/> Actualités musicales du 16 décembre 2012

bandeau actu

 

Actualités musicales

16 décembre 2012

cheval

 

Abécédaire biographique et sensible de Jean-Sébastien Bach, Salle Gaveau (Paris)

 

abécédaire biographique et sensible de bach

À l'occasion de la sortie en double CD de 6 suites pour violoncelle seul de Jean-Sébastien Bach par Claire Giardelli, l'association Caix d'Hervelois organise un concert Salle Gaveau le 16 décembre .

Dimanche 16 décembre 2012 à 17h00
Paris, Salle Gaveau

Concert lecture

Jean-Sébastien Bach

Abécédaire biographique et sensible

Conception Mirella Giardelli

Claire Giardelli, violoncelle
Mirella Giardelli (clavecin)
Agnès Pontier, récitant
Jean-Pierre Marielle (récitant)

Agnès Pontier Jean-Pierre Marielle
L'abécédaire biographique

15/25 €. Salle Gaveau, 45 rue de la Boétie 75008 Paris. Réservations Tél. : 01 49 53 05 07

L'Abécédaire biographique et sensible de Jean-Sébastien Bach est un concert-lecture conçu par Mirella Giardelli avec deux comédiens qui mettront en vie des anecdotes et des moments de la vie de Jean-Sébastien Bach au milieu de sa musique.

Se promener dans l'oeuvre de J.S .Bach est sans doute le chemin le plus sûr pour les musiciens. Du début à la fin d'une vie d'artiste sa musique accompagne toutes les joies, les peines, les doutes qui jalonnent l'apprentissage. Son oeuvre est un livre ouvert sur la Grande Histoire de l'Art et des hommes, que nous pouvons feuilleter au hasard, en travers, en diagonale, en spirale, en miroir. Toute la géométrie baroque est contenue dans son oeuvre.

Nous avons choisi comme bâton de promenade, une des premières inventions de pédagogie de l'humanité : l'abécédaire.

Bach à la lettre. Des enluminures de Rimbaud jusqu'à Deleuze, nous avons tous notre abécédaire
qui se transforme au cours des années et des expériences accomplies. Ainsi selon la lettre dévoilée, nous pourrons aussi bien nous trouver transporté dans l'enfance de Bach, que dans la fabrication de son oeuvre mais aussi dans les pensées du sensible provoquées à l'écoute de chaque note. Tout cela entrelacé, éclairé, peut-être contredit, par une de ses musiques la plus intime et par le fait même la plus universelle : les suites pour violoncelle.

Claire Giardelli

Après ses études au conservatoire de Rouen, avec Robert Duval puis au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Bernard Michelin, Claire Giardelli obtient en 1974 un Premier Prix de violoncelle puis en 1975 de musique de chambre.

Elle s'est très vite signalée par sa maîtrise du violoncelle baroque. La plupart des chefs et des grandes formations de musique ancienne font appel à elle aussi bien en tant que musicienne d'orchestre que comme soliste ou continuiste :

Jean-Claude Malgoire et La Grande Ecurie et La Chambre du Roy, Philippe Herreweghe et La Chapelle Royale et L'Orchestre des Champs Elysées, Marc Minkowski et Les Musiciens du Louvre, Mirella Giardelli et l'Atelier des Musiciens du Louvre, Gustav Leonhardt, René Jacobs, Sigiswald Kuijken, Ton Koopman et l'Orchestre Baroque d'Amsterdam, Jordi Savall et Hesperion XXI, Gilbert Bezzina et l'Ensemble baroque de Nice, Jean Tubéry et la Fenice.

Elle apparaît aux côtés de ces chefs tant lors de concerts et festivals que dans une abondante discographie. Plusieurs chanteurs ont fait appel à ses talents de continuiste, notamment Henri Ledroit, Agnès Mellon et James Bowman. Elle donne de nombreux concerts de musique de chambre avec Jean-Claude Veilhan, Florence Malgoire, Alice Pierrot, Danielle Salzer… Par ailleurs avec ses soeurs Catherine et Mirella, elle a créé le « TrioGiardelli » qui s'est fait une spécialité de présenter sur instruments d'époque les oeuvres en trio pour piano, violon et violoncelle dans un répertoire qui comprend entre autres Haydn, Mozart, Beethoven et Schubert.

