musicologie.org —— 19e année, samedi 27 octobre 2018.

    Biographies musicales . Encyclopédie . S'abonner au bulletin . Annonces . Textes . Recherche et annuaire

La Gazette musicale

Carl Ditters von Dittersdorf La musique instrumentale de Carl Ditters von Dittersdorf (1739-1799)

Michel Rusquet —— De son vrai nom Carl Ditters, mais anobli par la suite en « von Dittersdorf », ce Viennois de naissance, qui occupa longtemps des postes loin de ses bases, notamment celui de Kapellmeister du prince-évêque de Breslau, en Silésie, fut une figure importante de la vie musicale viennoise. Il y connut le succès en tant que compositeur d'opéras (opéras « italiens » et Singspiele) et de musique religieuse (oratorios et messes), et s’y fit une réputation

Les cuivres
Cornet à bouquin
◆(Le Figaro) Opéra de Paris : le danseur étoile Karl Paquette tire sa révérence
◆(Ouest-France) Chute d’un mur de décor en 2016 à l'Opéra de Paris. Le procès reporté sine die
◆(AFP/La Dépêche) Victoires du Jazz 2018: Laurent de Wilde et Cécile Mc Lorin-Salvant récom-pensés
◆(Le Figaro) Rhoda Scott, reine du palmarès des Victoires du Jazz 2018

Robinot (v. 1709-v. 1774)
Rousse (v. 1709-v. 1774)
Rousselet (v. 1709-v. 1774)
Thorowgood Henry (v. 1730-v. 1790)
Al-Dikdikdji (v. 1710-1775)
Aeminga Siegfried Coesus (1710-1768)
Das Musikwerk
Le Manuscrit Bauyn
Le manuscrit du Puy : l'office du nouvel an à la cathédrale du Puy-en-Velay du XIIe au XVIe siècle
Musique et Moyen-Âge
◆(Reuters) Les intermittents dans le collimateur du patronat

PAN D ou comment chanter les dernières paroles d'un monde !

Alain Lambert —— Sobres en concert, talentueux avec un jeu de scène minimaliste, la voix grave et profonde de la chanteuse captive d'emblée, et le jeu des instrumentistes aussi, entre guitares hérissées, claviers paysagers et batterie convulsive. D'autant que si deux semblent inamovibles, Sophie au chant et Alex à la batterie,  Adrien, qui double à la voix, n’arrête pas de changer de  guitares, Ou si Mathieu lâche sa basse pour apporter un fond de trompette, Juemo, mi claviers mi guitare prend sa quatre cordes, et Rafhell, guitariste plutôt rythmique, passe aux claviers, parfois juste pour une note répétée à l'infini.

 

 

Jazz et classique Jazz et classique en quatre cédés

Alain Lambert —— Il y a plusieurs façon pour les jazzmen de se frotter au classique, à commencer par la reprise des thèmes à réarranger et improviser, comme font Violaine Cochard et Edouard Ferlet dans Plucked-n-Dance, en entremêlant piano et clavecin. Donc aussi par l'instrumentation, ou les compositions
◆(La voix du Nord) Pourquoi le projet de cité de la musique est abandonné
Abolka
Ward Edward (1667-1731)
Ariosti Giovanni Battista (1668-v. 1733)
Bedford Arthur (1668-1745)
Ars Nova
Concert de Noël à Amilly avec Jean Tubéry et La Fenice
Concours externe de professeurd’éducation musi-cale des écoles élémentaires de Paris
Guillaume Paradin de Cuyseaulx (1510-1590)
Junius Hadrianus (1511-1575)
Harris James (1709-1780)

John Christopher Pepusch John Christopher Pepusch (1667-1752)

Fils d'un pasteur, il étudie la théorie musicale sous la direction d'un certain Klingenberg, peut-être le fils de Friedrich Gottlieb Klingenberg, organiste de Stettin, ou un autre membre de la famille, et l'orgue avec un organiste du nom de Große.
Dès l'âge de 14 ans, il est employé à la cour de Prusse. Après avoir voyagé aux Pays-Bas, il s'installe à Londres (après 1697) pour le reste de sa vie.

Toutes les chroniques

Frédéric Norac
Alain Lambert
Michel Rusquet
Jean-Luc Vannier
Jean-Marc Warszawski

Biographies musicales
Encyclopédie
Articles et études
Annonces

 

Laurent Bonnot, Black Lion, Laurent Bonnot Sextet, Jazz Family 2018.

