musicologie.org —— 21e année, vendredi 22 mai 2020.

Biographies musicales . Encyclopédie . S'abonner au bulletin . Annonces . Textes . Recherche et annuaire . ?...

La Gazette musicale

Ouvertures symphoniques et musiques de scène de Franz Schubert

Michel Rusquet —— De 1811 à 1823, une bonne quinzaine d’ouvertures jalonne la vie créatrice de Schubert. Tantôt écrites pour la scène, notamment en introduction à ses propres opéras, tantôt conçues comme des ouvertures pour orchestre, ces œuvres pour la plupart bien négligées mériteraient peut-être un meilleur sort. Dans leur inspiration comme dans leur écriture, dans leur orchestration comme dans leur climat général, elles nous révèlent en tout cas, et parfois très tôt, certaines des qualités du Schubert symphoniste. Dès les premières ouvertures, on est par exemple frappé par l’importance donnée aux instruments à vent (avec déjà trois trombones !) et par l’habileté

(Baretti Giuseppe Marco Antonio (1719-1789)

(Cazotte Jacques (1719-1792)

(Gräfenhahn Wolfgang Ludwig (1718-1767)

(Les œuvres de Louis Couperin (v.1626-1661), par Michel Rusquet

(Louis Couperin (v. 1626-1661)

▉(20 minutes) Turquie : Enquête après la diffusion de « Bella Ciao » par des mosquées

▉(Le Figaro) David Lynch dévoile un court-métrage musical ce soir sur YouTube

▉(YouTube) Fire (POZAR) de David Lynch, musique de Marek Zebrowski

▉(France bleu) Les artistes de l'Opéra de Dijon entrent en résistance https://bit.ly/2WU2R2d

▉(Ouest France) Caen. De nouveaux spectacles annoncés au Zénith… en 2021

L'œuvre pour harpe de Sophia Corri par Kyunghee Kim-Sutre

Jean-Marc Warszawski —— Kyunghee Kim-Sutre est née en Corée du Sud, à Séoul. Elle a commencé son apprentissage de la musique à l'âge de huit ans. Après ses années d'université à Séoul, elle a été admise Curtis Institute of Music de Philadelphie pour un cursus de quatre années couronné par un diplôme. Elle continue sa formation à la célèbre école de musique de Bloomington de l'Université d'Indiana, sous la direction de Susan Mcdonald. Enfin, sous la direction de Brigitte Sylvestre, elle obtient un premier Prix

 

Les ébauches symphoniques de Franz Schubert

Michel Rusquet —— ême en oubliant l’hypothétique symphonie dite «de Gmunden-Gastein » de l’été 1825, qui n’était sans doute que le premier état de la « grande » symphonie en ut majeur, on se doit de faire au moins une mention rapide de deux autres symphonies restées à l’état d’ébauches.
De 1821, on a les esquisses d’une symphonie no 7 en mi majeur (D 729), qui vont d’ailleurs bien au-delà de simples esquisses puisqu’on dispose de cent dix mesures complètement orchestrées

Sophia Giustina Corri (1775-v. 1831)

Sophia Giustina Corri est née à Édimbourg, le 1er mai 1775, dans une famille de musiciens.
Son père, Domenico Corri (1746-1825), né à Rome, élève de Porpora, est compositeur, administrateur, éditeur de musique et professeur de chant. Son frère, Natale Corri est compositeur, sa nièce, Fanny

La 9e symphonie de Franz Schubert

Michel Rusquet —— Datée de mars 1828, mais probablement conçue dès 1825-1826 (la mystérieuse symphonie dite « de Gastein » semble bien en avoir été l’ébauche), voici celle qu’on appelle fort justement « la grande ». Grande, elle ne l’est pas seulement par ses proportions monumentales ou par la puissance de feu orchestrale qui la caractérise. Elle l’est surtout par l’accomplissement absolu qu’elle réalise dans l’art de Schubert en matière symphonique. Schumann, qui, en 1839,  fut à l’origine de la création de l’œuvre à Leipzig sous la baguette de Mendelssohn, ne s’y était pas trompé, lui qui, dans un long article demeuré célèbre (c’est là qu’il parla de « divines longueurs »), s’en fit un ardent propagandiste.

