musicologie.org —— 20e année, mardi 10 décembre 2019

Biographies musicales . Encyclopédie . S'abonner au bulletin . Annonces . Textes . Recherche et annuaire . ?...

La Gazette musicale

Le Nozze di FigaroMozart à l'Américaine, Le Nozze di Figaro vues par James Gray

Frédéric Norac —— Les chefs-d’œuvre, c’est bien connu, se portent tout seuls. Tant mieux pour James Gray qui sans doute l’a bien compris et a laissé la musique de Mozart prendre en charge la Folle Journée de Beaumarchais, génialement relue par Da Ponte. À tout prendre, c’est un moindre mal. Un décor construit « réaliste », fonctionnel mais pas très esthétique, comme on n'en fait plus chez nous depuis vingt ans (quatre en fait dont celui du troisième acte dans un style

Brèves & revue de presse

◆(France info) Les danseurs de l'Opéra de Paris sont aussi dans la rue pour défendre leur retraite
◆(France bleu) Transmusicales de Rennes : légère baisse de participation dans un contexte social agité
Johann Quirsfeld (1642-1686)
◆(Journal francophone de Budapest) Opéra de Budapest : une saison 2020-2021 placée sous le signe de la France

Brèves & revue de presse

◆(Radio Prague) Découverte du répertoire de chants de Noël des XVIe et XVIIe siècles
Bonaventura da Brescia (v. 1452-v. 1517)
al-Banai (v. 1450-v. 1510)
al-Bistami (1341-1404
Bacchini Benedetto (1651-1721)
Pietro Giacomo Bacci(1643-v. 1708)
Bachofen Johann Caspar (1695-1755)

Sonates et partitas de Johann Sabastian Bach selon Solenne Païdassi

Jean-Marc Warszawski —— Solenne Païdassi a étudié aux Conservatoires de Nice, et de Genève, à la Royal Academy de Londres, au Curtis Institute of Music de Philadelphie, enfin à la Hochschule für Musik, Theater und Medien Hannover, soit 13 480 kilomètres à vol d’oiseau d’un institut à l’autre. Elle a remporté des concours pas des moindres, en Allemagne (Concours international de Hanovre) en Suisse (Concours Sion-Valais) en Corée du Sud

 

La mort en son jardin : Orphelins de Rainer Maria Rilke par la compagnie Winterreise

Frédéric Norac —— Il est toujours un peu risqué de mettre des enfants sur la scène, car leur goût du paraître peut vite conduire au cabotinage ou à la mièvrerie. Rien de tout cela dans ce spectacle délicat où Olivier Dhénin a réuni treize jeunes comédiens (sept garçons et six

Brèves & revue de presse

Bacon Roger (v. 1214-1292)
La SPEDIDAM perd le procès qu'elle avait intenté à son ancien dirigeant
Frédéric Roels, nouveau directeur de l'Opéra d'Avignon
◆(La Presse, Québec) Le premier opéra d'une compositrice bouscule les genres
◆(France musique) La vie de musicien sous l’Ancien-Régime : une base de données signée CMBV
◆(20 minutes) Emmener la musique symphonique en banlieue, le combat de Zahia Ziouani

Géraud Portal 6tet : Let My Children Hear Mingus ! Somptueux !

Alain Lambert —— Somptueux, selon Christian le photographe qui, devant partir au bout d'une heure couvrir la balance d'un concert de blues, est resté jusqu'à la dernière note, cloué à sa rambarde des foyers du théâtre. Et il a bien raison, six interprètes excellents menés par le contrebassiste Géraud Portal, avec Yoann Serra à la batterie, César Poirier au sax alto, Luigi Grasso au baryton, Quentin Ghomari à la trompette et pour seulement la seconde fois, Pierre Christophe au piano et au pied levé, qui s'en est fort bien tiré.
En plus l'acoustique est excellente, mettant bien en avant la pulsation et les solos de basse, dès l'intro de Haitian Fight Song, avant l'entrée fracassante des cuivres. Suit le thème ondulant Orange was the color

Toutes les chroniques

Frédéric Norac
Alain Lambert
Michel Rusquet
Jean-Luc Vannier
Jean-Marc Warszawski

Biographies musicales
Encyclopédie
Articles et études
Annonces

 

Dimitri Naïditch (piano), Bach up, Gilles Naturel (contrebasse), Arthur Alard (batterie). Dinaï 2019.

