18e année, vendredi 17 novembre 2017 - 27 brumaire, jour du macjonc.

    Biographies musicales . Encyclopédie . S'abonner au bulletin . Annonces . Textes . Recherche et annuaire

 

Tatiana SerjanLe triomphe du Hun : Attila de Verdi au Théâtre des Champs-Élysées

Par Frédéric Norac —— Rien que pour la scène du rêve et le magnifique finale qui le suit, cet Attila, neuvième opéra de Verdi créé à Venise en 1846 et dont la fin du prologue évoque la fondation, vaudrait le détour. Typique de ces fameuses « années de galère » où il fallait au compositeur produire un opéra aux échos patriotiques par an pour survivre au succès de son Nabucco, on y entend déjà ce sens de la tinta (la couleur juste) dans des préludes magnifiquement évocateurs

Radio France partenaire de la 4e édition du concours international de chefs d’orchestre Evgeny Svetlanov
◆(Le nouvel Observateur) 26 journalistes démissionnent ensemble de la revue musicale « Magic »
◆(France musique) La musicothé-rapie : la connaissons-nous vrai-ment ?
◆(L'Humanité) Le plan secret du ministère : une bombe contre la culture

 

 

 

◆(France musique) 20 ans après son ouverture, le musée de la musique entre dans l’âge adulte
◆(France musique) En Suède, 653 chanteuses dénoncent le sexisme et le harcèlement dans le milieu de l’opéra

Éphéméride du 16 novembre

1569, naissance de Paul Sartorius (-1609)
▩1645 naissance de Paul Martin Sagittarius (-1694)
▩1715, naissance de Girolamo Abos, compositeur (-1760)

KneebodyKneebody « He sings the kneebody electric »

Par Alain Lambert —— De longues phrases en duo sax-trompette quasi labyrinthiques, ensemble ou en contre-chant, toujours impeccables dans la mise en place. Une rythmique lourde accentuée par la basse et le synthé basse, qui peut devenir aérienne au premier changement climatique venu, et ils sont nombreux. Des solos et des breaks époustouflants du batteur Nate Wood, comme s'il lui poussait plusieurs bras tout soudain. Des effets électroniques aux claviers, aussi sur les cuivres,

Notre CarmenNotre Carmen d'après Bizet : une Carmen foutraque et déjantée

Par Frédéric Norac —— Compagnie « Hauen und stechen » (littéralement « cogner et piquer ») est un collectif théâtral, comme on dit dans les milieux branchés, berlinois bien sûr (le fin du fin en matière de modernité), qui réunit trois chanteurs, cinq

1720, naissance de Charels Antoine Campion, compositeur (-1788)
1721 naissance d'Antoine Maillet-Duclairon (-1809)
1856, naissance d'Alexander Dmitrievitch Kastalski (-1924)
1895, naissance de Paul Hindemith, compositeur (-1963)
◆(Le Monde) Musique : « Tout le monde paie le juste prix, sauf YouTube »
◆(La Lettre pro) Trois bougies et 350 000 spectateurs pour l'Auditorium de Radio France
◆(France musique) Réforme du ministère de la Culture : des propositions chocs pour la musique

Paul Sartorius (1569-1609)

Il suit sa scolarité au collège Sant Lorentz de Nürnberg où enseigne le compositeur Leonhard Lechner (1553-1606).
Selon son propre témoignage (préface de ses Neue teutsche Liedlein), il gagne l'Italie, pour étudier auprès de maîtres renommés. Il reste certainement quelque temps à Rome dans le cercle fréquetés par Palestrina et ses élèves. Il fut probablement assez proche de Ruggiero Giovannelli (1560-1625), sur le motet Jubilate Deo omnis terra duquel, il compose une messe parodique.
En 1594, il est nommé organiste de la chapelle de la cour de l'archiduc Maximilian II d'Autriche, un emploi qu'il occupe jusqu'à sa mort.

Toutes les chroniques

Frédéric Norac
Alain Lambert
Jean-Luc Vannier
Strapontin au Paradis
Jean-Marc Warszawski

Biographies musicales
Encyclopédie
Articles et études
Annonces

*

The Amazing Keystone Big Band, Django Extended & Lady Swing. Raconté par Guillaume Gallienne, avec la participation de Didier Lockwood et Stochelo Rosenberg. Nome 2017.