Toutes les chroniques

Frédéric Norac
Alain Lambert
Michel Rusquet
Jean-Luc Vannier
Jean-Marc Warszawski

Biographies musicales
Encyclopédie
Articles et études
Annonces

 

Anna Kavalerova, Thèmes & variations, œuvres de Robert Schumann, Sergueï Rachmaninov et Nikolaï Kaputsin. Solo Musica 2019 (SM 324).

▉(France 3) Marseille : Malgré la suspension des spectacles, les portes de l’Opéra restent virtuellement ouvertes

▉(France culture) Les batailles de la culture, épisode 3 : Intermittents, une protection spectaculaire

▉Annulation de la 21e édition des Rencontres Musicales de Vézelay

▉Entre autres idioties  « Covid-19. Il n'y aurait pas de risques de contamination dans les orches-tres selon une étude » : chacun sait que les musiciens ne sont pas contagieux, jouer dans un orchestre remplace les vaccins.

(Made in Perpignan) Soutenir les acteurs culturels aujourd'hui ; interview de David Garcia des Déferlantes Sud de France

Cinq cédés jazz pour déconfiner en mai

Alain Lambert —— Cinq titres aux mots dans l'air du temps, le duo Blesing Tocanne, guitare batterie, pour L'impermanence du doute, le quartet Robbe Gloaguen pour Gardez votre sang froid, un ensemble de compositions de François Tusques, le duo Bastien Boni, Nicolo Terrassi, contrebasse , guitare et field recording pour Les partitions invisibles, le Big Funk Brass pour Higher et, à paraitre fin mai, le quintette de Pierre Marcus pour Following the right way.
L'impermanence du doute (Petit Label 2020) est un duo peu fréquent, celui du guitariste Alain Blesing et du batteur Bruno Tocanne. Une guitare électrique aux multiples facettes sonores, une batterie percussive tout aussi plurielle, une grande liberté d'écoute

Modest Moussorgski (1839-1881)

Modest Petrovitch Moussorgski est issu d'une famille de Hoberaux, dont la langue culturelle est le français, comme souvent dans la noblesse russe. Il manifeste tôt une attirance pour la musique et les contes que sa nourrice lui raconte. Il commence les leçons de piano avec sa mère à l'âge de six ans.

La 8e symphonie de Franz Schubert

Michel Rusquet —— Cette œuvre célébrissime conserve sa part de mystère : on sait que Schubert en commença la composition le 30 octobre 1822, mais on ne saura probablement jamais pourquoi il n’en acheva que les deux premiers mouvements, ne laissant par ailleurs

Christelle Séry en guitare héroïne électrifiée

Jean-Marc Warszawski —— Une pochette genre démo, dans une autre pochette stylée (Olivier Degabriele), un livret illisible où l’on apprend qu’il existe une casse de caractères plus petite que la patte de mouche que cela est dommage en raison d’un texte précis et juste de Lê Quan Ninh qui nous enlève une partie des mots du clavier, et certainement en raison aussi des commentaires de Christelle Séry, guitariste demandée, pour les curieux qui ont besoin de lumières par-dessus les sons.
En bonus, accessoirement, cinquante-sept minutes de magnifique musique qu’il est bien difficile de caractériser par l’écrit des étiquettes qui disent rarement le quoi sonne le contenu, d’une part parce que

La 6e symphonie de Franz Schubert

Michel Rusquet —— Composée entre octobre 1817 et février 1818, voici la dernière des symphonies de jeunesse, et la première en ut majeur. Schubert la qualifia de « grande symphonie », mais on a pris l’habitude le l’appeler « la petite symphonie en ut majeur »pour mieux l’opposer à l’autre (« la grande ») qui allait voir le jour dix ans plus tard. Cet ut majeur est celui de la première symphonie de Beethoven, et de fait c’est à nouveau sous la bannière du grand sourd que Schubert se range à nouveau ici, en essayant de

La 5e symphonie de Franz Schubert

Michel Rusquet —— Écrite en 1816, cette cinquième symphonie est l’incontestable chef-d’œuvre symphonique de la période juvénile de Schubert. Celui-ci revient à un effectif orchestral modeste en même temps qu’à ses premières amours. « L’esprit des trois premières y est porté à sa perfection. Son incursion prématurée dans le domaine beethovénien, il ne l'a pas faite en vain. Elle lui permet […] de s’exprimer avec plus de perfection aisée dans le langage de Haydn et de Mozart. Il sait maintenant ce qu’il est capable de

 

Les cédés

 

Leuven Chansonnier, Sollazzo ensemble, chansons de la fin du XVe sièle. Passacaille et Ambronay Éditions 2019 (AMY 054 ; PAS 1054).

