S'abonner au bulletin

 

Luc Ferrrari : Symphonie déchirée

 

La symphonie déchirée

Luc Ferrari, Symphonie déchirée, Ensemble Ars Nova (Philippe Nahon, direction). L'empreinte digitale 2013 (EDVD733) + DVD

Enregistré le 24 octobre 2007, Hippodrome scène nationale de Douai.

Par Jean-Marc Warszawski ——

La déchirure serait d'abord celle du compositeur lui-même, hanté par les injustices sociales et politiques du monde. Il écrit lui-même que cette œuvre, ce chef-d'œuvre, en huit mouvements, composée de 1994 à 1998 est un « balancement entre révolte et volupté, entre réalisme et abstraction, entre mouvement impulsif et formalisme ».

En fait cette œuvre de déchirure est une œuvre qui rassemble, non seulement musique concrète et instruments traditionnels de l'orchestre, mais encore les instruments entre eux par un rare sens de la beauté sonore et une maîtrise étonnante de l'écriture polyphonique, jouant avec poésie des échanges, des interventions individuelles et du rendu collectif. Les sujets, motifs, éclats, souvent séquentiels, dialoguent ou participent au destin de la symphonie, se fendent d'un solo, dans des événements brisés ou des nappes plus homogènes, avec une présence particulière des percussions rappelant l'admiration que Luc Farrari avait pour Edgard Varèse, ou par les formidables coups de semonce de la grosse caisse qui rappellent ce qui déchire, casse, interrompt.

La Symphoniue déchirée est une œuvre raffinée, délicate, sensuelle, expressive, toujours en mouvement, et comme toute bonne polyphonie qui s'inquiète des destinées humaines, bien de ses moments pourraient ne pas avoir de fin.

Cette musique rassemble aussi dans la mesure où elle a trouvé un chef, Philippe Nahon, et un ensemble instrumental, Ars nova, pour l'interpréter et en faire leur œuvre fétiche. Déchirure ou pas, pour jouer un telle œuvre et se jouer de ses terribles difficultés techniques, il faut être ensemble et certainement pas mal habité.

Je mets ce disque sur le haut de la pile.

Le DVD contient extraits de répétition, concert (voir les musiciens est important), entretien avec Philippe Nahon et autres documents.

Extrait du dernier mouvement « Déchirure »
Plage 8.

 

1. Pénétration harmonique.
2. Jeu des objets.
3. Dualité.
4. Parole déchirée.
5. Jeu de timbre.
6. Jeu de reflets.
7. Les cloches de Huddersfield
8. Déchirure

 

Jean-Marc Warszawski
20 février 2014

À propos      S'abonner au bulletin   Liste musicologie.org   Collaborations éditoriales  


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2013

musicologie

Jeudi 20 Février, 2014 16:16

recherche

 

rectangle

rectangle

rectangle