musicologie.org —— 19e année, Gazette musicale lundi 5 novembre 2018.

    Biographies musicales . Encyclopédie . S'abonner au bulletin . Annonces . Textes . Recherche et annuaire

La Gazette musicale

La flûte droite

Par flûte droite, on classe ici les flûtes que l'on joue à partir d'une extrémité, mais qui ne sont pas munies de bec. C'est la plus ancienne des flûtes. On peut affiner la classification en parlant de flûte droite ou oblique, selon la façon dont on la tient, classer par le nombre de trous ou par d'autres particularités, comme la façon de tailler les arrêtes sur lesquelles on pose les lèvres.
Une idée assez répandue et quelque peu bucolique acrédite l'idée d'une première flûte en roseau  : le vent souffle dans les roseaux

Tapray Jean (1700-1790)
Wolleb Emanuel (v. 1710-v. 1775)
Bachmann Johann Michael (1699-1757)
Beltz Urban Nathanael (1713-1776)
Buohl Maurus (1991-v. 1760)
Cotes Dibgy (v. 1711-v. 1776)
Eilschow Matthias (1711-1795)
Garcés Antonio (1701-v. 1776)
Groot Petrus Cornet De (v. 1711-v. 1776)
Jourdan Jean-Baptiste (1711-1793)

 

◆(Le courrier picard) La Fédération musicale de la Somme est à deux notes d’imploser
Bordet Toussaint (vers 1710 - vers 1775)
Du Bocage Anne-Marie Lepage Fiquet (1710-1802)
Estève Pierre (1720-v. 1790)
Leopold Georg August Julius (v. 1710-v. 1775)
Reinhard Leonhard (1710-ap. 1756)
Santarelli Giuseppe (1710-1790)

La schola cantorum de ParisLa schola cantorum de Paris

En 1890, Charles Bordes est nommé maître de chapelle à l'église Saint-Gervais de Paris, il y est également organiste.
Militant de la restauration du plain-chant dit chant grégorien et de la musique de Palestrina, il organise deux ans plus tard un cycle complet de la Semaine-Sainte, et fonde dans la foulée la Société des chanteurs de Saint-Gervais, spécialisée dans le répertoire liturgique des xve et xvie siècles.

 

 

Le SaronLe Saron

Le saron est un instrument métallophone d'Indonésie, joué dans les orchestres de gamelans.
Les lames de métal sont frappées avec un marteau, le son est amorti ou étouffé avec la main libre.
Les lames accordées sont placées sur un support en bois souvent richement décoré

◆(Ouest-France) Un soldat mort au front en 1917 sort de l'oubli grâce au violon qu'il avait com-mencé à fabriquer
Kromer Marcin (1512-1589)
Mizauld Antoine (v. 1512-1578)
Padovano Giovanni (v. 1512-v. 1591)
Venegas de Henestrosa Luis (v. 1510-v. 1577)
Doni Antonfrancesco (1513-1574)
Menehou Michel de (v. 1513-v. 1578)
Olearius Johann Christoph (1669-1747)
Porst Johann (1668-1728)
Schamelius Johann Martin (1668-1742)
Beyer Johann Samuel (1669-1744)

Nicola Vicentino (Nicola Vicentino (1511 - v. 1576)

Compositeur, il est un des élèves de Willaert.
À partir de 1539, il est maître de chapelle à la cour de Ferrare.
Il est au service du cardinal Hippolyte II d'Este à Rome.
Entre 1546 et 1572, il édite 5 livres de madrigaux à 5 voix.
En 1572, il publie un livre de motets.
Dans ses écrits théoriques, il divise l'octave en 31 intervalles égaux (Zarlino : 16). Il s'oppose à Zarlino, Doni, Artusi.

Toutes les chroniques

Frédéric Norac
Alain Lambert
Michel Rusquet
Jean-Luc Vannier
Jean-Marc Warszawski

Biographies musicales
Encyclopédie
Articles et études
Annonces

 

Bernard Cavanna, À l'agité du bocal, pour 18 instruments et 3 ténors, sur un pamphlet de Louis-Ferdinand Céline, ensemble Ars Nova sous la direction de Philippe Nahon, avec Le caillou dans la chaussure, un film de Delphine De Blic...