Sébastien de BrossardÉdition des motets de Sébastien de Brossard

Jean-Marc Warszawski —— Le nom de Sébastien de Brossard évoque en général le lexicographe auteur de dictionnaires sur les termes musicaux et le bibliophile qui légua sa bibliothèque à la couronne en échange d’une pension. Mais ce prêtre, d’abord luthiste autodidacte, publiant ses badineries sous des pseudonymes, fut pendant toute la durée de la Guerre de Neuf ans, chantre, maître de chœur, enfin

La dernière fugue inachevée de l’Art de la Fugue (BWV 1080/19)

Claude Charlier —— Cet article sera le dernier hommage que je rendrai à J.S. Bach, je pense avoir assez écrit sur le « sujet ».
J’ai toujours été étonné par la hardiesse de certains musicologues et de certains interprètes qui se sont aventurés à terminer la dernière fugue de J.S. Bach.
Se prendre pour J.S. Bach n’est pas très évident et toutes ces tentatives de terminer l’œuvre ne sont pas suffisamment documentées.
Ainsi, on trouve de tout, de la résolution en quelques mesures proposée par G. Nottebohm à un accord parfait plaqué abruptement à la fin du contrepoint final que j’ai dû subir lors d’une exécution à l’orgue, en direct.

Bach en couleurs : analyse de la quatrième fugue (BWV 849/2) du Clavier bien tempéré

Claude Charlier —— Les analyses de H.Keller et D.Tovey ne sont pas tellement divergentes. D.Tovey, plus catégorique, considère d'emblée qu'il s'agit d‘une triple fugue. Il remarque, avec raison, qu'il n'y a pas de véritable contrepoint fixe dans la première partie.
H. Keller s'embarqueérations ambigües qui pourraient faire croire qu'entre la notion de sujet et de contresujet il ne s'agirait que d'un simple jeux de

Pierre HenryUne pierre miliaire de la musique concrète : L’apocalypse de Jean de Pierre Henry

Frédéric Norac —— Dans toute l’histoire de la musique religieuse et sacrée, nombreux sont les textes bibliques qui ont inspiré les compositeurs, de la Genèse aux Évangiles en passant par les Psaumes de David et le Cantique des cantiques, pour ne citer que ceux-là. Mais quel

Franz Xaver Richter (1709-1789)

Son lieu de naissance est incertain, son nom n'apparaît pas dans les registres paroissiaux de Holleschau, mais les archives révèlent que son père Mathias, soldat, y était en garnison.
Peut-être a-t-il été scolarisé à Holleschau, il apparaît comme « Holleschoviensis » (de Holleschau) dans les registres du séminaire des jésuites de Ungarisch Hradisch (Uherské Hradiště), où il est scolarisé de 1722 à 1727.
Entre 1727 et 1736, il est certainement à Vienne où il étudie intensivement le Gradus ad Parnassum de Johann Joseph Fux (peut-être avec lui) et fait de nombreux arrangements sur les musiques liturgiques d'Antonio Caldara. Il fait plusieurs séjours en Italie.

La musique instrumentale de Franz Xaver Richter

Franz Xaver RichterMichel Rusquet —— En son temps, ce compositeur allemand d'origine slovaque, par ailleurs chanteur et théoricien, s'est attiré quelques moqueries  — notamment de la part de Mozart — en raison d'un penchant prononcé pour la dive bouteille,

Joseph Riepel (1709-1782)

Il suit sa scolarité à partir de 1727 au lycée jésuite à Steyr de 1727, et en 1733, il intègre le collège jésuite de Linz en philosophie. il commence à lire le Gradus ad Parnassum de Johann Fux.
Après une année d'études à l'Université de Graz, en 1735-1736, il est valet du général Alexander Graf d'Ollone pendant les guerres turques de 1736-1739. Il accompagne son maître en en Bosnie, Serbie et Slavonie, puis se fixe à Dresden jusqu'en 1745, où il prend des leçons avec Jan Dismas Zelenka.
Ne trouvant pas d'emploi, il passe quelque temps

Les cédés

Dhafer Youssef, Sounds of Mirrors , Dhafer Yous-sef (oud), Zakir Hussain (tabla), Hüsnü Şenlendirici (clarinette), Eivind Aarset (guitare), Anteprima, 2018.

 

16 Levers de soleil, musique originale de Guil-laume Perret. La vingt-cin-quième heure 2018.

Fiona Monbet, Contrebande, Fiona Monbet (violon), Pierre Cussac (accordéon), Antoine Boyer (guitare), Damien Varaillon (contrebasse). Label Crescendo (de Fo Feo Productions) 2018.

