À propos du site

S'abonner au bulletin
Collaborations éditoriales

Biographies
Encyclopédie musicale
Discographies
Articles et études
Textes de référence

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Nouveaux livres
Périodiques

Petites annonces
Téléchargements

Vu et lu sur la Toile
Presse internationale
Forums et listes

Colloques & conférences
Universités françaises
Quelques bibliothèques
Quelques Institutions
Quelques éditeurs

Bulletin Officiel
Journal Officiel
Bibliothèque de France
Library of Congress
British Library
ICCU (Opac Italie)
München (BSB)
Deutsche Nationalbib.
BN Madrid
SUDOC
Pages jaunes
Presse internationale


proposer un texte      s'abonner au bulletin      retour à l'index par auteurs

 MARIE-PAULE RAMBEAU
Chopin : L'enchanteur autoritaire


MARIE-PAULE RAMBEAU,
Chopin : L'enchanteur autoritaire.
« Univers musical », L'Harmattan, Paris 2005
[900 p. ; ISBN 2-7475-8788-6 ; 68 €]

Le grand défaut de ce livre est de taille 24 × 16 cm et 7 cm d'épaisseur, voilà un ouvrage difficile à voler, à glisser dans la poche ou dans le sac, sinon le sac de sport où il fait une bosse conséquente. Il allége notablement le porte-monnaie de 68 €. Mais c'est aussi et surtout 900 pages plaisantes, intéressantes. En un mot, ce livre est aussi bien construit et écrit qu'il est somptueusement documenté.

Une biographie de Chopin, quelque soit l'épaisseur du livre est un ouvrage lourd. Le personnage est légendaire, la documentation très abondante, les préjugés solidement ancrés, les images définitives, la bibliographie imposante. Chopin est en quelque sorte l'image d'un culte, Chopin est figé dans l'image d'un culte.

C'est avec une plume dénuée d'iconoclastie que Marie-Paule Rambeau a conçu cette somme pourtant profane, qui s'impose d'emblée comme le meilleur ouvrage sur le sujet publié à ce jour en français.

En fait il s'agit de deux ouvrages en un qui est à la fois une biographie et un « dictionnaire Chopin », l'éditeur propose : un manuel. On peut le lire tout droit, mais encore consulter à loisir les paragraphes caractérisés, comme les analyses (littéraires musicalement éclairées) sur de nombreuses œuvres (environ 150), sur la maison de Nohant, les rapports avec Delacroix ou avec Valentin Alkan, etc.

Tout en connaissant parfaitement la bibliographie de son sujet, l'auteur s'appuie directement sur les sources de première main, en partie inédites en France.

Marie-Paule Rambeau ne se laisse toutefois pas piéger par l'amoncellement documentaire. Cela est méritoire, alors qu'on connaît un certain regain positiviste en historiographie. Elle s'engage, rédige, construit avec pertinence son objet et fait surgir un personnage qui n'est pas tout à fait la Dame-aux-Camélias du piano de notre imagerie vernaculaire.

On découvre un Chopin espiègle, boute-en-train, animateur de salon enjoué, aimant jouer la comédie, caricaturer, plaire aux femmes : un homme de société. Il est cultivé, côtoie en effet les milieux patriotiques polonais. Mais avant tout il est un professionnel qui construit son métier et sa carrière.

Les drames qui jalonnent la brève existence du compositeur ne sont pas pour autant écartés, comme le décès des proches, la maladie, les amours malheureuses, et surtout l'expatriation, l'éloignement définitif de sa famille à laquelle il était très attaché. Cela n'était pas un coup tragique du destin mais le choix de la carrière. On peut aussi se demander si Chopin ne reproduit pas ce que fit son père, quittant la France pour s'installer en Pologne une quarantaine d'années plus tôt.

La grande richesse de ce livre tient à ce qu'il est un vrai livre d'histoire, d'histoire politique, sociale, d'esthétique, musicale. C'est trop peu de dire que Chopin et ses œuvres sont mis en contexte. On parle souvent de mise en contexte, alors qu'il s'agit la plupart du temps de décors morts ou d'images décoratives platement anecdotiques.

Marie-Paule Rambeau a je pense réussi le pari qui était d'écrire une véritable histoire de Chopin, c'est-à-dire de donner à comprendre aujourd'hui l'histoire que Chopin a vécue et dans laquelle il a créé, en maintenant un bel équilibre entre ce qui explique et ce qui montre.

Jean-Marc Warszawski
1er décembre 2005

Références / Musicologie.org 2005
site conçu et administré par
jean-Marc Warszawski