Jean Guyot (1512-1588)Jean Guyot (1512-1588)

Compositeur. Il effectue ses études à l'Université de Louvain. En 1545, il est chapelain et préchantre à la collégiale Saint-Paul de Liège. Eb 1563, il est maître de chapelle de l'empereur Ferdinand Ier. Puis il reprend ses fonctions à Liège en 1564.
Son ouvrage, est un poème en forme de dialogue entre les arts libéraux

Catalogue des œuvres : Missa ‘Amour au cueur, à 8 voix, Te Deum, à 6 voix, 6 motets, à 4 voix, 8 motets, à 5 voix (Liber Sacrarum Cantionum

Eliahu InbalÉblouissant Das Lied von der Erde avec l’Orchestre philharmo-nique de Monte-Carlo dirigé par Eliahu Inbal

Jean-Luc Vannier —— Il s’agissait dimanche 28 octobre à l’auditorium Rainier III de Monaco de remonter le temps. Ou, plus exactement, d’éprouver dans la Passacaille, opus 1 d’Anton Webern cette richesse d’influences antérieures — celles de ses maîtres spirituels — avant d’entendre dans la foulée une œuvre majeure de l’un d’entre eux : Das Lied von der Erde de Gustav Mahler. Dirigée par Eliahu Inbal, la phalange monégasque présentait ses pupitres de violons et d’altos de part et d’autre du maestro, les violoncelles lui faisant face.
Prélude à un drame qu’il n’a, finalement, jamais écrit, la Passacaille opus 1 d’Anton Webern

Quatre cédés jazz pour passer à l'heure d'hiver

Alain Lambert —— Deux guitaristes aventuriers d'abord, Gustave Reichert (Take-Off) et Claudio Miotti (Claxxx), un batteur fou, Stéphane Galland (The mystery of Kem) et un big band fitzgeraldien, The Amazing Keystone BB avec Celia Kameni (We love Ella), pour savourer les nuits de plus en plus longues.

Lisette OropesaLe retour des Huguenots à Paris : un bilan mitigé

Frédéric Norac —— Plus de mille représentations sur la scène de l’Opéra de Paris de 1836 à leur disparition un siècle plus tard, un record jamais égalé même par La Juive de Halévy, cet autre blockbuster du répertoire français. Admiré de ses contemporains puis dénigré jusqu’à la

Carl Ditters von Dittersdorf La musique instrumentale de Carl Ditters von Dittersdorf (1739-1799)

Michel Rusquet —— De son vrai nom Carl Ditters, mais anobli par la suite en « von Dittersdorf », ce Viennois de naissance, qui occupa longtemps des postes loin de ses bases, notamment celui de Kapellmeister du prince-évêque de Breslau, en Silésie, fut une figure importante de la vie musicale viennoise. Il y connut le succès en tant que compositeur d'opéras (opéras « italiens » et Singspiele) et de musique religieuse (oratorios et messes), et s’y fit une réputation enviable en matière de musique instrumentale, laissant un vaste catalogue de symphonies et de concertos, ainsi que de la musique de chambre. Au cours de ses nombreux séjours à Vienne, il eut l’occasion de

PAN D ou comment chanter les dernières paroles d'un monde !

Alain Lambert —— Sobres en concert, talentueux avec un jeu de scène minimaliste, la voix grave et profonde de la chanteuse captive d'emblée, et le jeu des instrumentistes aussi, entre guitares hérissées, claviers paysagers et batterie convulsive. D'autant que si deux semblent inamovibles, Sophie au chant et Alex à la batterie,  Adrien, qui double à la voix, n’arrête pas de changer de  guitares, Ou si Mathieu lâche sa basse pour apporter un fond de trompette, Juemo, mi claviers mi guitare prend sa quatre

Jazz et classique Jazz et classique en quatre cédés

Alain Lambert —— Il y a plusieurs façon pour les jazzmen de se frotter au classique, à commencer par la reprise des thèmes à réarranger et improviser, comme font Violaine Cochard et Edouard Ferlet dans Plucked-n-Dance, en entremêlant piano et clavecin. Donc aussi par l'instrumentation

Les cédés

Anna Zassimova, Sonata Reminiscenza, œuvres pour piano de Peter et Georges Catoire, Medter, Scriabine, Rebikov, Kalinnikov, Liadov, Wychnegrad-ski. Hänsler Classic 2018 (HC 18022).

François Couperin, Les nations réunis et autres sonades, La simphonie du Marais, sous la direction d'Hugo Reyne, Musique à la Chabotterie 2018 (605018)

 

Trio Goldberg, De l'ombre à la lumière, œuvres de Klein, Dohnányi, Weinberg et Cras. Ars Produktion-Schumacher 2018.