WaitsWaits, Christmas Waits

Au Moyen-Âge, en Angleterre et en Écosse, les Waits (Waites dans la graphie ancienne) étaient les veilleurs qui patrouillaient dans les rues des villes la nuit. Ils utilisaient un instrument de musique pour prévenir qu'ils étaient en service et marquer les heures ou sonner les alarmes.
L'instrument habituel des veilleurs était le chalumeau (Shawm), ou chalumeau de veilleur (Wait-Pipe), au son fort et piquant. Certains veilleurs pouvaient jouer des instruments à cordes ou chanter.

Bernard CavanaL'agitation dans le bocal de Bernard Cavanna

Jean-Marc Warszawski —— À l’agité du Bocal, pour 18 instruments et 3 ténors de Bernard Cavanna, composé en 2013, est une œuvre majeure, un chef-d’œuvre de la musique progressive, à la frontière du théâtre musical, le théâtre que Bernard Cavanna connaît bien pour avoir un temps collaboré avec plusieurs metteurs en scène dont Antoine Vitez, rassemblant l’art du happening, instruments académiques et populaires comme cornemuse, orgue de barbarie (salut admiratif à qui a perforé le carton), accordéon, et des idiomes de toutes

Alban RichardAlban Richard avec Arnaud Rebotini Fix Me, une création en prélude à Nördik Impakt

Alain Lambert —— Fix Me : « répare-moi », « regarde-moi » ou « shoote-moi » trois sens au choix. Et deuxième création caennaise d'Alban Richard depuis qu'il a repris le centre chorégraphique national de Caen, après Nombrer les étoiles [voir notre chronique] dansé sur de la musique médiévale en live au CCN. On a vu aussi une création plus ancienne au milieu des percussions de Strasbourg jouant Xenakis, cette fois au théâtre.

 Petites annonces 

Coaching pour musiciens en voie de professionnalisation ou confirmés Paris 13
Ensemble gospel Paris 14 recrute plusieurs pupitres
Ensemble polyphonique dans les Alpes-Maritimes cherche chanteur
Guitariste à Mulhouse, cherche collègues pour musique de chambre
Violoniste dans l'Oise cherche chanteuse ou chanteur pour chansons de rue (à Paris)
L’ensemble vocal féminin « Para L’Elles » (95) recrute tous pupitres
Le Symphonique des Artisans de Provence Alpes Côte d’Azur recrute nombreux pupitres
Groupe de métal symphonique à Saint-Étienne cherche son bassiste
Orchestre de chambre amateur du 94, recrute tous pupitres pour spectacle
Asso de Toulouse cherche musiciens bénévoles pour animation maisons de retraite

recangle_textes

Leonard Bernstein, La question sans réponse : six conférences données à Harvard (préface par Renaud Machart). « musique ouverte », Minerve, Paris 2018 (Robert Laffont 1982) [312 p. ; ISBN 978-2-86931-151-0 ; 25 €]

 

 ⏩

⏪⏪ octobre 2018 ⏩⏩

L M M J V S D
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31

2017                         2019

 Agenda 

rectangle_actu

rectangle

rectangle

trait Les livres trait

Sébastien de Brossard, Les Motets imprimés (édition par Jean Duron). « Monumen-tales » (iii. 9), Centre de musi-que baroque de Versailles 2017 [CXXXVI-324 p. ; ISMN 979-0-707034-72-9 ; 140 €]

Feneyrou Laurent, De lave et de fer. Une jeunesse allemande : Helmut Lachen-mann. « Répercussions », Éditions MF, Paris 2017 (286 p. ; ISBN 978-2-915794-97-7 ; 22 €].

Cugny Laurent, Hugues Panassié : l'œuvre panassié-enne et sa réception. « Jazz en France », Outre mesure, Paris 2017 [166 p. ; ISBN 978-2-907891-92-9 ; 17 €]

 

 

Qui sommes nous ?
Bulletin d'information
Recherchedans le site et +
Presse internationale

Petites annonces
Téléchargements

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Analyses musicales
Cours d'harmonie et d'écriture

Articles et documents
Bibliohèque
Nouveaux livres
Nouveaux disques

Colloques & conférences
Universités en France

Soutenir musicologie.org

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil.

☎ 06 06 61 73 41

@Contact

SIRET 533 035 408 00012 - Enregistrement à la CNIL no 1122478

ISSN 2269-9910

2017 : 887 548 lecteurs. Classement Alexa ; 8 286 pages publiques indexées dans le moteur de recherche. 3 229 abonnés au bulletin. Les compteurs Xiti sont homologués par Diffusion et Contrôle (OJD)