Composée à Paris en 1937, dédicacée à Blanche Honegger, créée le 1er juillet 1937, à Radio-Paris, par le trio Moÿse : Marcel Moÿse (flûte), Blanche Honegger (violon), Louis Moÿse (piano).
bandeau encyclopédie
Actualités . Biographies . Textes . Annonces . Livres . Cédés . Agenda . Bulletin (abonnement) .Recherche + annuaires .  Documents .  Analyses musicales . Collaborations . Nous soutenir . Contact . .
[9e S.[10e S.[11e S.[12e S.[13e S.[14e S.]  [15e S.[16e S.[17e S.]   [18e S.]   [19e S.[20eS]
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Bohuslav Martinu, sonate pour flûte, violon et piano H.254

Sonáta pro flétnu, houlse a klavír : I. Allegro poco moderato, II. Adagio, III. Allegretto, IV. Moderato (poco allegro).

Feinstein Ensemble, Martin Feinstein (Flute), Pauline Lowbury (Violin), Alan Brown (Piano), Naxos 8553459, 1993-1995.

Composée à Paris en 1937, dédicacée à Blanche Honegger, créée le 1er juillet 1937, à Radio-Paris, par le trio Moÿse : Marcel Moÿse (flûte), Blanche Honegger (violon), Louis Moÿse (piano).

Éditée par Bärenreiter en 1959 (en possession des archives).

Incroyablement fertile et rapide en ces années 1936-37, la plume de Martinů avait produit en un mois le premier acte de l’un de ses nombreux chefs d’œuvre, Juliette ou la Clef des songes H.253, opéra momentanément interrompu par d’autres travaux puis achevé au mois de janvier 1937.

Qu’étaient ces autres travaux ? Rien moins que le concerto pour flûte et violon H.252 – en dix jours ! – et, entre le 4 et le 16 mai, cette Sonate pour flûte et violon à la demande du flûtiste Marcel Moÿse (dédicataire du Concerto pour flûte Jacques Ibert) et de sa belle-fille la violoniste Blanche Honegger à qui la sonate est dédiée. Deux œuvres mar- quantes toujours très appréciées des musiciens, pour preuve leurs nombreux enregistrements un peu partout dans le monde.

Suivront l’opéra humoristique de poche Alexandre bis H.255 en mars et le quatuor à cordes n° 4 H.256, radicale- ment différent, en avril-mai de la même année. Les œuvres de ces années sont lumineuses, poétiques, brillantes, pour tout dire magnifiques ; les bruits de bottes, pourtant menaçants, ne semblent pas encore affecter Martinů, du moins directement.

En quatre mouvements, la Sonate pour flûte et piano reflète bien la clarté formelle du néoclassicisme d’avant la se- conde guerre. Martinů déclara d’ailleurs que le concerto grosso était l’une des formes qu’il affectionnait le plus. L’influence de Roussel et des inclinations vers Poulenc et Milhaud y sont aussi présentes mais la rythmique est bien du caractère de Martinů : un rien excentrique et volontiers hors des sentiers battus, bref, personnelle.

Et c’est dans cet esprit que la sonate commence, suit un Adagio où Martinů évoque son univers pastoral dans un doux duo entre la flûte et le violon ponctué par le piano. Le troisième mouvement reprend le discours énergique dans un scherzo suivi d’un trio de forme classique. Le quatrième mouvement, tour à tour Moderato et Poco allegro, et s’ouvre sur un solo du piano jouant les dissonances avec désinvolture bientôt rejoint par le dialogue de la flûte et du violon. Puis la flûte se lance dans une cadence bucolique soutenue imperceptiblement par les deux autres instruments. Le mouvement se termine par la reprise et une coda. Certains critiques ont estimé que ce dernier mouvement n’enrichissait pas l’œuvre, déjà bien cohérente avec ses trois mouvements. Pourtant, celui-ci est comme les autres sub- tilement parsemé de thèmes et rythmes populaires de Moravie et c’est donc un paysage dans ses multiples facettes que Martinů nous donne à ressentir avec sa grande discrétion habituelle.