John Christopher Pepusch John Christopher Pepusch (1667-1752)

Fils d'un pasteur, il étudie la théorie musicale sous la direction d'un certain Klingenberg, peut-être le fils de Friedrich Gottlieb Klingenberg, organiste de Stettin, ou un autre membre de la famille, et l'orgue avec un organiste du nom de Große.
Dès l'âge de 14 ans, il est employé à la cour de Prusse. Après avoir voyagé aux Pays-Bas, il s'installe à Londres (après 1697) pour le reste de sa vie.

Sébastien de BrossardÉdition des motets de Sébastien de Brossard

Jean-Marc Warszawski —— Le nom de Sébastien de Brossard évoque en général le lexicographe auteur de dictionnaires sur les termes musicaux et le bibliophile qui légua sa bibliothèque à la couronne en échange d’une pension. Mais ce prêtre, d’abord luthiste autodidacte, publiant ses badineries sous des pseudonymes, fut pendant toute la durée de la Guerre de Neuf ans, chantre

La dernière fugue inachevée de l’Art de la Fugue (BWV 1080/19)

Claude Charlier —— Cet article sera le dernier hommage que je rendrai à J.S. Bach, je pense avoir assez écrit sur le « sujet ».
J’ai toujours été étonné par la hardiesse de certains musicologues et de certains interprètes qui se sont aventurés à terminer la dernière fugue de J.S. Bach.
Se prendre pour J.S. Bach n’est pas très évident et toutes ces tentatives de terminer l’œuvre ne sont pas suffisamment

 

 Petites annonces 

Fanfare de rue de Montlouis sur Loire recrute même de l'inattendu
Le Choeur Ars Viva à Évreux recherche des voix d'hommes
À vendre bec alto 3 saxo optimum et ligature Vandoren finition or dans l'Hérault
Elektron Analog Rytm R à vendre à Paris
L'orchestre de la Bastille (Paris) recrute Hautbois, basson, trompette, cor
Coaching pour musiciens en voie de professionnalisation ou confirmés Paris 13
Ensemble gospel Paris 14 recrute plusieurs pupitres
Ensemble polyphonique dans les Alpes-Maritimes cherche chanteur
Guitariste à Mulhouse, cherche collègues pour musique de chambre
Violoniste dans l'Oise cherche chanteuse ou chanteur pour chansons de rue (à Paris)

rectangle

Pour les sonorités opposées : Revue d'esthétique et d'analyse musicales des XXe et XXIe siècles (1). L'harmattan, Paris 2017 [170 p. ; ISBN : 978-2-343-13910-4 ; 19 €].

 

 ⏩

⏪⏪ novembre 2018 ⏩⏩

L M M J V S D
01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30

2017                         2019

 Agenda 

recangle_textes

rectangle_actu

rectangle

trait Les livres trait

Leblanc Cécile, Proust écrivain de la musique : l'allégresse du compositeur. « Le champ proustien », Bre-pols, Turnhout 2017 [648 p. ; ISBN 978-2-503-56636-8 ; 75 €].

Ferruccio Busoni, Esquisse d'une nouvelle esthétique musicale et autres écrits (trad. par Martin Kalte-necker, Paul Masotta, Daniel Dollé et Pierre Michel, pré-sentation par Pierre Michel). « Musique ouverte », Minerve, Paris 2018 [228 p. ; ISBN 978-2-86931-149-7 ; 22,00€]

Cafafa Marielle, La chanson polyphonique française au temps de Debussy, Ravel et Poulenc. « Univers musical », L'Harmattan 2017 [482 p. ; ISBN 978-2-343-16303-5 ; 38 €].

Qui sommes nous ?
Bulletin d'information
Recherchedans le site et +
Presse internationale

Petites annonces
Téléchargements

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Analyses musicales
Cours d'harmonie et d'écriture

Articles et documents
Bibliohèque
Nouveaux livres
Nouveaux disques

Colloques & conférences
Universités en France

Soutenir musicologie.org

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil.

☎ 06 06 61 73 41

@Contact

SIRET 533 035 408 00012 - Enregistrement à la CNIL no 1122478

ISSN 2269-9910

2017 : 887 548 lecteurs. Classement Alexa ; 8 286 pages publiques indexées dans le moteur de recherche. 3 229 abonnés au bulletin. Les compteurs Xiti sont homologués par Diffusion et Contrôle (OJD)