rectangle

musicologie

Encyclopédie musicale

 

9e siècle 10e siècle
11e siècle 12e siècle
13e siècle 14e siècle
15e siècle 16e siècle
17e siècle 18e siècle
19e siècle 20e siècle

rectangle_actu

rectangle

rectangle

bandeau encyclo

 

Polyphonie

 

Le terme polyphonie désigne, en musique, l'écriture en plusieurs voix simultanées, ayant chacune une dynamique propre (plusieurs mélodies ensemble). On peut opposer la polyphonie à la monodie, qui est le chant d'une seule voix, ou à la mélodie ou monodie accompagnée, qui est une voix (une mélodie) accompagnée par des blocs harmoniques (accords).

L'idée répandue que la polyphonie serait un art horizontal et la mélodie accompagnée un art vertical est fausse. Dans les deux cas, la musique est harmonisée et chantante dans ses voix. Il s'agit avant tout d'une hiérarchie dans l'exposition du chant.

Dans la polyphonie toutes les voix assurent à la fois le chant et la texture harmonique, alors que dans la mélodie accompagnée (souvent improprement appelée musique harmonique), les fonctions sont dissociées dans leur conception.

Historiquement la polyphonie savante se place entre le plain-chant et la monodie accompagnée. On peut y voir une symbolisation de la vision du monde que pouvaient avoir les milieux chantants.

Le plain-chant des moines, chant uni (plain, plan, plat) d'un chœur ne faisant qu'une voix, le troupeau uni et humble de Dieu.

La polyphonie, ensemble et croisements de destins particuliers, dont l'harmonie quelque peu hasardeuse est due à une volonté supérieure dont on ignore en grande partie le plan.

La mélodie accompagnée, d'un monde plus maîtrisé par les hommes, avec un chant unique et un accompagnement servile. La musique de la domination et de la soumission au maître, prince ou Dieu.

La polyphonie savante apparaît au XIIe siècle, avec les motets, organums, conduits, elle connaît son apogée avec l'art du contrepoint de Johann Sebastian Bach.

« Benedicamus Domino » à deux voix, extrait de la Messe de la Nativité de la Vierge, de Léonin, École de Notre-Dame de Paris, xiie siècle. Ensemble Organum sous la direction de Marcel Peres.

 

Guillame de Machaut (v. 1300-1377), Amours qui ha le pouoir (motet). Ensemble Gilles Binchois, sous la direction la direction de D. Vellard.

 

Johann Sbastian Bach, L'offrande musicale (BWV 1079), sonate en trio, 2e mpouvement, allegro. Musica Antiqua Köln (Reinhard Goebel). Wilbert Hazelzet (flûte), Reinhard Goebel (violon), Charles Medlam (viole de gambe).

Bibliographie

Apfel E., Die Lehre vom organum, Diskant, Kontrapunkt und von der Komposition bis um 1480. Musiwissenschaftlichen Institut des Universität des Saarlandes, 1987.

Berger Karol, Musica ficta : Theories of Accidental Inflections in Vocal Polyphony from Marchetto da Padova to Gioseffo Zarlino. Cambridge, Cambridge University Press, 1987

Bukofzer F., Geschichte des englischen Diskant und des Faux bourdon nach den theoretischen Quellen. Strasbourg 1936.

Cohen David, Metaphysics, Ideology, Discipline : Consonance, Dissonance, and the Foundations of Western Polyphony. Theoria (7), 1993, p. 1-86.

Gillingham B., Medieval Polyphonic Sequences. Institute of Medieval Music, Henryville (PEN), Binningen (CH), Ottawa (C), Musicological Studies (Vol.XLV)

Hillmacher P. & L., Origines de la musique polyphonique. Périodes du contrepoint vocal. Flandre, angleterre, Italie, Allemagne, Espagne, France, de la fin du 11e à la fin du 16e, dans " Encyclopédie Lavignac et La Laurencie

Machabey Armand, La polyphonie occidentale du 9e au 14e siècle. Précis de musicologie,Paris, 1958

Ouvrard J.-P., Les jeux du mètre et du sens dans la chanson polyphonique française du 16e siècle (1528-1550),>Revue de musicologie (1981), pages 5-34

Powers Harold, Is Mode Real ? Pietro Aron, the octenary system, and polyphony. Dans "Basler Jahrbuch für historische Musikpraxis" (XVI), 1992, p.9-52

Rokseth Y., Polyphonies du XIIIe siècle  (manuscrit de Montpellier) 4 vol., Oiseau-Lyre, Paris, 1935-1948.

Schrade L., Polyphonies du XIVe siècle. Monaco, à partir de 1956

Steinhard E., Zur Frûhgeschichte der Merstimmigkeit. Archiv für Musikwissenschaft (III), 1921, pages 220-231
Schulter M., Pythagorean Tuning and Medieval Polyphony. Dans Early Music FAQ, (1998).

Van Den Borren C., Origines et développement de l'art polyphonique vocal au 16e siècle. Bruxelles, la Renaissance d'Occident, 1920

Walker J., Intonational Injustice : A Defense of Just Intonation in the Performance of Renaissance Polyphony. Dans Music Theory Online (MTO), (2.6), 1996

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41

À propos - contact
S'abonner au Bulletin

Flux RSS

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Articles et études
La petite bibliothèque

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Nouveaux livres
Nouveaux disques
Agenda

Petites annonces
Téléchargements

Presse internationale
Colloques & conférences
Universités françaises

Collaborations éditoriales

Soutenir musicologie.org


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2016

Dimanche 20 Novembre, 2016 2:50