18e année, vendredi 3 novembre 2017   -   13 brumaire, jour du topinambour.

    Biographies musicales . Encyclopédie . S'abonner au bulletin . Annonces . Textes . Recherche et annuaire

 

ScheidtSamuel Scheidt (1587-1654)

Par Michel Rusquet —— Avec ses contemporains Schütz et Schein, il forme le fameux « trio des S » qui réunit les pères fondateurs de la musique allemande. Si le premier s'est presque exclusivement consacré à la musique vocale sacrée, les deux autres ont partagé leur activité entre musique vocale et musique instrumentale, celle-ci prenant chez Scheidt – le seul des trois à avoir eu des fonctions d'organiste - une importance toute particulière. Ce n'est pas pour rien qu'on voit en lui le grand créateur de l'école d'orgue allemande, une

◆(Profession spectacle) Public / Privé : la défense bien médiocre des Centres Dramatiques Nati onaux !
◆(Le Parisien) Essonne : deux vio lons valant plus de 100 000 euros volés chez un couple à Montgeron
◆(Le nouvelliste) Câline Yamaka wa nommée à la direction du Verbier Festival
◆(France musique) L'éducation musicale à l'école présente à la Première Biennale internationale de l'éducation nouvelle

 

◆(France 3) Le Festival SenLiszt avec la Fondation Cziffra
◆(L'Orient le jour) Elsa Grether : Devenir la musique que l’on joue…
3 novembre 1587, naissance de Samuel Scheidt
3 novembre 1656, naissance de Georg Reutter, compositeur
3 novembre 1689, naissance de Jan Josef Ignác Brentner, compositeur
3 novembre 1801, naissance de Vincenzo Bellini

Isang YunYun Isang (1917-1995)

Il est est le fils du poète Yun Ki Hyon. Dès l'âge de 14 ans, il étudie au Conservatoire de musique d'Osaka, puis de Tokyo avec Ikenouchi (la Corée est alors sous domination japonaise).
Pendant la Seconde Guerre mondiale, il participe à un mouvement clandestin de résistance contre le pouvoir japonais. Il est arrêté et emprisonné de 1943 jusqu'à la fin du conflit.
Dès 1945, il participe au renouveau culturel de la Corée. Il dirige un orphelinat jusqu'en 1955, enseigne la musique dans les écoles de

Anne Sofie von Otter © Mats BäckerLe nozze di Figaro aux multiples tempi à la Bayerische Staatsoper

Par Jean-Luc Vannier —— Cela avait prestement commencé. Sans saluer le public à son arrivée dans la fosse, le chef Constantinos Carydis enclenchait la vitesse supérieure, mardi 31 octobre à Munich, dès l'ouverture de Le nozze di Figaro, l'opera buffa en quatre actes de Wolfgang

3 novembe 1899, naissance de Rezső Seress, pianiste et compositeur
3 novembre 1939, décès de Charles Tournemire, organiste et compositeur
3 novembre 1993, décès de 1993 Lev Sergueïevitch Termen, inventeur du thérémine
3 novembre 1995, décès de Isang Yun
The Study of Musical Experiences: Perception and Div-ersity, Nov 28 – Dec 1 2017, Bergen, Norway
The Future Sound of Pop Music, Nov. 30 – De. 3, 2017, Bern
International Ernst von Dohnányi Day, December 7, 2017, Budapest

Charles-François Panard (1689-1765)

Le bonhomme Panard, aussi insouciant que son ami [Gallet], aussi oublieux du passé et négligent de l'avenir, avoit plutôt dans son infortune la tranquillité d'un enfant que l'indifférence d'un philosophe.
Le soin de se nourrir, de se loger, de se vêtir, ne le regardoit point : c'étoit l'affaire de ses amis, et il en avoit d'assez bons pour mériter cette confiance. Dans les mœurs, comme dans l'esprit, il tenoit beaucoup du naturel simple et naïf de La Fontaine. Jamais l'extérieur n'annonça moins de délicatesse ; il en avoit pourtant

Toutes les chroniques

Frédéric Norac
Alain Lambert
Jean-Luc Vannier
Strapontin au Paradis
Jean-Marc Warszawski

Biographies musicales
Encyclopédie
Articles et études
Annonces

*

Repicco, Assassini, assassinati, œuvres de Pandolfi Mealli, Albertini, Marini, castaldi et Stradella. Jadran Duncumb (théorbe), Kinga Ujszászi (violon). Éditions Ambronay 2017 (AMY 308).