Discographie

STRADIVARIUS 33886 (+ Madrigal Sonate H.291, Sonate pour violon et piano H.182, Promenades pour flûte, violon et clavecin H.274, Sonate pour flûte et piano H.306) Trio Albatros : Francesco Parrino, violon ; Ales- sandro Marangoni, piano ; Gianluca Capuano, clavecin Stefano Parrino, flûte, 2011.

DUX 0768 (+ Sonate pour flûte et piano H.306, Madrigal pour flûte, violon et piano H.291, Trio pour flûte, vio- loncelle et piano H.300) Agata Irgras-Sawicka, flûte, Bartolomej Nizioł, violon, Marcin Zdunik, violoncelle, Mariusz Rutowski, piano, (2000) 2011.

NAXOS 8572467 (+ Sonate pour flûte et piano H.306, Sextuor pour piano et vents H.174, Trio pour flûte, vio- loncelle et piano H.300) Haldan Martinson, violon, Sally Pinkas, piano, Fenwick Smith (flûte), Thomas Martin, clarinette, Suzanne Nelson, basson, John Ferrillo, hautbois, 2010.

ARCO DIVA 9811263 (+ Duo pour violon et violoncelle n° 2 H.371, Trio pour flûte, violoncelle et piano H.300, Bergerettes H.275) Trio Artemiss, 2010.

ARTESMON 7312 (+ Promenades pour flûte, violon et clavecin H.274, + Françaix et Ibert) Roman Novotný, flûte, Jiří Pospíchal, violon, Ivo Kahánek, piano et clavecin, 2009.

VLTAVA/FONDATION MARTINŮ (hors commerce) NBM05 (+ Trio à cordes n° 1 H.136, Huit Préludes pour pia- no H.181, Trio pour flûte, violoncelle et piano H.300) Quatuor Zmlinsky / Michal Šupák, piano, Marcel Moÿse, flûte, Blanche Honegger-Moÿse, violon, Louis Moÿse, piano, Denise Bidal, piano) 2005.

LOTOS LT0041 (+ Sonate pour flûte et piano H.306, Intermezzo pour violon et piano H.261, Madrigal sonate pour flûte, violon et piano H.291, Promenades pour flûte, violon et clavecin H.274) Josef Suk, violon, Josef Hála, piano et clavecin, Jiří Válek, flûte, 1996.

KONTRAPUNKT 32205 (Trio pour flûte, violoncelle et piano H.300, Promenades pour flûte, violon et clavecin, H. 274, Sonate pour flûte et piano H.306, Madrigal sonata pour flûte, violon et piano H.291) Yossi Arnheim, flûte, Irit Rub-Levi, piano, Elyakum Saltzman, violon, Miri Singer, clavecin, Marcel Bergman, violoncelle, 1995.

NAXOS 8553459 (+ Trio pour flûte, violoncelle et piano H.300, Promenades pour violon, flûte et clavecin H. 274, Madrigal Sonate H. 291) Feinstein Ensemble, 1995.

KOCH/SCHWANN 367282 (+ Scherzo pour flûte et piano H.174A, Madrigal-Sonate pour flûte, violon et piano H.291, Trios à clavier n° 1 H.193, n° 2 H.327, n° 3 H.332) Felix Renggli, flûte, Mareike Wormsbaecher, vio- lon, Mary Ellen Woodside, violon, Mary Brady, violoncelle, Christine Hedinger, piano, 1993-94.

ANALEKTA 22009 ou 23031 (+ Promenades pour flûte, violon et clavecin H. 274, Sonate pour flûte et piano H.306, Cinq Madrigaux stanzas H.297, Scherzo pour flûte et piano H.174A, Madrigal sonata pour flûte, violon et piano H.291) Angèle Dubeau, violon, Marc-André Hamelin, piano/clavecin, Alain Marion, flûte, 1993, ré- édition 2008. Également compris dans le coffret de 6 CD 299705 de 2007.

ANALEKTA 298502 (+ divers compositeurs) Alain Marion, flûte, Marc-André Hamelin, piano et Angèle Du- beau, violon, enreg. 1993, éd. 2006.

rectangle textes

 

À propos - contact | S'abonner au bulletin Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

Lundi 26 Mars, 2018

© Musicologie.org 2018.