S'abonner au bulletin

 

Les sons du théâtre

 

Les sons du théâtre

Bisaro Xavier & Louvat-Molozay Bénédicte, Les sons du théâtre : Angleterre et France (xvie-xviiie siècle) : Éléments d'une histoire de l'écoute. « Le Spectaculaire Théâtre », Presses universitaires de Rennes, Rennes 2013 [358 p. ; ISBN 978-2-7535-2237-4 ; Prix : 19,00 €]

 

25 novembre 2013, par Jean-Marc Warszawski ——

 

Ce livre aboutissement certainement provisoire d'un programme de recherches dont il rend compte, cherche à nous faire imaginer ce qu'on pouvait entendre dans les théâtres, lieux de mises en scènes visuelles. Ce qu'on entendait venant de la scène, mais aussi dans le public, par exemple dans ses manifestations de plaisir ou d'hostilité.

L'éminent historien et musicologue Henri-Irénée Marrou pensait que la qualité historiographique reposait sur la « question ». Manifestation de la curiosité — cela est essentiel — la question détermine aussi le type de documentation qu'on va mettre en œuvre, et la manière dont on va l'interroger.

Là repose le grand intérêt de ce livre. Nous n'avons de ce passé aucun document sonore, seulement des témoignages écrits, que l'on peut ici et là croiser, mais jamais confronter à des restes de la réalité passée.

C'est donc avant tout l'histoire des témoignages et des documents qui les portent qui est ici menée.

Comme le remarque Pierre Dubois [p. 199], on a affaire à « une conception marquée du sceau d'intentions idéologiques de la part des « observateurs » en question, plutôt qu'elles ne s'attacheraient à transcrire fidèlement une observation dénuée d'intention ou d'a priori ». Ce qui est le statut de tout témoignage, dont ici on est dans l'incapacité totale de juger la fidélité aux faits passés. Cela dit, l'intention idéologique n'implique pas nécessairement une mauvaise description de la réalité, et l'idée de pouvoir décrire fidèlement la réalité est un a priori idéologique.

Mais Sarah Nancy et Sophie Marchand sont quelque peu plus précises « [...] l'anecdote témoigne moins d'une réalité objective que d'une construction intellectuelle, habitée par une pensée et une ambition idéologique qu'il convient de mettre à jour » [p. 262].

C'est par cela que ce livre d'histoire — et non pas de reconstruction touristique — est fort intéressant et abordable pas le grand public amateur du genre : il donne à penser les témoins de leur époque. Par leur témoignage direct, les relations qu'ils font des spectacles auxquels ils ont assisté, mais également par l'interrogation de la doxa de leur époque, notamment quant aux voix féminines (comme à Rome, interdites de scène pour un temps), où à la « douce et flexible » voix des Anglaises

Cette voix qui vient de la scène est la matière essentielle des vingt articles de cet ouvrage, puisque e le théâtre est l'art de bien déclamer ou de bien chanter.

Jean-Marc Warszawski
25 novembre 2013

À mettre en relation avec ce colloque qui se tiendra à Athènes les 12-14 juin 2014 : De la cacophonie à la musique : la perception du son dans les sociétés antiques.

 

Table des matières

Écrire / Décrire le son : quelques sources

  • Jean Clarke, L'acoustique théâtrale au xvie siècle : le cas de la Salle des Machines.
  • Maria Semi, Sons échappés à l'oubli : la famille Harris et les théâtres londoniens du xviie siècle.
  • Xavier Bisaro, Des voix sous surveillance : l'Académie royale de musique et la police parisienne au xviiie.

Voir-entendre : la perception du spectacle théâtral

  • Laura Naudeix, La « mélodie harmonieuse des cieux » : musiciens visibles ou cachés dans le ballet français du xvie siècle.
  • Noëmie Charrie, Les Visionnaires de Desmarets de Saint-Sorlin: une « éthique de la perception.
  • Pierre Dubois, Haendel et la réflectivité du spectacle et de la musique.
  • Pierre Dedott, Voix théâtrales, voies musicales : les chanteurs-acteurs sur la scène londonienne du xviie siècle.
  • Sarah Nancy, « Chanter sans grimace » : ce qui se voit et ce qui s'entend du chant en France au xvie siècle.
  • Xavier Bisaro, Bénédicte Louvat-Molozay, Voir / entendre Armide.

Les voix de l'acteur et du chanteur : pratiques anglaises et françaises

  • Claire Bardelmann, « Lady Silence » et « Lady Tongue » : représentations culturelles de la voix féminine dans le théâtre élisabéthain.
  • Christopher R. Wilson, Critiques « d'Opéra » : la nouvelle vocalité dans la Restauration shakespearienne.
  • Florence March, Charles Whitworth, a voix de l'actrice sur la scène de la Restauration anglaise (1660-1710) : état des lieux.
  • Pierre Dubois, « Les Angloises ont la voix douce et flexible, chantent très agréablement & fort juste », ou la construction d'un imaginaire de la voix féminine. Angleterre au xviie siècle.
  • Pierre-Alain Clerc, Le « débit » de la déclamation aux xvie et xviie siècles.

Voix de théâtre, voix d'opéra : usages et réception

  • Jean-François Lattarico, La voix du chanteur italien au xvie siècle. De la prescription à la perception.
  • Sophie Marchand, Sarah Nancy, Les métamorphoses de la voix du public en France entre xvie et xviie siècles.
  • Judith Le Blanc, Quelles voix pour chanter sur la scène des théâtres parisiens en marge de l'Opéra ? De la voix empêchée à la voix triomphante.
  • Xavier Bisaro, Bénédicte Louvat-Molozay, Chanter sur la scène professionnelle parisienne dans la seconde moitié du xvie siècle : de l'identité sociale à l'identité vocale.
  • Pierre Degott, Voix chantée et voix déclamée sur la scène lyrique anglaise du xviiesiècle : rejet, imbrication, fascination.
  • Jeffrey Hopes, David Garrick et l'expression vocale de l'émotion théâtrale au milieu du xviie siècle.

Les auteurs.

Index des uvres dramatiques et musicales.

Index des nom.

À propos      S'abonner au bulletin   Liste musicologie.org   Collaborations éditoriales  


Références / musicologie.org 2013

Tuesday 26 November, 2013 11:01

recherche

rectangle

rectangle

rectangle