musicologie.org —— 20e année, dimanche 13 octobre 2019.

Biographies musicales . Encyclopédie . S'abonner au bulletin . Annonces . Textes . Recherche et annuaire . ?...

La Gazette musicale

Gernsheim FriedrichGernsheim Friedrich (1839-1916)

François-Emmanuel de Wasseige —— Friedrich Gernsheim, compositeur, pianiste, chef d'orchestre et pédagogue allemand, né à Worms le 17 juillet 1839 ; décédé à Berlin le 10 septembre 1916.
ils d'un médecin, Gernsheim reçut ses premières leçons de piano de sa mère; à partir de l'âge de sept ans, il étudia le piano et la théorie musicale à Worms avec Louis Liebe, un élève de Louis Spohr, et poursuivit sa formation pianistique d'abord avec Ernst Pauer à Mainz

◆(Le Dauphiné) L’opéra d’Avignon se dévoile, 18 mois après le lancement d’un chantier pharaonique
◆(Nouvelles d'Arménie) Vahan Mardirossian à la tête de l’orchestre royal de chambre de Wallonie
◆(Le Point) École normale de musique de Paris : 100 ans et toutes ses gammes
al-Ghazali II (1058-1111)
◆(AFP/La Dépêche) Lars Vogt nommé directeur musical de l'Or-chestre de chambre de Paris

Bicentenaire de Théodore Gouvy à Paris, 8 et 9 novembre 2019
◆(Le Parisien) L’Orchestre phil-harmonique de l’Oise prépare sa tournée chinoise
◆(France Info) Le directeur de l'Opéra de Paris Stéphane Lissner nommé au San Carlo de Naples
◆(Huffpost) 11e Festival de mu-sique symphonique d’Alger : « les jeunes fêtent la musique »
◆(La Tribune, Québec) Musique d’ambiance: quatre petits com-merces sur cinq dans l’illégalité

Jérôme de Moravie (v. 1240-v. 1304)

Moine dominicain. Vécut dans un couvent de la rue Saint-Jacques à Paris.
Son Tractatus de musica, est une compilation de Boèce, Isidore de Séville, Guy d'Arezzo, Johannes Affligemensis, al-Farabi, Hugo de Saint Victor, Thomas d'Aquin. Importantes copies de Jean de Garlande, Francon, Petrus Picardus (que Jérôme de Moravie révèle).
Le chapitre 24 est une des premières réflexions esthétiques sur la musique. D'après Jérôme de Moravie on pourrait penser que les lettres

Les suites et les ouvertures pour orchestre de Georg Philipp Telemann

Michel Rusquet —— Sur les six cents ouvertures (ou suites) écrites par Telemann, seulement (?) cent-trente-quatre nous sont parvenues. Un échantillon qui nous permet largement de mesurer la diversité des contributions de Telemann à ce genre dans lequel il

Reginon de Prüm (842-915)
◆(France musique) Repassez-moi l'standard... « Mission Impos-sible » composed by Lalo Schifrin (1965)
◆(France info) Le percussionniste Ginger Baker, fondateur de Cream avec Eric Clapton, est mort
◆L’Orchestre philharmonique de l’Oise décroche une tournée en Chine
◆(La presse, Québec) Gilles Vigneault, toujours debout
Beethoven the European, 27-29 March 2020, Lucca

Johannes de Salisbury (v. 1115-1180)

En 1136, il étudie à Paris auprès de Pierre Abelard, Robert de Melun et Albert de Paris pour la logique et la dialectique, de guillaume de Conches, Richard l'Évêque, Thierry de Chartres et Pierre Élias pour la littérature latine et la rhétorique, de Gilbert de Poitiers, Robert Pullen et Simon de Poissy pour la théologie. Par la suite, il enseigne les arts libéraux.
En 1147, il est ordonné prêtre et entre au service de l'abbé Petrus Cellensis. Recommandé par Bernard de Clairvaux, il se rend à la cour

Toutes les chroniques

Frédéric Norac
Alain Lambert
Michel Rusquet
Jean-Luc Vannier
Jean-Marc Warszawski

Biographies musicales
Encyclopédie
Articles et études
Annonces

2.o, Stéphane Belmondo (trompette, bugle) Sylvain Luc (guitares), Naïve / Believe 2019.

Félix Alfred Fourdrain (1880-1923)

Né à Paris 3 février 1880, mort à Paris 24 octobre 1923.

Son père, Jules Félix est employé, sa mère, Henriette Émilie Pauline Gaillard est couturière. Il suit des études de musique à l'école Niedermeyer (qui forme les organiste d'église) puis au Conservatoire de Paris pour la composition avec Massenet, l'orgue avec Alexandre Guilmant et Charles Widor. Il obtient un premier d'orgue en 1900.