 

Sophia Corri Dussek, Favourite Airs Arranged for the Harp, Jyunghee Kim-Sutre (harpe). Hortus 2019 (Hortus 178).

 

Pierre Marcus, Following the right Way, Jazz Family 2020.

La 4e symphonie de Franz Schubert

Michel Rusquet —— « Si Haydn, et surtout Mozart, se profilaient derrière les trois premières symphonies, c’est à Beethoven que fait penser la quatrième, achevée en 1816 et baptisée plus tard « tragique » par le compositeur lui-même (un qualificatif qui laisse perplexe, malgré une gravité à laquelle la période pessimiste que traverse Schubert n’est sans doute pas étrangère). Ne serait-ce que par la tonalité choisie, ut mineur, Beethoven est présent : c’est, en effet, la tonalité de la cinquième Symphonie. » C’est également la tonalité de l’ouverture de Coriolan. « C’est donc une tonalité marquée du sceau de l’affrontement héroïque dans l’œuvre symphonique de Beethoven ; c’est ainsi que Schubert l’a perçue, et c’est le sens qu’il a probablement voulu donner à son œuvre en choisissant cet ut

Gabriel Bacquier (1924-2020)

 

Le claveciniste Pierre Gallon en réunion chez Charles Fleury de Blancrocher

Jean-Marc Warszawski —— Après deux premiers Prix du Conservatoire national supérieur de Paris,  Pierre Gallon mène une carrière de claveciniste soliste et de continuiste dans de très nombreux ensembles avec lesquels il apparaît dans une abondante discographie. En soliste il a enregistré, pour le label Lancelade,   des œuvres de Pierrre Attaingnant (2014), de Joseph Haydn (2017) et du même pour le label Diapason (2019). Pour ce quatrième en soliste

Petites annonces

Recherche trompettiste ou tromboniste ou soubassophoniste dans le lot
Groupe dans l'Oise cherche batteur débutant
Notre studio d'enregistrement professionnel  à Goussainville
Pianiste cherche à accompagner stage vocal
Stage de musique baroque à Pont-Saint-Esprit en août
Violoncelle à louer à Paris
Stage de chant choral à Puycelsi dans le Tarn
L'orchestre symphonique D'Oc Orchestra Montpellier recherche des musiciens amateurs
Chanteuse de chansons françaises dans le 78 cherche pianiste accompagnateur
Chorale à Châteaudun  cherche chef pour janvier 2021

rectangle

Richard Jean Tristan, Les standards du blues.  L'Harmattan, Paris 2019 [304 p. ; ISBN 978-2-343-18912-3 ; 31,00 €]

Agenda

⏪⏪mai 2020 ⏩⏩

L M M J V S D
01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

2016.. 2017.. 2018.. 2019

       

rectangle_actu

recangle_textes

rectangle

Les livres

Grabócz Márta, Mathon Geneviève, François-Bernard Mâche, le compositeur et le savant face à l'univers sonore. « GREAM / Création contem-poraine », Hermann, Paris 2018 [417 p. ISBN 978-2-7056-9581-1 ; 38,00 €].

Mâche François-Bernard, Le sonore et l'universel : écrits au tournant du xxie siècle. Éditions des Archives Contemporaines, Paris 2018 [354 p. ; ISBN 978-2-81300-302-7 ; 39,00 €]

Le Vot Gérard, Les troubadours, les chansons et leur musique (xiie-xiiie siècles). « Musique ouverte », Minerve 2019 [ 396 p. ; ISBN : 978-2-86931-155-8 : 33,00 €]

Qui sommes nous ?
Bulletin d'information
Recherchedans le site et +
Presse internationale

Petites annonces
Téléchargements

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Analyses musicales
Cours d'harmonie et d'écriture

Articles et documents
Bibliohèque
Nouveaux livres
Nouveaux disques

Colloques & conférences
Universités en France

Soutenir musicologie.org

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil.

☎ 06 06 61 73 41

@Contact

SIRET 533 035 408 00012 - Enregistrement à la CNIL no 1122478

ISSN 2269-9910

2019 : 851 657 lecteurs (1 522 439 pages lues). 9 938 pages publiques indexées dans le moteur de recherche. 3 330 abonnés au bulletin. Les compteurs Xiti sont homologués par Diffusion et Contrôle (OJD)