S'abonner au bulletin

 

« Viva España », émouvant concert caritatif de l'Orchestre des Carabiniers du Prince de Monaco et du chanteur Antony Molins

 

8 février 2014, Par Jean-Luc Vannier ——

Une soirée de cœur aux couleurs flamboyantes et chaleureuses de l'Espagne. L'orchestre de la Compagnie des Carabiniers de SAS Le Prince de Monaco et le baryton montpelliérain Antony Molins donnaient, vendredi 7 février à l'Espace Léo Ferré de Monaco, une représentation unique destinée à soutenir deux associations : FightAids de SAR la Princesse Stéphanie et l'Association Céline, prénom de la jeune fille du chanteur décédée à l'âge de 15 ans d'une leucémie, et dédiée aux actions pour les enfants souffrants de pathologies lourdes.

Orchestre des Carabiniers et Antony Molins. Photographie © Charly-Gallo.

Devant plus de 400 personnes aux multiples nationalités et en présence de la Baronne de Massy représentant SAS Le Prince Albert II, plus d'une vingtaine de Carabiniers sous la direction du Major Christian Escaffre ont accompagné en musique un programme composé, en première partie, d'airs festifs et entraînants de pasodobles tels « Sangre de reyes » et « Los mayorales », puis de chansons traditionnelles espagnoles – dont un magnifique « El abuelo » – interprétées par Antony Molins assisté au piano de Tumi De La Cruz. Dans un registre plus intimiste introduit par la prestation du percussionniste Juan Fernandez au « Cajon » — caisse résonante originaire d'Amérique du Sud — et par les évolutions de danseuse Maria Carmen Sevilla au « Tacon » — danse flamenco du talon — se succédèrent, en présence de l'instrumentiste virtuose, l'impressionnant Jesus Prieto dont les mains glissent magiquement sur les cordes de sa guitare, des pièces en hommage au maître du folklore ibérique Manolo Escobar.

Le percussioniste Juan Fernandez.Le percussioniste Juan Fernandez. © Photographie Charly Gallo.

Des titres empreints d'une vibrante émotion comme « El Emigrante » en souvenir des refugiés politiques fuyant la dictature de Franco ou des mélodies cultes comme « Mi pequena flor » ou « Hablame del mar marinero ». Avant un final regroupant, sous les ovations debout du public, tous les artistes sur la scène avec les plus célèbres créations du natif de la province d'Almeria « Y viva Espana » et « El Porompompero ».

Jesus-PrietoJesus Prieto. © Photographie Charly-Gallo.

Une soirée d'autant plus remarquable que la phalange monégasque de cuivres et de percussions, outre le fait d'être récemment passée du rang de fanfare à celui d'orchestre pour des Carabiniers qui demeurent entièrement opérationnels dans leur service, a fait preuve d'un admirable et double talent d'adaptation : le premier réside dans le fait de s'aventurer dans un répertoire inconnu et de pouvoir associer son jeu à celui d'un soliste vocal. Le second consiste à s'accorder aux deux chefs en transition : après plusieurs années de loyaux services à la tête de l'ancienne fanfare, le Major Christian Escaffre cède la place à l'Adjudant chef Olivier Drean, précédemment en charge de l'orchestre de l'Otan à Mons, constitué de nombreux musiciens américains. Deux maestro radicalement différents : autant le premier, par sa gestuelle géométrique, angulaire, prompte aux impulsions puissantes et tranchées, insiste sur la concentration, autant le second, exploitant toutes les potentialités de relais et de distance suggérées par la baguette, plus souple aussi dans sa conduite orchestrale, laisse un espace interprétatif plus enviable aux instrumentistes.

Antony Molins et Maria Carmen SevillaAntony Molins et Maria Carmen Sevilla. Photographie Charly-Gallo.

L'incontestable succès de cette opération caritative, initiée par le Lieutenant-colonel et chef de Corps Philippe Rebaudengo, en appelle d'autres : l'orchestre des Carabiniers et les mêmes artistes se produiront dans six autres concerts en France avant de terminer leur charitable tournée à Madrid en septembre prochain.

L'Orchestre-des-Carabiniers-du-Prince-et-le-chef-Christian-Escaffre.L'Orchestre des Carabiniers du Prince et le chef Christian Escaffre. Photographie © Charly-Gallo.

 

Nice, le 8 février 2014
Jean-Luc Vannier

À propos .  . Bulletin . Liste de discussion . Collaborations .  


ISSN 2269-9910

© musicologie.org 2014

musicologie.org 01/2014

Dimanche 9 Février, 2014 14:24

 

musicologie.org

 

Les derniers articles
de Jean-Luc Vannier

Les voix » mystérieuses de Max Emanuel Cencic charment l'Opéra de Monte-Carlo (2 février 2014)

Un émir du Qatar s'envoie en l'air dans une « Chauve-souris », hélas plus nissarde que johann straussienne, à l'Opéra de Nice (18 janvier 2014)

Le contre-ténor Matthieu Peyrègne et Les Solistes de Monte-Carlo en concert pour les Philippines au Musée océanographique de Monaco (14 janvier 2014)

Demonet Gilles & Saez Jean-Pierre, Opéra à l'écran : opéra pour tous ? Nouvelles offres et nouvelles pratiques culturelles. « L'univers esthétique », L'Harmattan, Paris 2013.

La Saint-Sylvestre avec un magique « Casse-Noisette » de Jean-Christophe Maillot aux Ballets de Monte-Carlo (1er janvier 2014)

« Les Deux Pigeons » dansent comme des aigles au Ballet Nice Méditerranée (22 décembre 2013)

« On the edge » et Diana Vishneva ovationnés au Monaco Dance Forum (19 décembre 2013)

Le « Solo in time » en claquettes de Savion Glover électrise le Monaco Dance Forum (15 décembre 2013)

Le pianiste Stéphanos Thomopoulos au cœur des célébrations de la Communauté orthodoxe grecque de la Côte d'Azur (14 décembre 2013)

Le sanguin Juan Diego Florez triomphe dans « La Favorite » à l'Opéra de Monte-Carlo (13 décembre 2013)

L'Académie Princesse Grace célèbre le Directeur des Ballets de Monte-Carlo avec « Surprise à Jean-Christophe Maillot » (12 décembre 2013)

« Pas croisés » entre Gaëtan Morlotti et Éric Chapelle au musée Marc Chagall de Nice (Nice, 7 février 2013)

Tout

 

 

rectangle

rectangle

rectangle