Alexander Dmitrievitch Kastalski Alexander Dmitrievitch Kastalski  (1856-1924)

Il est admis au Conservatoire de Moscou en 1875. Il y étudie la théorie et la composition avec Nikolaï Hubert, Piotr Tchaïkovski, et Sergueï Taneïev, le piano avec Porfiri Konev.
En 1881, il s'engage dans une Brigade d'artillerie.
En 1882, il enseigne de la musique aux étudiants de l'École technique des chemins de fer à Kozlov, crée et dirige un orchestre de travailleurs des ateliers. Il joue lui-même le violoncelle dans un quatuor

Aïrés Jazz et classique bis : « Aïrés », Airelle Besson, Edouard Ferlet, Stéphane Kerecki

Par Alain Lambert —— Après les  trois réinterprétations de Bach, Ravel et Schumann le mois dernier [voir notre chronique] respectivement par Dieter Ilg, Frank Woeste et Hervé Sellin, voici Aïrés du trio Besson, Ferlet, Kerecki dont cinq plages sont des relectures de thèmes classiques entre les morceaux du trio. Mais auparavant, trois remarques s'imposent sur cette année 2017 riche en « passerelles » entre jazz et classique, pour reprendre le titre du beau disque d'Hervé Sellin.
La première à propos du pianiste du trio, Edouard Ferlet, déjà bien rodé pour cette aventure puisqu'il a publié en 2012 puis ce printemps Think Bach Op

Opera fuocoQue faire ? Opera fuoco chante Bérénice entre devoir et amour

Par Jean-Marc Warszawski —— Le chef d'orchestre David Stern, fils d'Isaac le violoniste adulé, a étudié à l'Université de Yale et à la Juilliard School of Music de New York, il habite en France depuis 1990.  Après avoir été directeur de l'Opéra d'Israël et du théâtre de Saint-Gall, en Suisse, et avoir fondé et dirigé l'Académie

Alexandre Tansman Alexandre Tansman (1897-1986)

Il est le fils de Moses Tansman (1868-1908) et d'Anna Gourvitch (1866-1935). Il est élevé dans un milieu bourgeois riche. Il reçoit une éducation soignée, et les nombreuses gouvernantes sont choisies pour lui inculquer les langues étrangères.
Il accomplit ses études musicales, entre 1908

L'héritage de RameauSonnant et plaisant : Rameau imaginé au grand orgue par Les surprises

Par Jean-Marc Warszawski —— L'ensemble Les Surprises, fondé en 2010, marque son territoire par le choix même de son nom repris d'un opéra de Rameau, Les surprises de l'amour, amour qui est donc celui de la musique française des xviie et xviiie siècles, qui ne jalousera pas les liens intimes tissés avec le Centre culturel de rencontre de l'abbaye d'Ambronay, qui produit leur troisième enregistrement.
Le premier, en 2013, était consacré à des œuvres de Jean-Féry Rebel et de son fils François , le second , en 2016, aux Éléments, un opéra-ballet de 1721, composé par André Cardinal Destouches et Michel-Richard de Lalande.
Ce disque met en avant l'organiste Yves Rechstei

Ziad NehmeZiad Nehme : ténor libanais et iconoclaste passionné du chant lyrique

Propos recueillis par Jean-Luc Vannier —— Du Akkar libanais, au nord du Pays du Cèdre, jusqu’aux grandes scènes européennes, le ténor Ziad Nehme poursuit un cheminement lyrique des plus iconoclastes mais toujours empreint de

Tobias Hume (v. 1579-1645)

Soldat professionnel, il sert, comme capitaine les armées de Suède, ou celles de Russie. Il ne semble pas avoir eu toute sa raison, et pose la question de la relation de l'art et de la folie.

En 1605, il publie son premier livre de musique, First Part of Ayres, puis un second en 1607, dédicacé à la reine Anne de Danemark pour une partie, Captaine Humes Poeticall Musicke. Ils constituent ses œuvres complètes.
Dans l'édition de 1607, une partie, était détachable

Les cédés

The Amazing Keystone Big Band, Django Extended, ISSN  2269-9910The greatest Gypsy Hits, avec Didier Lockwood, Thomas Dutron, etc. Nome 2017.

 

Liszt, une divine tragédie, Thomas Ospital, grand orgue de Saint-Eustache. Hortus 2017 (HORTUS 145)

Benjamin Petit, 5° Sud. Benjamin Petit (saxophones), Jerry Leonide (piano), Zacharie Abraham (contrebasse), Francis Arnaud (batterie), French Paradox 2017.

