18e année, lundi 10 juillet 2017

    Biographies musicales . Encyclopédie . S'abonner au bulletin . Annonces . Textes . Recherche et annuaire

 

trait Actus à la Une trait

Dynam-Victor et Raphaël FumetDynam-Victor et Raphaël Fumet, compositeurs de père en fils, d'anarchie à romantisme

Par Jean-Marc Warszawski —— ynam-Victor Fumet (1867-1949) est un personnage étonnant qui a quelque chose de l'anarchiste de Dieu du beau film de Bertrand Tavernier, Le juge et l'assassin. Contrairement à Joseph Vacher, né en 1869, le modèle ayant servi au cinéaste, Dynam-Victor Fumet n'est pas un assassin. Organiste réputé, pianiste, compositeur, il est toutefois sensible au mysticisme anarchiste en vogue et effrayant le bourgeois à la fin du xixe siècle, du coup sa

 Musique, logique, cerveau et thérapies : l’universalité du langage musical, 26-28 novembre 2017, Toulouse.
◆ (Radio Prague) La musique du « Roi des cieux » à l’honneur à Prague
◆ (Le Parisien) Cuba ne danse pas que la salsa
◆ (Pétition) Sauvez la maison de Pierre Henry
◆ (France Info) Les «amateurs virtuoses»: la master class de Jean-François Heisser et une soirée d'adieu pleine de musique

 

◆ (Chef d'entreprise) 4 méthodes de la cheffe d'orchestre Zahia Ziouani pour diriger son entreprise à la baguette
◆ (La croix) Ennio Morricone, 60 ans de musique et toujours l'envie de surprendre
◆ (Le Figaro) Droits d'auteur: le ton monte entre Canal+ et les sociétés de collecte.
◆ (RTS) Décès de Pierre Henry, maître de la musique électro acoustique
◆ (Le Parisien) Beauvaisis : 105 enfants apprendront gratuitement à jouer d’un instrument

Dynam-Victor FumetDynam-Victor Fumet (1867-1949)

Il est le fils d'un horloger, qui le soutient dans la voie musicale. Il entre au Conservatoire de musique de Toulouse, où il obtient de nombreux prix.
En 1885, grâce à une bourse de la ville de Toulouse, il entre au Conservatoire national de Paris, où il étudie la composition avec Ernest Guiraud et l'orgue avec César Franck.
Il améliore son quotidien pécuniaire, en dirigeant la musique, au cabaret du « Chat noir » à Paris.
Dans les années 1880, il se lie d'amitié avec des figures de

Raphaël FumeRaphaël Fumet (1898-1979)

ils du compositeur Dynam-Victor Fumet, et frère de l'écrivain mystique Stanislas Fumet.
Il étudie la composition avec Vincent D'Indy à la Schola Cantorum, et subvient à ses besoins en jouant de l'orgue dans les cinémas, pour accompagner les films muets.

◆ (France info) Le compositeur Pierre Sauvageot fait jouer son orchestre depuis les balcons d'un immeuble parisien
◆ (Libération) La France en état d'urgence culturelle
◆ (Tout Montpellier) Montpellier : Le chorégraphe Hans van Manen reçoit une distinction pour sa longue carrière
◆ (RTBF) Les Chorégies d'Orange à la recherche d'un nouveau souffle
◆ (Danse avec la plume) Concours de recrutement interne 2017 du Ballet de l’Opéra de Paris : Les résultats

Quelques musicographes des xviie et xviiie siècles

Par Jean-Marc Warszawski —— Pitoni Giuseppe Ottavio (1657-1743) ; Monsieur de Saint-Lambert (v. 1657-v. 1722) ; Eusebius Alethophilus (v. 1658-v. 1723) ; Funck Christian Gabriel (1658-1740) ; