musicologie.org —— 20e année,

Biographies musicales . Encyclopédie . S'abonner au bulletin . Annonces . Textes . Recherche et annuaire . ?...

La Gazette musicale

Joëlle Léandre pour et contrebasse

Jean-Marc Warszawski —— Joëlle Léandre, monstresse sacrée de la contrebasse depuis des décennies, s’est non seulement emparée d’un instrument jusque-là réservé aux hommes, mais encore en a fait de pupitre assurant les basses de l’harmonie classique, ou en jazz, partenaire lié à la batterie, un soliste, même une extension d’elle-même et un symbole de contestation.
Joëlle Léandre et la contrebasse c’est fusionnel. Toutes deux, Léandre et contrebasse, ont parcouru le monde, en jazz, en musique

◆(La Croix) Dominique Meyer nommé à La Scala de Milan, Stéphane Lissner peut-être prolon-gé à l’Opéra de Paris
◆(France Musique) Jean-Louis Grinda, directeur des Chorégies d’Orange
◆(20 minutes) Alexandre Kantorow, premier Français à remporter le prix Tchaïkovski
◆(France musique) Les musi-ciens de l’Opéra de Bordeaux voient rouge
◆(France musique) Pina Bausch, raconter l’humain par la danse

Les 10e escapades musicales d'Arcachon seconde semaine : 20 juin-20 juillet 2019
◆(YouTube) Marc Dumont, Elsa Grether, Jonathan Marolle : L’invitation aux voyages
 ◆La musique instrumentale d'Étienne-Nicolas Méhul (1763-1817)
Browne Richard (v. 1684-v. 1749)
Stage de danse médiévale 2019 de Bayeux: 2-4 août
Quatre lauréats au Concours d'orgue Olivier Messiaen 2019

La boîte noire d’Iphigénie : Iphigénie en Tauride de Gluck

Frédéric Norac —— En 2006, Kzrysztof Warlikowski avait fait de la Tauride d’Iphigénie une maison de retraite où l’héroïne vieillie revivait le souvenir de ses retrouvailles avec son frère et la fin du cauchemar sanglant de sa vie de prêtresse vouée aux sacrifices humains. Dans cette production, créée la même année à San Francisco, Robert Carsen nous montre la boîte noire (au propre comme au figuré) de son esprit tourmenté par des souvenirs de violence dans une vision quasiment

Madame FavartUn Offenbach réchauffé : Madame Favart à l'Opéra-Comique

Frédéric Norac —— On ne sait trop à qui s’en prendre : les librettistes Chivot et Duru et leur intrigue sans ressort, le compositeur qui semble à court d’inspiration et nous ressert sous une sauce modernisée ses vieux plats de la grande époque ou la mise en scène atone et inefficace d’Anne Kessler

◆(Russia Beyond) Un algorithme informatique russe sort un album musical, effrayant mais beau
◆(La Presse, Canada) Brad Mehldau : jazz et écrits sacrés sur le trouble américain
◆(France Info) Christian Vander de Magma : « Avec Zëss l'oeuvre esquissée il y a 40 ans prend forme enfin »
◆(France Info) Enregistrements partis en fumée : une plainte collective déposée contre Universal Music
◆(Radio France Internationale) Russie: le prestigieux concours Tchaïkovski accueille des solistes du monde entier

Einav Yarden« Piano mon amour » : fin de saison avec Einav Yarden

Jean-Marc Warszawski —— La saison 2018 / 2019 de la Fondation Alfred Reinhold, au Goethe Institut de Paris, c’est achevée avec un récital d’Einav Yarden.
Grâce à une bourse, elle a étudié à la Buchman-Mehta School of Music à l’Université de Tel-Aviv, puis avec Leon Fleisher au Conservatoire Peabody à l’Université Johns Hopkins. Elle se produit relativement peu en France (Festival international de piano de La Roque d'Anthéron, Festival de Menton

Toutes les chroniques

Frédéric Norac
Alain Lambert
Michel Rusquet
Jean-Luc Vannier
Jean-Marc Warszawski

Biographies musicales
Encyclopédie
Articles et études
Annonces

 

Adieu mes très belles, Poline Renou (voix), Matthieu Donarier (clarinettes), Sylvain Lemêtre (percussions), musi-ques vocales anciennes. Yolk Records 2018 (J 2076).

Une vitalité centenaire : La Vie parisienne d’Offenbach par le Théâtre du Petit Monde

Frédéric Norac —— Il faut toute l’énergie et la versatilité d’une troupe comme celle du Théâtre du Petit Monde pour s’attaquer à dix — chanteurs et comédiens — quatorze avec les musi-ciens, à une œuvre de la taille de la Vie parisienne qui ne compte pas moins d’une vingtaine de rôles, des chœurs, des ensembles chorégraphiés et s’en sortir indemnes, à quelques décalages près dans les ensembles menés tambour battant, et sans

La musique instrumentale d'André Modeste Grétry (1741-1813)

Michel Rusquet —— Méhul disait de lui, paraît-il, qu’il « faisait de l’esprit et non de la musique », et d’ailleurs, « toutes les histoires de la musique vous le diront, on aurait pu faire passer un carrosse à quatre chevaux entre sa ligne mélodique et sa basse. C’est dire que sa technique de composition était simplette, à la limite de l’incompétence »1 Mais justement, le talent de ce Liègeois d’origine, qui avait pourtant passé plusieurs années à Rome pour se former, n’était ni dans l’harmonie ni dans le contrepoint, mais bien plutôt dans la mélodie et la déclamation lyrique, et c’est bien cela qui lui a valu, sur les conseils de Voltaire et avec le concours de quelques bons librettistes, de faire une magnifique

Claude Brumachon crée Les Horizons suspendus pour le gala de l’Académie Princesse Grace

Jean-Luc Vannier —— « Les filles sont plus obéissantes que les garçons » ironise Jules Berry (Le diable) dans Les visiteurs du soir de Marcel Carné (1942). Des deux envoyés de Satan, seule Dominique (Arletty) réussira sa mission. C’est à l’issue du — comme toujours —

Renou, Donarier, Lemêtre : de la musique ancienne en jazz progressif

Jean-Marc Warszawski —— La pochette de ce cédé est quelque peu énigmatique. Son titre, Adieu mes très belles est repris du premier vers d’un poème anonyme mis en musique par Gilles Binchois : Adieu mes très belles amours, qui ouvre le programme, dont une première partie a cappella est dans l'esprit des restitutions

Les œuvres d'Ignaz Pleyel (1757-1831)

Michel Rusquet —— Le nom de ce Français d’origine autrichienne évoque surtout aujourd’hui la prestigieuse maison de pianos qu’il créa en 1807, et on a peine à imaginer qu’il fut l’un des compositeurs le plus joués et édités (jusqu’en Amérique…) à la fin du XVIIIe siècle.
En fait, ce fils d’instituteur (dont il était le vingt-quatrième enfant) avait autant de dispositions pour la musique que pour les affaires. Il avait fait ses débuts sous la protection du comte Erdödy. Grâce à celui-ci, il fait un long apprentissage (1772-1777) chez Haydn à Esterhaza, puis voyage en Italie.
À partir de 1783, il est en poste à la cathédrale de Strasbourg dont il devient maître de chapelle en titre

Au dernier jour du festival Händel de Halle 2019

Jean-Marc Warszawski —— Georg Friedrich Händel est né à Halle en 1685, y a reçu sa première formation musicale, s’y est inscrit à l’université,  a tenu son premier emploi d’organiste à la cathédrale avant d’aller chercher musique et carrière de Hamburg à Lübeck, de Rome à Naples et de Florence à Innsbruck, il est nommé

Les œuvres de Ludwig August Lebrun (1752-1790)

Michel Rusquet —— Ne serait-ce qu’à l’attention des amoureux du hautbois, on se doit de faire une petite place à cet Allemand né à Mannheim qui fut un des brillants solistes de l’orchestre du même nom et dont le talent fut loué dans toute l’Europe lors de ses tournées de concerts. Pour ses propres besoins de concertiste, il écrivit quatorze concertos pour hautbois de belle facture, des œuvres qui, loin d’apparaître simplement comme de la musique de spécialiste virtuose, révèlent souvent un musicien inspiré, capable non seulement de charmer mais aussi

 

Les cédés  

Paul Hindemith, Five Bras Sonatas, Éric Aubier (trpt), Nicolas Prost (sax), David Alonso (cor), Stéphane Labeyrie (tub.), Fabrice Millischer (trb), Laurent Wagschal, Hélène Tysman (piano). Indésens 2018 (INDE 110).

Thélème, Amour et Mars, œuvres de Claude Le Jeune et de Clément Janequin. Coviello Classics 2019 (CDV 91908).

 

Tropical Jazz Trio, Alain Jean-Marie (piano), Patrice Caratini (contrebasse), Roger Raspail (percussions). French Paradox 2019 (FP.02).

Cinq sonates pour cuivres de Paul Hindemith

Jean-Marc Warszawski —— Né en 1895 près de Frankfurt am Main et mis à marche forcée, ainsi que  ses deux frères et sa sœur,  la musique.  Après avoir tourné dans les villages au sein de l’orchestre familial, dont son père à la cithare, il est nommé, à l’âge de 19 ans, premier violon à l’opéra de Frankfurt. Sa carrière de compositeur s’amorce sous les meilleurs Auspices, au début des années 1920, tout en continuant sa carrière de violoniste, puis d’altiste au sein de successivement deux quatuors.

La passion selon Stölzel à la Bachfest de Leipzig 2019

Jean-Marc Warszawski —— Second jour de la fête à Bach de Leipzig et 22e (!) manifestation, avec le récit de la Passion mis en musique (et en texte) par Gottfried Heinrich Stölzel : Ein Lämmlein geht und trägt die Schuld (Un agneau passe et porte la faute).
La Thomaskirche est bien moins bondée qu’hier soir pour le concert d’ouverture de la Bachfest 2019. C’est moins événementiel, un compositeur aujourd’ hui peu connu, un prix des places tout de même élevé, un nombre de concert et d’activités et d’activités plus alléchantes les unes que les autres... Questions.
Ce compositeur, pratiquement exact contemporain de Johann Sebastian Bach, est né près de Schwarzenberg à la frontière actuelle de

Klaus MertensKlaus Mertens reçoit la médaille Bach 2019 de la ville de Leipzig

Jean-Marc Warszawski —— Aujourd’hui, second jour de la fête à Bach organisée par la Bach Archive de Leipzig : on a le choix entre plus de 20 concerts et activités diverses à partir de 9h30. Quelques cantates religieuses matinales pour se mettre bien avec les cieux qui restent cléments, des visites guidées à la maison de Mendelssohn, au musée Bach, de la ville sur les pas de Bach, la tournée de cafés, de la musique de chambre, il est déjà midi.

 Petites annonces 

Chorale baroque de Lambersart (59) cherche ténors et basses
La chorale du Bastit, dans le Lot,cherche chef de chœur
Cours particuliers de guitare à Lyon
Les candidatures au Concours Proo Mucisis sont ouvertes
L'association de musique de chambre A Capriccio de Rouen recherche des musiciens
Petite chorale de village dans l'Allier cherche chef de chœur
Petite chorale d’après-midi recherche un chef de chœur à Lyon
Ensemble vocal du 95 cherche choristes
Jeune pianiste de Tourcoing cherche à jouer piano bar
Pianiste cherche musiciens pour monter formation jazz fusion, jazz-rock, progressive

rectangle

 

Sébastien de Brossard, Les Motets imprimés (édition par Jean Duron). « Monumen-tales » (iii. 9), Centre de musique baroque de Versail-les 2017 [CXXXVI-324 p. ; ISMN 979-0-707034-72-9 ; 140 €]

 Agenda 

⏪⏪ juillet 2019 ⏩⏩

L M M J V S D
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31

2015.. 2016.. 2017.. 2018..

       

 

rectangle

recangle_textes

rectangle_actu

trait Les livres trait

Philippe Lechermeier, The Amazing Keystone Big Band, La voix d'Ella, Livre-cédé, Gautier-Languereau 2018.

Wodon Bernard, L'opéra dans l'histoire. Les Éditions de la province de LIège, Liège 2017 [544 p. ; ISBNH 978-2-39010-064-5 ; 24,00 €].

Kosmicki Guillaume, Mu-sique savantes : (III) de John Zorn à la fin du monde et après (1990-2015). Le mot et le reste, 2017 [336 p.; ISBN 978-2-36054-291-8 ; 23 €]

 

Qui sommes nous ?
Bulletin d'information
Recherchedans le site et +
Presse internationale

Petites annonces
Téléchargements

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Analyses musicales
Cours d'harmonie et d'écriture

Articles et documents
Bibliohèque
Nouveaux livres
Nouveaux disques

Colloques & conférences
Universités en France

Soutenir musicologie.org

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil.

☎ 06 06 61 73 41

@Contact

SIRET 533 035 408 00012 - Enregistrement à la CNIL no 1122478

ISSN 2269-9910

2018 : 838 958 lecteurs. Classement Alexa ; 9 366 pages publiques indexées dans le moteur de recherche. 3 295 abonnés au bulletin. Les compteurs Xiti sont homologués par Diffusion et Contrôle (OJD)