 

Alexandre Borodine Alexandre Borodine (1833-1887)

Fils naturel du prince et général d'armée caucasien âgé de 62 ans, Louka Stépanovitch Gedianishvili, on lui donne le nom d'un des serfs du prince et fut élevé par sa mère d'Avdotia Antonova (fille de soldat, qui se fit passer pour sa tante) dans la bourgeoisie de Saint-Pétersbourg, le prince l'ayant dotée généreusement, arrangé un mariage avec un médecin militaire (Christian Ivanoviv Kleineke), et laissé des biens à son fils (qui pour la loi était un serf). Borodine étudie la médecine et la chirurgie à l'Académie

 

Pierre Octave Fouque Pierre Octave Fouque (1844-1883)

Compositeur. Il suit ses premiers cours d'harmonie avec le violoniste et compositeur allemand Reinhold Becker, installé à Pau où il a fondé un quatuor avec Louis Eller.
Il se rend à Paris et suit des cours d'orgue avec Charles Alexis Chauvet, titulaire de l'orgue de l'église Saint-Bernard-de-la-Chapelle, puis à partir de 1866 de Saint-Merry.
En 1869 il entre au Conservatoire de Paris alors que son professeur,

Serge Nigg Serge Nigg (1924-2008)

Après des premières études avec Ginette Martenot, il est admis en 1941 au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Il y suit les cours d'Olivier Messiaen pour l'harmonie, et de Simone Plé-Caussade pour le contrepoint et la fugue.
En 1943, ont lieux les premières exécutions publiques de ses œuvres. En 1944, l'Orchestre National, sous la direction de Roger Désormière, crée au Théâtre des Champs-Élysées, le poème symphonique Timour.

trait Petites annonces trait

◆ L'Orchestre Symphonique de l'Université Claude Bernard (Villeurbanne) recrute tous pupitres
Chorale parisienne recherche chanteurs tous pupitres
Auteur-compositeur de chanson française, dans l'Orne, cherche interprètes (femmes, hommes ou groupes)
Éditions anciennes de Nicolas Nivers à vendre (Paris)
Chorale du 92, cherche pianiste-répétiteur- accompagnateur
L'atelier lyrique et l'ensemble vocal du conservatoire de Lagny (77) cherchent des voix masculines
L'Ensemble Vocal Hémiole de Lausanne recherche ténors et basse
Chanteuse lyrique parisienne recherche un pianiste accompagnateur
Chœur féminin lyonnais cherche choristes
L'ensemble vocal Canta Canta de Perpignan recherche choristes

recangle_textes

Philippe Gonin, Robert Wyatt : « Rock Bottom ». « Discogonie », Densité, Rouen 2017 [72 p. ; ISBN 9782919296040 ; 9,95 €].

 

Aujourd'hui
2017
<<   novembre   >>
L M M J V S D
01 02 03 04 05
06 07 08 09 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30

 Agenda 

rectangle

rectangle

rectangle_actu

 

trait Les livres trait

Itinérances musicales roman tiques, « musique, images, instruments : revue française d'organologie et d'iconogra phie musicale » (16), CNRS Éditions, 2016 [232 p. ; ISBN 978-2-271-09194-9 ; 35 €]

Poulet Charlotte, Le chant des mots : ethnogra phie d'une pratique musicale irlandaise. « Pensée musica le », Éditions Delatour, Samp zon 2016 [500 p. ; ISBN 978-2-7521-0261-4 ; 34 €]

 

Pierre Castelain (édi teur), Clérambault, Miserere. « Édition de chœur » (116), Éditions du Centre de musi que baroque de Versailles, 2016 [48 p. ; ISMN 979-0-56016-280-5 ; 30 €]

Qui sommes nous ?
Bulletin d'information
Recherchedans le site et +
Presse internationale

Petites annonces
Téléchargements

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Analyses musicales

Articles et documents

Articles et documents
Nouveaux livres
Nouveaux disques

Colloques & conférences
Universités en France

Soutenir musicologie.org

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil.

☎ 06 06 61 73 41

@Contact

SIRET 533 035 408 00012 - Enregistrement à la CNIL no 1122478

ISSN 2269-9910

octobre 2017 : 85 914 visiteurs, 126 092 pages lues [année 2016 : 1 059 391 visiteurs]. Classement Alexa : 18 342 (France), 348 892 (monde); 690 (liens). 7 757pages publiques indexées dans le moteur de recherche. 3 206 abonnés au bulletin. Les compteurs Xiti sont homologués par Diffusion et Contrôle (OJD)