Assistante de Christophe Coin au CNSM de Paris en 2000-2001, elle est nommée professeur de violoncelle baroque au CNSM de Lyon en septembre 2001.

Ses activités ne se limitent pas au violoncelle baroque et à la musique ancienne. Depuis 1976, elle fait partie du Quatuor Elyséen qui s'est signalé par de nombreux concerts et enregistrements d'oeuvres du 19è et 20è siècles : Castillon, Chausson, Brahms (enregistrementde l'intégrale des quatuors pour piano), Saint-Saëns, Fürtwangler (premier enregistrement mondial du quatuor).

Claire Giardelli a enregistré en avril 2012 pour la Société Ligia Digital, dans la superbe église baroque d'Asfeld en forme de viole de gambe, les Six suites pour violoncelle seul de J.-S.Bach. Coffret Lidi 0105248-12 distribution Harmonia Mundi.

16 décembre 2012Le double paradoxe de la musique : « Masculines » au Centre chorégraphique de Caen (jeudi 13 décembre)

Par Alain Lambert —

 

masculines

Pour continuer l'exploration musicale de Caen, je vous invite dans un lieu passionnant, parce qu'il donne à voir la création en chantier, en cours d'élaboration. Il s'agit, à quelques pas du Conservatoire, du Centre chorégraphique national de Caen / Basse-Normandie (CCNC / BN) qui, une fois par mois, le jeudi à 18h30, ouvre ses portes au public pour montrer, dans son laboratoire, le travail d'une troupe en résidence, à ce moment donné de leur parcours, de leur travail et de leurs répétitions, bruts de défrichage en quelque sorte.

Et dans ce lieu où la musique, sous forme de bruits, sons, pulsations, chansons, pièces instrumentales... jusqu'à un extrait du Sacre du printemps l'an passé, est indispensable et omniprésente, parfois très forte, il en est souvent à peine question dans la discussion avec le public après la représentation, ou même dans le programme papier donné à chaque spectateur, sans mentions détaillées des œuvres proposées dans le montage sonore souvent utilisé. Premier paradoxe. Et pourtant ! (+) lire la suite

 

16 décembre 2012Le « Laveur de vitres » du Tanztheater Wuppertal illumine Monaco de la vision du monde par Pina Bausch

Par Jean-Luc Vannier —

 

Le laveur de vitresLe laveur de vitres. Photographie ©Ulli Weiss

Un tableau sur l'Agape. Une invitation au partage. Avec ce brin de fraîcheur naïve qui donne un peu de couleurs à une perception finalement sombre et désenchantée du monde. Une vacuité du destin humain qu'il convient de compenser par cette générosité, ce don de soi : tel était le fil rouge du programme présenté, vendredi 14 décembre au Grimaldi Forum, par le Monaco Danse Forum. La reprise du « Fensterputzer  » du Tanztheater Wuppertal Pina Bausch, performance créée en février 1997 par la célèbre chorégraphe allemande disparue en 2009, était précédée, au puits des lumières, de « Contigo » spectacle réalisé par la Compagnie de cirque franco-portugaise O Ultimo Momento invitée dans le cadre des « Inattendus » (+) lire la suite

 

16 décembre 2012Ballet du Capitole Stravinsky et la danse à Limoges

 

Dimanche 16 décembre prochain, à 15h, l'Opéra-Théâtre de Limoges accueille Kader Belarbi, directeur artistique et chorégraphe du Théâtre du Capitole de Toulouse, pour un spectacle intitulé « Stavinsky et la danse » créé en octobre 2012.

Kader Berlabia

Kader Belarbia choisi de mettre au programme trois oeuvres phares du compositeurassocié durant plusieurs années aux fameux Ballets russes de Diaghilev : Pulcinella (1920),Les Noces(1923) et la Sym-phonie de psaumes(1930). C'est dans la lecture contemporaine de trois chorégraphes majeurs des XXe et XXIe siècles que Kader Belarbi et le Ballet du Capitole s'approprient ces oeuvres : le Tchèque Jirí Ky-lián adoptait dès 1978 la Symphonie de psaumes, le Néerlandais Nils Christe donnait en 1987 sa propre version du néoclassique Pulcinella ; enfin le chorégraphe belge Stijn Celislivrait, en 2002, son interpréta-tion très personnelle des Noces.

