À propos du site

S'abonner au bulletin
Collaborations éditoriales

Biographies
Encyclopédie musicale
Discographies
Articles et études
Textes de référence

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Nouveaux livres
Périodiques

Petites annonces
Téléchargements

Vu et lu sur la Toile
Presse internationale
Forums et listes

Colloques & conférences
Universités françaises
Quelques bibliothèques
Quelques Institutions
Quelques éditeurs

Bulletin Officiel
Journal Officiel
Bibliothèque de France
Library of Congress
British Library
ICCU (Opac Italie)
München (BSB)
Deutsche Nationalbib.
BN Madrid
SUDOC
Pages jaunes
Presse internationale


S'abonner au bulletin

Guigla Katsarava
Piano
Et de l'aube émerge...

 
 Guigla Katsarava (piano), Et de l'aube émerge...
Polymnie 150 658, 2009
(œuvres de Scriabine, Szymanowski, Zaborov)

...œuvres de jeunesse

Alexandre Scriabine (1872-1915)
Préludes op 11 n° 1-24

Karol Szymanowski (1882-1937)
préludes op 1- 9

Kirill Zaborov (né en 1970)
Hommage à la mémoire de D. Chostakovitch : Suite Fantaisie


Guigla Katsarava interprète
le premier prélude opus 1, de Karol Szymanowski

 


Photo Florence Grimmeisen

Né à Tbilissi, le pianiste géorgien Guigla Katsarava accomplit un brillant parcours, dont le cursus est jalonné de prix au conservatoire Tchaïkowsky de Moscou, à la Hochschule Franz Liszt de Weimar, et enfin, en 3e cycle de perfectionnement, au Conservatoire National Supérieur de Danse et de Musique de Paris.

Ses maïtres ont pour nom Lev Naoumov - lui-même disciple du grand Heinrich Neuhaus -, le légendaire Lazar Berman, et Gérard Frémy lui-même disciple de Yves Nat et de Heinrich Neuhaus.

C'est tout naturellement que Guigla Katsarava s'inscrit dans la grande tradition de l'école russe du piano, tout en possédant une personnalité musicale très particulière. Lazar Berman note que ses « interprétations sont toujours imprégnées d'une véritable compréhension de style, leur donnant une touche artistique personnelle ».Quant à Joël-Marie Fauquet (musicologue, et directeur du département de musicologie au CNRS), il écrit : « Il est vrai que quand, pour la première fois, on entend Guigla Katsarava, on éprouve un sentiment rare que savent créer les plus grands : celui d'entendre pour la première fois des œuvres que l'on croyait connaître ».

Ce disque est le quatrième enregistrement de Guigla Katsarava :

  • 2000 : récital d'œuvres de Liszt, Mendelssohn, Brahms, Medtner, Scriabine, Rachmaninov, Chopin chez Numérisson.
  • 2003 : œuvres de Claude Pascal. Sonate pour violon et piano (avec Gérard Poulet). Chez Polymnie. 4 étoiles dans « Le Monde de la Musique » et 3 cœurs dans « Classica-Répertoire »
  • 2003 : récital d'œuvres de Rachmaninov, Scriabine, Prokofiev, Chopin chez Numérisson.

Guigla Katsarava s'est produit sur le territoire de l'ex-URSS, dans de nombreux pays d'Europe de l'Ouest et de l'Est, et au Moyen-Orient, en récital, en musique de chambre et avec orchestre. Il a collaboré à plusieurs reprises avec Gérard Poulet, Michel Michalakakos, Dominique de Williencourt, Guiorgui Kharadze, le quatuor Arpeggione, le quatuor Benaïm…

Ce pédagogue recherché est titulaire d'une classe de piano à l'Ecole Normale de Musique de Paris. Il dispense également ses cours dans des master-classes, en France et à l'étranger.

Vivement intéressé par la création contemporaine – comme le montre le présent enregistrement – il crée entre autres des œuvres de Henry Nafilyan, Kirill Zaborov, et Françoise Choveaux. Pour cette dernière, il donnera en première mondiale « Trois études en hommage à Serge Rachmaninov », opus 151, au festival « Piano à Sainte-Ursanne » (Suisse). La 3e de ces études lui est dédiée.

Biographie de Kirill Zaborov


Références / musicologie.org 2009