bandeau encyclopédie
Actualités . Biographies . Textes . Annonces . Livres . Cédés . Agenda . Bulletin (abonnement) . . Recherche + annuaires .  Documents .  Analyses musicales . Collaborations . Nous soutenir . Contact

[9e siècle] [10e siècle] [11e siècle] [12e siècle] [13e siècle] [14e siècle]
[15e siècle] [16e siècle] [17e siècle] [18e siècle] [19e siècle] [20e siècle]

A  B  C  D  E   G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X   Z

Rigaudon

Danse populaire qui serait originaire du sud des Alpes, du Languedoc, Vivarais, Provence, devenue danse de cour sous Louis xiii, sera en vogue à la cour de Louis xiv. Madame se Sévigné évoque dans une lettre de 1673 cette danse qui gagne par ailleurs l'Angleterre et l'Allemagne.

Elle est d'un mouvement rapide à 2/4, 4/4, parfois à 6/8, avec 2 à 4 reprises de huit mesures. Elle est souvent dotée d'une anacrouse.

Son schéma rythmique est : ♪♪♪♪ ♩♩

C'est une danse de couples disposés en cercle. On en conserve une quarantaine de descriptions, dont celle de Pierre Rameau dans son Maître à danser de 1725 :

...les pieds étant assemblés, on plie les genoux, on fait deux jetés successivement du pied droit et du pied gauche, puis on plie, on saute et on retombe en assemblé à la troisième position ; tout cela se fait sur place, sans avancer ni reculer.

Le Rigaudon de l'opéra Dardanus de Jean-Philippe Rameau, par György Cziffra, piano.

On trouve des rigaudons dans de nombreux opéras et opéras-ballets de Jean-Baptiste Lully (Monsieur de Pourceaugnac, 1669 ; Acis et Galatée, 1686), André Campra (L'Europe galante, 1697), Henry Desmarets (Circé, 1694), Georg Friedrich Haendel (Almira, 1705), Jean-Philippe Rameau (Hippolyte et Aride, 1733 ; Dardanus, 1739 ; Les Boréades, 1763 ; Platée, 1744), Jacques Naudé (Feste d'Amarillis, 1747), Charles Lecocq (Le Coeur et la Main, 1882), Jules Massenet (cendrillon, 1889).

Händel, Hornpipe, Menuet, Rigaudon, extraits de la Watermusic.

Au clavier et à l'orchestre chez Michel de la Barre, François Couperin, Raoul Auger, Georg Philipp Telemann, Gottlieb Muffat, Élisabeth Jacquet de La Guerre, Louis Claude Daquin, Johann Caspar Ferdinand Fischer, Michel-Richard Delalande, Johann Joseph Fux, Telemann, Monsieur Brou (1740), Louis de Caix d'Hervelois, Jacques Aubert, Edvard Grieg (Suite Holberg), Camille Saint-Saëns (Sarabande et Rigaudon, opus 93), Edward MacDowell (Air et rigaudon pour piano), Maurice Ravel (Le Tombeau de Couperin), Serge Prokofiev (10 Pièces pour piano, opus 12).

Le Rigaudon, extrait du Tombeau de Couperin (orchestré) de Maurice Ravel. Filharmonikus Zenekar.

Il existe une importante littérature pour le piano dès la fin du xixe siècle, y compris des réductions extraites des opéras des xviie et xviiie siècles, dans le mouvement de francisation de la musque et de l'engouement pour un passé en construction tant dans la mémoire collective que dans le récit national : Edmond Neukomm (1897), (Léo Delibre (1888), Gabriel Pierné (1903), Cécile Chaminade (1923)... mais encore :

rectangle textes
---

Téléchargements -  Presse internationale -  Universités - À propos.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil. ☎ 06 06 61 73 41

musicologie.org 2017
ISSN 2269-9910

Lundi 20 Février, 2017