Kader Berlabia

En prenant la direction de la danse du Théâtre du Capitole en août 2012, Kader Belarbi souhaite que le Ballet du Capitole soit un bal-let d'aujourd'hui,qui mette en dialogue des arts, des époques et des styles différents. Selon lui, l'une des missions fondamentales d'une compagnie de ballet est le répertoire. « Oublier la tradition, c'est se perdre » aime-t-il à préciser.

En programmant trois créations qui firent date, le Ballet du Capitole rapproche trois esthétiques, au premier regard éloignées, mais si-gnées d'un même compositeur entre 1919 et 1930, et articule trois approches représentatives de la pluralité des expressions chorégra-phiques après 1950.

Kader Berlabia

Il rend surtout hommage, cent ans après la création mémorable du Sacre du printemps, à Igor Stravinskydont la vie et l'œuvre furent vouées à la danse, et qui ne cesse d'inspirer danseurs et chorégraphes depuis Nijinski et les Ballets russes.

 

16 décembre 2012Alain Altinoglu début 2013

 

Alain Altinoglu

Jeudi 7, vendredi 8 et samedi 9 février, Alain Altinoglu dirigera l'Orchestre de Pau dans les Poèmes de Chausson, et la Symphonie Pastorale de Beethoven, avec le violoniste Laurent Manaud Pallas et la mezzo Nora Gubisch.

Les 14 et 16 février, il sera à l'auditorium de Lyon, pour la reprise du Concerto pour clarinette de Thierry Escaich, par l'Orchestre National de Lyon et le clarinettiste Paul Meyer, dédicataire et créateur de l'œuvre. Des œuvres symphoniques de Béla Bartók et de Ludwig Beethoven sont au même programme.

Les jeudi 21 et vendredi 22 février, à Lisbonne, il dirigera Le Martyre de San Sébastien de Claude Debussy, avec les l'orchestre ety la chœurs Gulbenkian, dans une production franco-portugaise, au Grand Auditorium de la Fondation Calouste à Lisbonne.

 

16 décembre 2012Michael Jone tombé de ses skis est hosptitalisé

 

Le chanteur, guitariste et composteur britannique Michael Jones, a été victime samedi après-midi d'un accident de ski à Courcheve. Souffrant d'une fracture du col du fémur, il a été hospitalisé à Lyon. Son état sans gravité l'immobilise, et il devra annuler des engagements.

Ill était l'un des invités des trophées des « Femmes en or ».

 

16 décembre 2012Philharmonie de Hambourg, c'est reparti

 

Les travaux de la plus monumentale maison de musique du monde (avec celle de Sydney), arrêtés depuis plusieurs moi vont redémarer. La magnifique maison pourrait ouvrir ses portes dans le courant de l'année 2016.

Un contentieux opposait la ville de Hambourg et l'entreprise de bâtiments publics Hochtief, et le cabinet d'architectes Herzog & de Meuron, la municipalité menaçant de résilier le contrat.

Mais un accord a été passé. La ville versera 575 millions d'euros — 198 millions de plus qu'il était prévu — et Hochtief ne pourra en aucun cas majorer sa facture, sauf modifications décidées par la ville.

La première pierre a été posée en 2007, la maison, construite sur l'Elbe, au-dessus des anciens entrepôts impériaux, dominera à 110 mètres de hauteur.

16 décembre 2012À vos agendas

 

15-16 mars 2013, Toronto : Sounding Bodies (Call for Papers)

Motets en espace à Notre-Dame de Paris, le 15 janvier 2013

16 décembre 2012Revue de presse musicale du 16 décembre 2012

 

(Le Monde) Charles Rosen, pianiste, musicologue et pédagogue

(Numerama) Hadopi et l'évolution du droit d'auteur : pas d'avis, mais des questions

(Ouest France) L'Opéra de Rennes présente Hansel et Gretel au théâtre - Bécherel

(Euronews) Le piano de Casablanca vendu 600 000 Dollars

(Culturebox) Dan Ar Braz : sa «célébration» en tournée

(AFP/Le Point) Nouvel éclairage sur l'engagement nazi de Karajan

(Culturebox) Yoko Ono reçoit un prix pour la Paix en Allemagne

Qui sommes nous ? S'abonner au bulletin Liste de discussion

logo musicologie
©musicologie.org

 Décembre 2012

L

M

M

J

V

S

D

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

31

Presse internationale

<

flux rss

 

reherche

 

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
<a href="tel: 0606617341">06 06 61 73 41</a>

rectangle

 

rectangle