Prince IgorLe triomphe des vaincus : Prince Igor revu par Barrie Kosky

Frédéric Norac —— Le public parisien n’aime guère les actualisations. Après Les Indes galantes, c’est au tour de Prince Igor vu par Barrie Kosky d’en faire les frais. Hué à la première, le spectacle continuait à partager le public à la troisième représentation, singulièrement la chorégraphie des célèbres Danses polovstiennes dont Otto Pichler propose une vision dérangeante et morbide, avec ces squelettes pourrissants qui entrent en scène sur un mode

Le septuor pour vents et cordes (opus 20), de Ludwig van Beethoven

Michel Rusquet —— uvre de très vastes proportions, le septuor en mi bémol majeur (opus 20), qui réunit trois instruments à vent (clarinette, cor et basson) et un quatuor à cordes (avec violon, alto, violoncelle et contrebasse), et dont Beethoven disait plus tard : « Il y a là-dedans beaucoup d’imagination, mais peu d’art… », fut composé en 1799-1800 pour l’impératrice Marie-Thérèse. « Il obtint d’emblée un immense succès ; sa popularité était devenue si embarrassante qu’à la fin de sa vie, Beethoven faisait la grimace dès qu’on mentionnait cette œuvre. Comme le Quintette pour piano et vents opus 16, le septuor opus 20 est beaucoup plus classicisant que véritablement classique. Epousant la forme ancienne du

Johann Joachim QuantzJohann Joachim Quantz (1697-1773)

Né à Oberscheden (Göttingen) en Basse-Saxe, le 30 janvier 1697 ; mort à Potsdam, le  12 juillet 1773.
Quantz a écrit son autobiographie, publiée en  1754-1755 dans le Historisch-kritische Beyträge de Marpurg.

Quagliati Paolo (v. 1555-1628)Quagliati Paolo (v. 1555-1628)

Né à Chioggia (Venise) vers 1555, mort à Rome le 16  novembre 1628.
Organiste et compositeur.
Il est issu d'une riche famille aristocratique. On ne connaît rien de sa jeunesse et de sa formation musicale. Il semble avoir étudié et avoir les premiers échelons de la prêtrise. Il gagne Rome

Le sextuor pour vents (opus 71), de Ludwig van Beethoven

Michel Rusquet —— Ne nous laissons pas prendre au numéro d’opus : ce sextuor en mi bémol majeur, publié en 1810, et réunissant deux clarinettes, deux cors et deux bassons, fut en fait écrit en 1795-1796. Au moment de le publier, Beethoven prétendit, non sans exagération, l’avoir composé en une seule nuit, manière sans doute d’en excuser les faiblesses. Car, comme l’a écrit Jean Witold, ce sextuor « est à la fois le type même de l’œuvre de commande ou de circonstance et un exercice de style et de plume qui, malgré les inventions qui fourmillent, n’apportent pas grand-chose à sa production ». On peut cependant prêter une oreille à cette œuvre très viennoise, sorte de suite en quatre mouvements, où se manifeste un don inné dans l’art de combiner les timbres et de jouer des possibilités techniques de chaque instrument, ce dont témoigne par exemple la belle virtuosité des interventions de la première clarinette.

Wilhelm Friedemann Bach (1710-1784)

Il est le deuxième enfant et l'aîné des garçons de Johann Sebastian et Maria Barbara Bach. Baptisé le 24 novembre, ses parrains sont le chambellan du duc de Weimar, Wilhelm Ferdinand Baron von Lynker, Anna Dorothea Hagedorn, fille du pasteur Eilmar de Mülhausen

John Bull (1562-1628)John Bull (1562-1628)

Né peut-être à Old Radnor dans le Radnorshire (Pays de Galle), en 1562-1563 — mort à Anvers le 12 ou 13 mars 1628.
Un document du 31 aout 1573, atteste sa présence à à la maîtrise de la cathédrale d'Hereford, sous la direction de l'organiste John Hodges. Un autre document du 8 février 1574 indique une vacance

Les cédés

Black Pantone, Ni d'Eve ni d'Adam, Antoine Bouchaud (piano), Clémence Gaudin (basse), Martin Mabire (batterie). Autoproduction 2019.

 

Selenites, One Kenichi Dream, Raymond Bony (guitare, harmonica), Gilles Dalbis (batterie). Mazeto Square 2019.

Eklectik Band, Xavier Roumagnac, 78 Tours , Robbie Marshall (sax, clar.)Yoann Kempst (g.), Công Minh Pham (synthés), Guillaume Marin (b.), Sue Mc Carthy (fl.), Julien Alour (trpt), William Hountondji (sax). Jazz Family 2019.

Franck, Fauré, Vierne : le crépuscule selon le duo Luperca

Jean-Marc Warszawski —— Dans l’Antiquité, les lupercales sont une fête qui a lieu le 13 février à Rome, réunissant des jeunes gens. Ils se seraient réunis au lupercal, la grotte au pied du Palatin où la louve selon la légende à nourri Rémus et Romulus, puis après le sacrifice d’un bouc ou d’un agneau ( ?), auraient dansé à moitié nus en flagellant au passage les spectateurs, pour renforcer leur fécondité.
Là, Luperca est un duo piano et violoncelle formé en 2011 par Lorène

Variations pour piano et divers instruments de Ludwig van Beethoven

Michel Rusquet —— Connaissant le penchant de Beethoven pour l’art de varier un thème, on ne s’étonnera pas qu’il ait livré quelques cahiers de variations associant le piano et un ou deux autres instruments. Mais, en général, il ne faut pas s’attendre à trouver de réalisations majeures dans des partitions qui sont avant tout des exercices ou des œuvres de circonstance. C’est notamment le cas des douze variations sur l’air « Se vuol ballare » des Noces de Figaro de Mozart (WoO 40), écrites pour violon et piano, et dans une large mesure, de trois séries destinées au violoncelle et au piano : les douze variations sur un thème de Judas Macchabée de Haendel (WoO 45), les sept variations sur le duo « Bei Männern, welche Liebe fühlen »

Ivo PogorelichFabuleux Ivo Pogorelich

Jean-Marc Warszawski —— Nous ne savons pas trop dans quel cycle s’insère le concert du 3 décembre, programmé par le musée des Armées, dans la cathédrale Saint-Louis des invalides, on s’y perd un peu. Mais le surtitre « Légendes du piano » convient fort bien, à plusieurs titres, pour Ivo Pogorelich.
Né à Belgrade en 1958, dans un milieu musicien, il commence l’étude du piano à l’âge de sept ans, et se produit en public trois ans plus tard. Nous sommes en 1968.  Deux ans plus tard, il étudie à Moscou.

 

Petites annonces

Cie de spectacle de rue dans le Loiret cherche violoniste
La Philharmonie de Roncq (59) recrute des musiciens amateurs dans tous les pupitres
La Philharmonie de Roncq (59) recherche son nouveau directeur adjoint
Basse chantante à Vertou (44) cherche comparses pour quatuor vocal
Les Voix Romanes, chœur féminin de Saintes, recherche des voix d'Alti
La chorale de la MJC de Saint-Gervais les bains recrute un chef de chœur
La compagnie l’Étrange Boutique (Paris 5) recherche chanteurs
Ténor (Nantes) avec expérience cherche collaboration avec pianiste pour mélodies françaises
Cours particuliers de piano Paris 1er
Le Chœur Scénic' de Paris (24 choristes) recrute sur audition

recangle_textes

Sébastien de Brossard, Les Motets imprimés (édition par Jean Duron). « Monumen-tales » (iii. 9), Centre de musique baroque de Versail-les 2017 [CXXXVI-324 p. ; ISMN 979-0-707034-72-9 ; 140 €]

 

Agenda

⏪⏪ décembre 2019 ⏩⏩

L M M J V S D
01
02 03 04 05 06 07 08
09 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31

2015.. 2016.. 2017.. 2018..

       

rectangle_actu

rectangle

rectangle

Les livres

Philippe Lechermeier, The Amazing Keystone Big Band, La voix d'Ella, Livre-cédé, Gautier-Languereau 2018.

Wodon Bernard, L'opéra dans l'histoire. Les Éditions de la province de LIège, Liège 2017 [544 p. ; ISBNH 978-2-39010-064-5 ; 24,00 €]

Kosmicki Guillaume, Mu-sique savantes : (III) de John Zorn à la fin du monde et après (1990-2015). Le mot et le reste, 2017 [336 p.; ISBN 978-2-36054-291-8 ; 23 €]

 

 

Qui sommes nous ?
Bulletin d'information
Recherchedans le site et +
Presse internationale

Petites annonces
Téléchargements

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Analyses musicales
Cours d'harmonie et d'écriture

Articles et documents
Bibliohèque
Nouveaux livres
Nouveaux disques

Colloques & conférences
Universités en France

Soutenir musicologie.org

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil.

☎ 06 06 61 73 41

@Contact

SIRET 533 035 408 00012 - Enregistrement à la CNIL no 1122478

ISSN 2269-9910

2018 : 838 958 lecteurs. Classement Alexa ; 9 645 pages publiques indexées dans le moteur de recherche. 3 313 abonnés au bulletin. Les compteurs Xiti sont homologués par Diffusion et Contrôle (OJD)