bandeau encyclopédie
Actualités . Biographies . Textes . Annonces . Livres . Cédés . Agenda . Bulletin (abonnement) . . Recherche + annuaires .  Documents .  Analyses musicales . Collaborations . Nous soutenir . Contact

[9e siècle] [10e siècle] [11e siècle] [12e siècle] [13e siècle] [14e siècle]
[15e siècle] [16e siècle] [17e siècle] [18e siècle] [19e siècle] [20e siècle]

A  B  C  D  E   G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X   Z

Renaissance (musique)

Renaissance

Ce sont les penseurs du temps, fait unique, en Italie, qui ont donné le nom « Renaissance » (Rinascitá), à leur époque, car il semblait à ceux, qu'on appelle aujourd'hui, les Humanistes, qu'ils avaient renoué avec les fastes intellectuels et artistiques de l'antiquité, particulièrement l'Antiquité grecque, mais révélant aussi une idée de rupture.

En réalité, dans une période qui couvre fin du XVe et XVIe siècles, sans être trop précise dans les localisations temporelles et géopolitiques, à partir des cours dominantes, la féodalité connaît une crise profonde, qui va bouleverser une grande partie de la vieille Europe.

La croissance d'une nouvelle aristocratie urbaine, tournée vers le commerce et la spéculation financière, déstabilise les anciens équilibres féodaux, basés sur la protection des villageois, et la régulation des denrées par stockage les bonnes années et de redistribution les mauvaises années.

Les campagnes connaissent un appauvrissement brutal, les productions agricoles ne sont plus stockée mais deviennent des marchandises sur lesquelles on spécule, ce qui provoque de Hollande à Italie, des soulèvements massifs. L'affermissement de la bourgeoisie urbaine provoque également des réajustements et des troubles, comme la réforme du catholicisme, et les guerres de religion.

Beaucoup de facteurs, dans le développement technique et productif sont en jeu, comme la transformation des techniques de guerre, avec les armes à feu, qui, par contre coup, modifient les techniques de protection, les grands voyages, le développement du grand commerce, de l'imprimerie, y compris de l'imprimerie de la musique notée..

C'est en fait un grand mouvement de concentration urbaine qui se produit, avec un déplacement sensible des lieux de consommation des arts savants, vers les palais des villes, les grandes maisons bourgeoises, les tavernes.

Les grands centres banquiers, maritimes et industriels brillent particulièrement, dans les productions artistiques, comme à Florence, avec les aristocrates-banquiers, les Médicis (mais en encore les Sforza, Este, Gonzague, à Milan, Ferrare ou Mantoue), les grands centres de tissage, comme en Flandre, ou d'activité commerciale et maritime comme en Hollande.

C'est une grande période de mise en musique de la poésie profane et, comme pour faire écho aux bouleversements, aux destins qui apparaissent distincts et incertains (la roue de la Fortune est un des grands symboles de ces temps), c'est l'âge d'or de la polyphonie, la mise en commun de voix individuelles, le brouhaha de la vie.

C'est un retournement complet des principes du plain-chant, où toutes les voix assemblées ne doivent en faire qu'une.

Quelque compositeurs de la Renaissance : John Bull (v.1562-1628) ; Antonio de Cabezón (1510-1566) ; Eustache du Caurroy (1549-1609) ; Loyset Compère (v.1445-1518) ; Josquin Des Prés (v.1440-1521) ; John Dowland (1563-1626) ; Guillaume Dufay (v.1400-1474) ; Giles Farnaby (1560-1640) ; Andrea Gabrieli (v.1510-1586) ; Nicolas Gombert (v.1495-v.1560) ; Heinrich Isaac (1450-1517) ; Clément Janequin (v.1485-1558) ; Roland de Lassus (1532-1594) ; Claudio Merulo (1533-1604) ; Luis de Milán (v.1500-1561) ; Johannes Ockeghem (v.1410-1497) ; Diego Ortiz (v.1510-ap.1570) ; Giovanni Pierluigi da Palestrina (1526-1594) ; Jan Pieterszoon Sweelinck (1562-1621) ; Claude Le Jeune (v.1530-1600).

rectangle textes

Bibliographie

Voir XVe siècle ; XVIe siècle.

Otero Valérie, Édition musicale à la Renaissance : Restitution de la place du texte dans les éditions musicales de la Renaissance (1520-1580) : Théorie et Usage. Mémoire de maîtrise de musicologie, Université François Rabelais / CESR (Dir. F. Dobbins).

Atlas Allan, W., La Musique de la Renaissance en Europe, 1400-1600. Brepols, Turnhout 2012.

Base de la chanson du XVIe siècle, catalogue informatisé de la chanson de la Renaissance (1480-1600), Centre d’études supérieures de la Renaissance

Le chansonnier de Copenhague, Det Kongelige Bibliothek Copenhague

English Lute Manuscripts and Scribes (1530-1630), Publication en ligne de la thèse de Julia Craig-McFeely, soutenue à l'Université d'Oxford en 1993

Le chansonnier de Copenhague, La plus bruiant, celle qui toutes passe (anonyme).

Discographie

1/164
Canto Mediterraneo

Ensemble «Capriccio Stravagante»
Guillemette Laurens, mezzo-soprano
Skip Sempé, clavecin

ADIVIS / ASRÉE E 8548, 1996

1. Vorria che tu cantass' — 2. Sinfonia — 3. Ay triste, que vengo: Villancico — 4. Pastorçico, non te aduernas: Villancico — 5. Canarios — 6. Recercada Quarta — 7. En belén están mis amores — 8. Ay luna que reluces: villancico — 9. Aria di Romanesca: Dunque dovrò — 10. Cupido solo dice — 11. Pass'e mezo antico primo e secondo — 12. Aria: Se l'aura spira — 13. Recercada segunda — 14. Aria di Passacaglia: Così mi disprezzate — 15. Amarilli mia bella — 16. Amarilli di Giulio Romano — 17. O felici occhi miei — 18. Gagliarda Gamba e Le Forze d'Hercole — 19. Tanto sai fare: Villotta — 20. La Variata: Sonata terza — 21. Gitene, Ninfe: Pass'e mezo à 5

2/164
Tresures of the Spanish Renaissance

Choir of Westminster Cathedral
Andrew Lawrence-King, double harpe
Andrew Van Der Beek, basson
James O'Donnell, orgue

Hyperíon,  CDA 66168, 1985

1. Surge Propera Amica Mea — 2. O Altitudo Divitiarum — 3. O Domine Iesu Christe — 4. O Sacrum Convivium — 5. Ave Virgo Sanctissima — 6. Regina Caeli Laetare — 7. Versa Est In Luctum — 8. Ave Maria — 9. O Quam Suavis Est, Domine — 10 Magnificat Octavi Toni.

 

3/165
Chansons Nouvelles
Chansons et danses parisiennes des années 1530-1550

Ensemble Virelai

Enregistré en 1996-1997

1. Sermisy: Hau, hau, hau le boys! (voice, flute, 2 viols, lute) — 2. Trésoriere de plaisir amoureux (voice, flute, 2 viols, lute) — 3. Prelude (lute) —  4. Ces facheux sotz (voice, lute) — 5. C'est boucane (harp, lute) — 6. Sermisy: Tant que vivray (voice, lute) — 7. Sauterelle (lute) — 8. Pavane (recorder, 3 viols) — 9. Basse dance (recorder, 3 viols) — 10. Sermisy arr. Anon: Tant que vivray (spinet) — 11. Branle simple (spinet) — 12. Gaillarde (spinet) — 13. Branle gay de Poictou (spinet) — 14. Gervaise: Three Bransles de — Champaigne (flute, lute) — 15. Sermisy: Jouissance vous donneray (voice, flute, lute) — 16. Gervaise: Bransle simple (flute, lute) — 17. D'amour je suis desheritee (voice, 2 viols) — 18. D'amour je suis desheritee (lute) —  19. Fortune, laisse moy (voice, 2 viols) — 20. Gervaise: Pavanne passemaize & Gaillarde (flute, 3 viols, spinet) —  21. Sermisy: Content desir (voice, 3 viols) —  22. Basse dance "Content desir" (flute, 3 viols) — 23. Branle gay "C'est mon amy" (lute) — 24. Branle de Poictou (lute) — 25. Le jaulne et blanc (flute, lute) — 26. Branle gay (flute, lute) — 27. ? Pierre Vermont (d.1532): on dit qu'Amour (voice, flute, lute) — 28. Prelude (lute) — 29. Gervaise: Five Bransles de Bourgongne (viol) — 30. Pierre Moulu (c.1485-c.1550): Amy, souffrez (voice, lute) — 31. Amour vault trop (harp, lute) —  32. Dolent depart (spinet) —  33. Branle simple (spinet) —  34. Gaillarde "Passamezzo antico" (spinet) — 35. Dolent depart (voice, lute) —  36. Dolent depart (lute) —  37. Sermisy: Martin menoit son porceau (voice, flute, 2 viols, lute)

Virgin / Veritas453413, 1998