Lilburn Douglas Douglas Lilburn Gordon (1915-2001)

Il reçoit ses premières leçons de piano au collège  de Wanganui et compose sa  première sonate pour piano (en do mineur) en 1932.
Il suit ensuite les cours de l'Université de Canterbury (Canterbury University College) et obtient son diplôme de musique en 1936. La même année il est le lauréat du prix Percy Grainger pour son poème musical Forest,  ce qui décide son père à l'envoyer au Royal College of Music à Londres (1937-1940), où il est l'élève de Vaughan Williams.

Le duo RepiccoLe duo Repicco, les musiciens assassins italiens du xviie siècle, ceux qui furent assassinés

Par Jean-Marc Warszawski —— Pour leur programme de musique xviie siècle, les deux musiciens n’ont pas choisi les œuvres de compositeurs ayant encombré les dictionnaires de la musique. Instrumentistes dans divers cours princières, parfois courant de l’une à l’autre dans l’empire, ils ont laissé quelques œuvres, quand elles ont été conservées, voire écrites. Alessandro Stradella sortant du lot par un important catalogue et des emplois emplois institutionnels, telle la direction musicale du Teatro di Falcone de Gènes.
Mis à part  Biagio Marini (1594-1663), qui a accumulé des emplois dans de nombreuses villes de l’empire et assumé trois mariages, les autres son

VerdiVerdi en v.f. : Don Carlos a l'Opéra-Bastille

Par Frédéric Norac —— C'est un Carlos suicidaire et névrosé, revivant en flash-back les étapes de sa déchéance qu'a choisi de montrer Krzysztof Warlikowski  dans cette production de Don Carlos de Verdi dans l'original français de 1867. Une vision qui convient idéalement au tempérament de Jonas

Jean Cassanéa de MondonvilleJean Cassanéa de Mondonville (1711-1772)

Violoniste virtuose et compositeur, Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville naît à Narbonne où son père est musicien à la cathédrale Saint-Just.
Il s'installe à Paris vers 1731, publie deux recueils de musique instrumentale en 1733 et 1734 (sonates

The Amazing KeystoneThe Amazing Keystone Big Band « Django Extended » Les grands classiques manouches

Par Alain Lambert —— Un joli calligramme pour cette pochette de reprise des grands thèmes de Django Reinhardt, et pas forcément les plus connus, par le grand orchestre français The Amazing Keystone Big Band, co-dirigé et arrangé par le pianiste Fred Nardin, le , le saxophoniste Jon Bouteiller, le tromboniste Bastien Ballaz et le trompettiste David Enhco.Leur quatrième opus après Pierre et le loup, Live au Crescent et Le Carnaval des animaux, et un double opus puisque sort en même temps un album-cd destiné aux enfants Monsieur Django et Lady Swing. Avec les mêmes musiciens, dans un récit de Bernard Villot, illustré par Thibault Prugne et conté par Guillaume Gallienne

Joseph Bodin de BoismortierJoseph Bodin de Boismor-tier(1689-1755)

Sa jeunesse se passe à Thionville, il gagne Metz vers 1700. En 1713, il est receveur de la régie royale des tabacs pour les troupes du Roussillon à Parpignan.
Il se marie le 7 novembre 1720 avec Marie Valette, la fille de Guillaume Valette, le trésorier de la ville.

Paul Delmet Paul Delmet (1862-1904)

Pourvu d'une belle voix dans son jeune âge, il est membre de la maîtrise de Saint-Vincent-de-Paul. Il chante par la suite dans les chœurs des Concerts Colonne.
À 12 ans, il entre en apprentissage comme graveur de musique. Il exerce ce métier une dizaine d'années, tout en continuant de chanter dans des ensembles amateurs.

Les cédés

The Amazing Keystone Big Band, Django Extended & Lady Swing. Raconté par Guillaume Gallienne, avec la participation de Didier Lockwood et Stochelo Rosenberg. Nome 2017.

 

The Amazing Keystone Big Band, Django Extended, ISSN  2269-9910The greatest Gypsy Hits, avec Didier Lockwood, Thomas Dutron, etc. Nome 2017.7

 

Liszt, une divine tragédie, Thomas Ospital, grand orgue de Saint-Eustache. Hortus 2017 (HORTUS 145).

