano au Conservatoire d’Angers avant de suivre les cours d’analyse musicale Michael Levinas  et de composition d’Allain Gaussin au Conservatoire national supérieur de Paris, où il est aujourd’hui

Brèves & revue de presse & +

◆(Thierry Vagne) Rencontre avec Ophélie Gaillard
◆(AFP) Musiques: le streaming payant a l'oreille de près de 10 millions de Français
◆(Le Nouvel Observateur) Harcèlement sexuel : Placido Domingo demande pardon aux victimes
◆(AFP) Le vinyle creuse son nou-veau sillon
◆(France musique) Ben Glass-berg nommé directeur musical de l'Opéra de Rouen Normandie
◆(Blog Médiapart) La Danse de la grève : Paris Est en résistance
◆(Radio Prague) L’opéra baro-que au cœur de la 4e édition de l’Académie Versailles à Prague

La sonate pour piano D 575 de Franz Schubert

Michel Rusquet —— est la dernière des huit sonates écrites par Schubert l’année de ses vingt ans. C’est aussi « la plus libre et la plus fantasque, peut-être, de toutes ses sonates, et il semble que le compositeur, faisant fi de toute contrainte formelle ou scholastique, ait décidé de se livrer sans frein aux démons de son inspiration, pour sa plus grande joie et pour la nôtre. La sonate en si majeurest en effet une œuvre heureuse, haute en couleur, pleine d’impressions de nature, et rehaussée plus que tout autre des prestiges éblouissants d’une inépuisable invention harmonique : il n’en est guère qui traitent le plan tonal avec davantage de désinvolte liberté. » Libre et fantasque, le premier mouvement l’est assurément, avec ses incessants changements de ton et d’humeur, et même une

Toutes les chroniques

Frédéric Norac
Alain Lambert
Michel Rusquet
Jean-Luc Vannier
Jean-Marc Warszawski

Biographies musicales
Encyclopédie
Articles et études
Annonces

 

 

 

Onkalo (Meta Records 2020).

Robert TuohyRobert Tuohy : « Faire de la musique est un acte d’amour »

Jean-Luc Vannier —— ntretien avec le chef d’orchestre américain Robert Tuohy —  conductor  comme il préfère se définir — rencontré à l’occasion d’un magnifique Eugène Onéguine à l’Opéra de Marseille. De Buffalo, ville située à l’ouest de l’État de New York, à la Direction musicale de l’opéra de Limoges où il prépare une production de Cendrillon, en passant par le Royal Academy of Music de Londres, retour sur l’itinérance musicale de ce maestro à la sensibilité lyrique exacerbée et dont la « gestuelle »

La sonate pour piano D 571 de Franz Schubert

Michel Rusquet —— D. 571 ? Pas exactement : ce numéro ne comportant qu’un premier mouvement de sonate (allegro moderato), de plus inachevé, il a fallu, pour reconstituer une sonate complète avec le maximum de vraisemblance, y adjoindre deux morceaux (D 570) de la même époque, un scherzo et un allegro (lui aussi inachevé !), voire y ajouter, en tant que mouvement lent, un andante en la majeur (D 604). Ainsi recomposée en trois ou en quatre mouvements, l’œuvre mériterait d’être plus souvent à l’honneur. Le premier mouvement en particulier, même s’il s’arrête au seuil de la reprise, ne peut que combler les vrais schubertiens par sa fantaisie imaginative et novatrice. Parti de nulle part, il se développe en vagues insistantes, passe par de singulières aventures modulantes, pour s’enfoncer ensuite dans des ténèbres noyées de mystère, conférant à cette page fiévreuse une extraordinaire force poétique. L’andante (D 604) qui est parfois

Laudario : saint François d’Assise et musique revival

Jean-Marc Warszaswski —— Emmanuel Bardon a créé Canticum Novum  en 1996, un ensemble de musique ancienne puisant dans différentes traditions musicales, et donnant au répertoire moyenâgeux les sonorités de ce qu’on appelle aujourd’hui musique du monde en opposition à …. Une musique qui ne serait pas du monde.

La sonate pour piano D 568 de Franz Schubert

Michel Rusquet —— luidité et souplesse caractérisent tout particulièrement cette « grande » sonate placée sous le signe de la détente, sans doute la plus belle de toutes celles écrites en 1817. Du fait des subtilités harmoniques, des modulations et chromatismes dont sont parsemés les

L’opéra-comique comme si vous y étiez : La Dame blanche de Boieldieu

Frédéric Norac —— La Dame Blanche, c’est un peu le fantôme de l’Opéra-Comique. De ce fleuron du répertoire qui y tint l’affiche sans discontinuer de sa création en 1825 jusque dans les années 1920 ne subsistent dans la mémoire collective que trois airs : celui qui marque l'entrée du héros, Georges Brown, « Ah! quel plaisir d'être soldat ! », la ballade de la Dame blanche et l’invocation du deuxième acte « Viens gentille dame ». En 1997, la salle Favart avait accueilli une production venue de Saint-Étienne qui rappela à quel point cette œuvre constitue, dans le genre léger, une des plus réussies et des plus brillantes du compositeur avec, au delà de ses airs connus, des ensembles d’une

Mûza Rubackytė et le Quatuor Mettis enquintettent Chostakovitch et Weinberg

Jean-Marc Warszawski —— Mûza Rubackytė est née à Kaunas en Lituanie, au sein d’une dynastie de musiciens, entre trois pianos forts occupés entre mère et tante. Le père juriste n’y résiste pas, il se convertit au chant d’opéra à l’âge de quarante ans. Voulant être une vraie élève, elle pouvait sonner

La sonate pour piano D 567 de Franz Schubert

Michel Rusquet —— Voici une sonate qui, du fait même de Schubert, était vouée à être négligée : avec ses trois mouvements, elle n’est en effet que le premier état de la sonate en mi bémol (D 568) qui va suivre, version enrichie d’un menuetto et, par ailleurs, modifiée en divers points, en particulier au niveau du final qui, après introduction d’un nouveau thème, connaîtra un développement d’une tout autre ampleur. On peut donc légitimement préférer la seconde mouture, plus accomplie et plus fluide, mais la première, plus dense et parfois plus âpre

 

Les cédés

 

Uncertain Weather (L'UN L'UNE 2020).

 

 

For Virginia (Acel/Quart de lune 2020).

 

 

François Meïmoun

François Meïmoun, Le Chant de la Création et autres œuvres. Triton 2019 (TRIHORT 567).

Mieczysław WeinbergMieczysław Weinberg (1919-1996)

Il commence à écrire de la musique très jeune, sous l'autorité de son père, Szmul, musicien dans les théâtres de la ville. Sa mère, Sura Dwojra (Sara Débora) Stern, est actrice [dans un document russe on trouve Sarra Kotlitzkaja]. À l'âge de 10 ans, il joue du piano dans le théâtre où son père travaille.
En 1931, il intègre la Conservatoire de Varsovie où il étudie le piano avec Józef Turczyński. Son talent pianistique est remarqué par le grand virtuose Joseph Hoffman qui organise le séjour de Weinberg

La sonate pour piano D 566 de Franz Schubert

Michel Rusquet —— Passons sur l’histoire, particulièrement compliquée sous l’angle musicologique, de cette autre sonate de 1817 pour nous rallier à la version en quatre mouvements généralement acceptée désormais, dans laquelle on lui rajoute comme final l’allegretto moto D 506. Voilà une œuvre inégale, certes, mais très attachante, et riche de singulières beautés. Mention toute spéciale pour le moderato initial : « Brièveté, concentration, unité, telles sont les vertus de ce morceau merveilleusement poétique, d’un sentiment doucement voilé, à mi-chemin entre le bonheur et le désespoir (jamais très éloignés l’un de l’autre chez Schubert !), et dont l’écriture témoigne aussi d’un grand progrès dans la conduite des voix chantantes intermédiaires. »10 Les deux mouvements centraux

Les troubadours et leurs chansonsLes troubadours et leurs chansons selon Gérard Le Vot : entretien

Propos recueillis par Jean-Marc Warszawski —— Suite à la sortie de son ouvrage sur les troubadours, fruit d'une recherche de presque toute une vie et qui s'impose comme une référence, Gérad Le Vot s'est entretenu avec nous.
Jean-Marc Warszawski : Bonjour Gérard Le Vot, rocker médiéviste, chercheur et chanteur des troubadours, Je te remercie pour cette mise en oreille poétique… Peux-tu définir très brièvement ce qu’est un troubadour ?

 

Petites annonces

Guitariste classique à Saint-Nazaire cherche autre guitariste classique  pour duo
Producteurs cherchent voix à Toulouse
Recherche chef de chœur en Gironde
Association des amis de l'art lyrique de Maison-Laffitte cherche violoncelliste et altiste
L'association Absolut Vocal, dans le Gard, recrute chanteur ou chanteuse
L'Ensemble choral du Val d'Erdre (44) recherche un(e) chef(fe) de chœur
Musicienne amatrice Paris 13e cherche comparses
Cherche (Ardèche) chanteurs et instrumentistes pour former un ensemble baroque
Coaching pour musiciens Paris
Masterclass lyrique de l'Académie Vincenzo Bellini à Vendôme
Perpignan, cherche organiste pour programme chants sacrés orgue et voix de basse

rectangle

Grabócz Márta, Mathon Geneviève, François-Bernard Mâche, le compositeur et le savant face à l'univers sonore. « GREAM / Création contemporaine », Hermann, Paris 2018 [417 p. ISBN 978-2-7056-9581-1 ; 38,00 €].

Agenda

⏪⏪ mars 2020 ⏩⏩

L M M J V S D
01
02 03 04 05 06 07 08
09 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31

2016.. 2017.. 2018.. 2019

       

rectangle

rectangle_actu

recangle_textes

Les livres

Mâche François-Bernard, Le sonore et l'universel : écrits au tournant du xxie siècle. Éditions des Archives Contemporaines, Paris 2018 [354 p. ; ISBN 978-2-81300-302-7 ; 39,00 €]

Le Vot Gérard, Les troubadours, les chansons et leur musique (xiie-xiiie siècles). « Musique ouverte », Minerve 2019 [ 396 p. ; ISBN : 978-2-86931-155-8 : 33,00 €]

Douche Sylvie (direction), Musiques de scène sous la iiie République. Microsillon éditions, Lyon 2018 [280 p. ; ISBN 978-2-9553842-2-0 ; 27 €]

Qui sommes nous ?
Bulletin d'information
Recherchedans le site et +
Presse internationale

Petites annonces
Téléchargements

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Analyses musicales
Cours d'harmonie et d'écriture

Articles et documents
Bibliohèque
Nouveaux livres
Nouveaux disques

Colloques & conférences
Universités en France

Soutenir musicologie.org

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil.

☎ 06 06 61 73 41

@Contact

SIRET 533 035 408 00012 - Enregistrement à la CNIL no 1122478

ISSN 2269-9910

2019 : 851 657 lecteurs (1 522 439 pages lues). Classement Alexa ; 9 814 pages publiques indexées dans le moteur de recherche. 3 322 abonnés au bulletin. Les compteurs Xiti sont homologués par Diffusion et Contrôle (OJD)