rectangle

À propos du site
S'abonner au bulletin
Liste musicologie.org
Collaborations éditoriales

Biographies
Encyclopédie musicale
Discographies
Articles et études
Textes de référence

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Nouveaux livres
Périodiques

Petites annonces
Téléchargements

Vu et lu sur la Toile
Presse internationale
Forums et listes

Colloques & conférences
Universités françaises
Quelques bibliothèques
Quelques Institutions
Quelques éditeurs

Bulletin Officiel
Journal Officiel
Bibliothèque de France
Library of Congress
British Library
ICCU (Opac Italie)
München (BSB)
Deutsche Nationalbib.
BN Madrid
SUDOC
Pages jaunes
Presse internationale

bandeau encyclo
S'abonner au bulletin (courriel vide)

 A  B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[ 9e siècle ] [ 10e siècle ] [ 11e siècle ] [ 12e siècle ] [ 13e siècle ] [ 14e siècle ]
[ 15e siècle ] [ 16e siècle ] [ 17e siècle ] [ 18e siècle ] [19e siècle] [20e siècle]

 Orchestre National de Lorraine

Des chefs et solistes de renommée internationale ont travaillé avec l'Onl au nombre desquels figurent John Axelrod, Naoto Otomo, François-Xavier Roth, Mstislav Rostropovitch, Brigitte Engerer, Jean-Efflam Bavouzet, Roger Muraro, Cecilia Bartoli, et Nicholas Angelich…

A Metz, l'orchestre donne ses concerts à l'Arsenal, lieu d'exception évoqué en termes élogieux par le célèbre violoncelliste Mstislav Rostropovitch « Cette maison a une acoustique fantastique, des proportions idéales pour la musique et une atmosphère que je trouve exceptionnelle. ». Depuis plusieurs années, l'Arsenal et l'Orchestre national de Lorraine accueillent des compositeurs en résidence comme Patrick Marcland, Édith Canat de Chizy, Philippe Hurel, Martin Matalon et Philippe Leroux. Ils sont tous deux partenaires du Festival Présences de Radio France et en février 2008, à l'occasion des vingt ans de l'Arsenal, la participation de l'Onl aux 16e Victoires de la Musique Classique, sous le parrainage du célèbre ténor Roberto Alagna, a été particulièrement remarquée. En parallèle, L'Orchestre National de Lorraine participe à la saison lyrique de l'Opéra-Théâtre de Metz.

Au fil des années, l'orchestre a affirmé sa vocation d'ambassadeur culturel en se produisant non seulement dans les quatre départements lorrains mais également dans toute la France, au-delà des frontières ainsi que dans de nombreux festivals.

L'Orchestre National de Lorraine entretient une étroite coopération avec les institutions culturelles des pays voisins : L'Orchestre philharmonique du Luxembourg, la Deutsche Radio Philharmonie Saarbrücken Kaiserslautern et le Musikfestspiele Saar où l'orchestre s'est produit seul, et avec la phalange allemande, sous la direction de Rafael Frühbeck de Burgos et Günther Herbig.

L'Orchestre National de Lorraine a pris part à des festivals renommés comme le Festival Berlioz de la Côte Saint-André, le Festival d'Art Sacré de Paris, les Flâneries musicales d'été de Reims, le Primavera concertistica di Lugano, le Festival de Sully-sur-Loire, le Festival d'Antibes, le Brighton Festival, le Festival classique au vert du Parc Floral de Paris, le Festival des Nuits romantiques du Bourget et le Festival de la Chaise-Dieu. Sa présence au Musikverein de Vienne pour un concert exceptionnel a conforté la phalange lorraine au sein des plus grandes formations.

L'Onl a parcouru de nombreux pays : l'Allemagne, l'Autriche, l'Italie, la Tunisie, la Grande-Bretagne… La presse espagnole a salué chaleureusement son talent lors de sa dernière tournée à l'automne 2005.

L'Orchestre National de Lorraine a enregistré de nombreuses oeuvres du répertoire, du XVIIIe au XXe siècle, enregistrements pour lesquels il a reçu plusieurs distinctions et récompenses. En février 2006, le CD de Martin Matalon (Universal) qui reprend trois oeuvres majeures du compositeur, a obtenu le Grand Prix des Lycéens.

L'Onl s'attache à mettre en valeur des compositeurs régionaux de grande qualité comme Théodore Gouvy, Gabriel Pierné et Florent Schmitt, trop longtemps négligés, sous-estimés, voire injustement méconnus. On peut citer l'enregistrement du Stabat Mater et du Requiem (K617) de Théodore Gouvy. Ce dernier a obtenu les plus importantes récompenses discographiques : «Choc du Monde de la Musique», «5 Diapasons», «9 de Répertoire» et « RTL d'or», celui de Gabriel Pierné (Timpani) sorti en avril 2007, avec l'An Mil a été récompensé par un «diapason d'or de l'année». En avril 2008, Antoine et Cléopâtre et Mirages de Florent Schmitt (Timpani) a été lui, couronné d'un «diapason d'or», «10 de Répertoire» et «4**** du Monde de la Musique».

L'Orchestre national de Lorraine est subventionné par la Ville de Metz, le Conseil régional de Lorraine et le Ministère de la culture.

Voir le site de l'Orchestre National de Lorraine

D'après dossier de presse
Acanthes 2010

© musicologie.org 2010