 

 

Andrès Isasi Andrès Isasi (1890-1940)

Fils de Andrés Isasi y Murguito et de María del Pilar Linares, son père décède en 1902, il est recueilli pas son grand-père Andrés Isasi Zulueta, financier fortuné (un des trois principaux actionnaires de la bourse de Bilbao) et homme politique local (échevin de Bibao), fait en 1872. marquis de Baranbio par Amédée de Savoie (roi d'Espagne de 1870 à 1893). Héritier du titre, Andrès Isasi ne l'a jamais porté. Il est par ailleurs sa vie durant à l'abri du besoin.

Michel BlavetMichel Blavet (1700-1768)

Autodidacte, il joue très jeune de plusieurs instruments. Dans la suite du duc Charles-Eugène de Lévis, il est à Paris en 1723.
En 1726 il entre au service du duc de Carignan et se produit pour la première fois au Concert spirituel.
En 1728 il publie son premier livre de flûte, e, Contenant six sonates pour deux flûtes traversières sans basse. En 1721, il entre au service du comte de Clermont et deviendra son intendant de la musique.

PaganiniPaganini Nicolò (1782-1840)

Il reçoit ses premiers cours de violon et de mandoline de son père, Antonio Paganini, un docker et musicien amateur. Il prend par la suite des leçons de violon à Gênes, avec Giovanni Cervetto, un violoniste professionnel, et Giacomo Costa, le directeur de l'orchestre du Théâtre.
À partir des années 1794, il se produit dans les églises locales et les salons privés. Il est remarqué par le marquis Giancarlo Dinegro, dont il reçoit les encouragements. Il compose à cette époque  Carmagnola

trait Petites annonces trait

◆ L'Ensemble vocal Kaléidoscope de Paris recherche ténors
◆ La batterie fanfare d'Urt en Pyrénées atlantiques recherche un chef
◆ L'ensemble vocal Scarlatti du Centre Culturel Italien (Paris 5e),recrute choristes et musiciens
◆ Ensemble vocal dans le Rhône recherche une soprano, un ténor, et une basse
◆ Le Comité d'Action Sociale de L'Insa (Villeurbanne 69100) recherche un chef de chœur pour sa chorale
◆ Chef de chœur à Auxerre cherche structure pour créer ensemble de chant grégorien et anciennes polyphonies
Chorale en Haute-Marne recherche chef de chœur
◆ Corale du Val-d'Oise recrute tous pupitres
◆ Ensemble vocal féminin lyonnais recherche soprano
◆ Cours de guitare et de piano à Carcassonne

rectangle

Poulet Charlotte, Le chant des mots : ethnogra phie d'une pratique musicale irlandaise. « Pensée musica le », Éditions Delatour, Samp zon 2016 [500 p. ; ISBN 978-2-7521-0261-4 ; 34 €]

 

Aujourd'hui
2017
<<   novembre   >>
L M M J V S D
01 02 03 04 05
06 07 08 09 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30

 Agenda 

rectangle_actu

 

recangle_textes

 

rectangle

 

trait Les livres trait

Pierre Castelain (édi teur), Clérambault, Miserere. « Édition de chœur » (116), Éditions du Centre de musi que baroque de Versailles, 2016 [48 p. ; ISMN 979-0-56016-280-5 ; 30 €]

Christoffel David, Ouvrez la tête: ma thèse sur satie. « Répercussions », Éditons MF, Paris 2016 [352 p. ; ISBN 978-2-9157-9472; 22 €]

Escoffier Georges, Mise en voix des chœurs : 179 formulettes variées et vivantes pour développer la vigilance aux voyelles. Symétrie 2016 [56 p. , ISBN 978-2-36485-048-4 ; 15 €].

Qui sommes nous ?
Bulletin d'information
Recherchedans le site et +
Presse internationale

Petites annonces
Téléchargements

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Analyses musicales

Articles et documents

Articles et documents
Nouveaux livres
Nouveaux disques

Colloques & conférences
Universités en France

Soutenir musicologie.org

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil.

☎ 06 06 61 73 41

@Contact

SIRET 533 035 408 00012 - Enregistrement à la CNIL no 1122478

ISSN 2269-9910

juin 2017 : 57 113 visiteurs, 82 755 pages lues [année 2016 : 1 059 391 visiteurs]. Classement Alexa : 18 342 (France), 348 892 (monde); 579 (liens). 7 757pages publiques indexées dans le moteur de recherche. 3 192 abonnés au bulletin. Les compteurs Xiti sont homologués par Diffusion et Contrôle (OJD)