bandeau encyclopédie
Actualités . Biographies . Textes . Annonces . Livres . Cédés . Agenda . Abonnement au bulletin .Recherche + annuaires .  Documents .  Analyses musicales . Collaborations . Nous soutenir . Contact . .
[9e S.[10e S.[11e S.[12e S.[13e S.[14e S.]  [15e S.[16e S.[17e S.]   [18e S.]   [19e S.[20eS]
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

La harpe celtique

Harpe irlandaise du 20e siècle.

Apparue en Europe occidentale vers les années moins 1100, mais d'un usage courant à partir des viiie-ixe siècles, la harpe fut un instrument très en vogue au moyen-âge, pour être supplantée par le luth au xve siècle. Elle est aussi symboliquement l'instrument du roi biblique David.

Elle était en usage en répandu en Irlande Écosse, Pays de Galles, Bretagne et Galice (cláirseach en irlandais, clàrsach en gaélique écossais).

Elle a été l'instrument par excellence de l'Irlande qui l'incorpora à son blason au xiiie siècle après avoir été l'instrument du roi Brian Mac Cenneidigh dit Bóruma (Brian Boru) (v. 941-1014).

Copie de la harpe dite de Queen Mary (National Museums of Scotland collection), Écosse, 15e siècle.

Elle accompagne les poèmes épiques et devient un instrument soliste de cour, puis à partir du xvie siècle son usage décline sous la domination anglaise qui en banni l'usage e Irlande et en Écosse.

L'intérêt pour les cultures et traditions populaires, les collectes effectuées dans les milieux ruraux, la remet à l'honneur au xixe siècle.

La caisse de résonance était taillée dans un bloc de chêne ou de saule, la colonne très courbée, avec des cordes métalliques (en cuivre en Irlande ancienne), ou en boyau. Le harpiste faisait reposer son instrument sur la hanche et contre l'épaule. Les cordes étaient jouées avec les ongles, les aigus pour la main gauche, les graves pour la main droite.

L'instrument, diatonique, comporte 12 à 30, voire 50 cordes, dans un ambitus allant jusqu'à quatre octaves, un système de palettes associées au chevillage peut hausser l'intonation d'un demi-ton.

Elle a été exportée par les Espagnols en Amérique latine, où elle est particulièrement prisée au Paraguay.

Reconstitution d'une harpe irlandaise, Dublin, 19e siècle, Musée de la musique de Paris. Photographie © Jean-Marc Anglès.

Harpe celtique du 19e siècle.

Miniatures du Livre que fit Jahan Boccace des cleres et nobles femmes, traduction anonyme, fin xve siècle, décoré par Robinet Testard (actif entre 1471 et 1531 à Poitiers et Cognac), Livre appartenant à Louise de Savoie ?).

Portrait de l'humaniste Johannes Zimmermann (Xilotectus) pas Hans Holbein, 1520.

Le luthiste et la harpiste, gravure su cuivre d'Israël van Meckenem, vers 1485.

rectangle textes

Bibliographie

JIGOUREL THIERRY, La harpe celtique : le temps des enchanteurs : histoire et actualité (préface par Myrdhin ; photographie par Manuel Clauzier, Korantin Kéo], Celtics Chadenn, London, Binic 2004

LE DOUSSAL VANESSA, De la harpe celtique à la harpe bretonne [Texte imprimé] : un instrument de musique au coeur de l'identité culturelle (thèse, dir. : Éric Méloche). Université François Rabelais, Tours 2002.

 

À propos - contact | S'abonner au bulletin Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

Vendredi 12 Octobre, 2018

© Musicologie.org 2018.