Rondos, sonatines et autres œuvres pour piano de Ludwig van Beethoven

Des cinq Rondos – tous de jeunesse – qu’a laissés Beethoven, on peut aisément oublier les deux premiers (WoO 48 et 49) qu’on doit à un jeune apprenti-musicien de treize ans. On prètera en revanche volontiers l’oreille aux deux rondos qui furent réunis dans un même opus 51et que Beethoven écrivit entre 1796 et 1800 : le premier (en ut majeur) s’est d’ailleurs acquis une juste célébrité auprès des apprentis pianistes, et le second (en sol majeur), bien qu’un peu répétitif, vaut tout autant le détour pour son côté capricieux et fantaisiste.
C’est cependant le cinquième (?), le Rondo a capriccio en sol majeur opus 129 qui retient surtout l’attention. Non qu’il faille y chercher une œuvre du Beethoven ultime : derrière ce faux opus tardif se cache en fait une pièce écrite vers 1795, et même le titre dont on l’a affublé, « Fureur à propos d’un sou perdu », ne doit rien à Beethoven, celui-ci s’étant

Gerbert d'Aurillac (950-1003)

Pape Sylvestre II. D'origine auvergnate, il voyage en France et en Espagne. Il étudie avec des professeurs arabes à Cordoue et Séville et étudie au monastère de Saint-Géraud d'Aurillac. Il est présenté au pape Jean XIII pour ses connaissances exceptionnelle, puis à l'empereur Otton Ier. Adalbéron, évêque de Reims, le nomme écolâtre à l'école épiscopale où il enseigne et y fait enseigner toutes les connaissances profanes et religieuses, antiques et modernes. À Ravenne, il participe à une disputatio contre Ortric de

Johan Halvorsen (1864-1935)

Né à Drammen le 15 mars 1864 ; mort à Oslo le 4 décembre 1935.
Son père est le directeur de prison Bernt Halvor Halvorsen et sa mère Hanna Hansen.
En 1879, il a 15 ans, il gagne Oslo (Christian à l'époque), où il est employé comme violoniste dans des orchestres de théâtre et d'opérettes.

La musique instrumentale de Domenico Scarlatti (1685-1757)

Michel Rusquet —— Ne faudrait-il pas préciser « alias Domingo Escarlatti », à la fois pour rappeler qu'il vécut la seconde moitié de son existence en terre ibérique et pour souligner d'entrée à quel point sa musique doit à diverses influences espagnoles ?
On ne sait pas grand chose de l'enfance de ce Napolitain né la même année que Bach et Haendel, mais on imagine aisément qu'appartenant à une dynastie de musiciens presque comparable à celle des Bach ou Couperin, le jeune Domenico avait sa voie toute tracée dans l'ombre de son père, le grand Alessandro. Celui-ci se chargea de sa formation et fit de lui, dès l'âge de seize ans, l'organiste et compositeur de la chapelle royale de Naples

Les bagatelles pour piano de Ludwig van Beethoven

Michel Rusquet —— Le catalogue de Beethoven comprend « trois recueils de Bagatelles formant un total de vingt-quatre pièces, auxquelles s’ajoute une Bagatelle isolée, la fameuse Pour Elise. Le terme « bagatelle », qui ressortit à un genre n’obéissant à aucune règle précise, ne peut

Louis Théodore Gouvy (1819-1898)

Né à Goffontaine (puis Schafbrücke, aujourd'hui quartier de Sarrebrück) le 2 juillet 7 1819, mort à Leipzig, le 21 avril 1898. Compositeur et maître de forges.
Issu d'une famille de maîtres de forges, il naît quatre ans après l'annexion de Goffontaine par la

Les cédés

Tempus Fugit, Chamber Metropolitan Trio, Mathieu Roffé (piano), Thomas Delor (batterie), Damien Veraillon (contrebasse), CMT 2019.

Big Rock (Klarthe 2019), est l'oeuvre du trio YR, c'est à dire Yvan Robillard au piano, Fender Rhodes, mini moog, Laurent David à la basse électrique et Eric Échampard à la batterie.

Laurent Dumont, épris par cœur, Laurent Dumont (piano), Guillaume Latil (violoncelle), Maxime Berton (saxophone, clarinette), Natascha Rogers (percussions, voix), LD records 2019.

L'œuvre de Jacob Froberger (1616-1667)

Né à Stuttgart d'un père qui y fut maître de chapelle de la cour, mort à Héricourt, près de Montbéliard, où il s'était retiré auprès de la princesse Sybille de Wurtemberg, Froberger fut un artiste très cosmopolite : s'il vécut une large part de son existence à Vienne où il fut organiste de la cour, il passa plusieurs années à Rome à l'école de Frescobaldi et, par la suite, voyagea beaucoup en Europe, séjournant notamment à Dresde, à Bruxelles, à Paris où il fut en contact avec Chambonnières, Louis Couperin et le luthiste Denis Gaultier, ainsi qu'à Londres.
C'est dire que cet héritier de Frescobaldi ne se contenta pas de puiser à la source italienne, butinant allègrement aux quatre coins

Gustave Doret (1866-1943 )

Né à Aigle, 20 septembre 1866, mort à Lausanne, 19 avril 1943).
Issu d'une famille protestante du Dauphiné exilée en Suisse après la révocation de l'Édit de Nantes, le grand-père de Gustave Doret, installé dans le canton de Vaud, amasse une grosse fortune comme banquier à Turin, puis revient à Aigle où son fils Paul gère leurs biens et leurs vignes. Sa mère Marie Girard est originaire d'Yvorne un village voisin. Ils ont trois filles et Gustave.

Épris par CoeurCinq cédés jazz pour bien profiter d'octobre

Alain Lambert —— Trois cédés avec piano d'abord, Laurent Dumont, Épris par Coeur, YR trio, Big Rock et Chamber Metropolitan Trio, Tempus Fugit. À paraître le 18 le duo Stephane Belmondo-Sylvain Luc « 2,0 » et le quartet, presque sans piano, du oudiste Hussam Aliwat, Born Now.
Épris par cœur (LD records 2019) est l'oeuvre d'un quartet mené par le pianiste et compositeur Laurent Dumont. Après un opus plutôt funky, Inside, il trouve ici l'esprit d'une musique de chambre libre et

 Petites annonces

La chorale Musaïques de Cergy (95) recture tous pupitres
La rentrée à l’Espace Amadeus Musique de Limoges
L’Ensemble harmonique de Saint-Michel-sur-Orge (91) recrute tous pupitres
l'Ensemble Hedera, chœur de femmes de Lyon recrute
La Chorale Traversière de Paris recrute
Apprenti guitariste à Auxerre, cherche âmes sœurs pour travail commun
Oya Kephale, troupe amateur (75), recrute choristes et instrumentistes tous pupitres
Le Groupe Vocal et Scénique Chantevigne (44) est à la recherche d'un chef de chœur
L'ensemble vocal féminin Sinenomine de Paris recrute
Producteur, réalisateur arrangeur et coach vocal, propose ses services (Paris)

rectangle

Tango argentin

Saféris Véronique, Tango argentin et psychanalyse : inovations thérapeutiques. (Espaces théoriques), L'Har-mattan, Paris 2019 [286 p., ISBN 978-2-343-17120-3 ; 29 €).

 Agenda 

⏪⏪ octobre 2019 ⏩⏩

L M M J V S D
01 02 03 04 05 06
07 08 09 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31

2015.. 2016.. 2017.. 2018..

       

rectangle

recangle_textes

rectangle_actu

trait Les livres trait

Bosseur Jean-Yves, Mu-sique et contestation. « Musi-que ouverte », Minerve, Paris 2019 [228 p. ; ISBN 2-86931-153-4 ; 22,00 €]

Szpirglas Jacques, Dic-tionnaire des musiciens de la cour d’Henri IV et des mai-sons princières. « Musicolo-gie  (7), Classiques Garnier, Paris 2019 [573 p. ; ISBN 978-2-406-07331-4 ; 68,00 €]

Bosseur Jean-Yves, L'esprit Sériel : d'un art à l'autre. Minerve, Paris 2018 [192 p. ; ISBN 978-2-86931-150-3 ; 22,00 €].

 

Qui sommes nous ?
Bulletin d'information
Recherchedans le site et +
Presse internationale

Petites annonces
Téléchargements

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Analyses musicales
Cours d'harmonie et d'écriture

Articles et documents
Bibliohèque
Nouveaux livres
Nouveaux disques

Colloques & conférences
Universités en France

Soutenir musicologie.org

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil.

☎ 06 06 61 73 41

@Contact

SIRET 533 035 408 00012 - Enregistrement à la CNIL no 1122478

ISSN 2269-9910

2018 : 838 958 lecteurs. Classement Alexa ; 9 320 pages publiques indexées dans le moteur de recherche. 3 299 abonnés au bulletin. Les compteurs Xiti sont homologués par Diffusion et Contrôle (OJD)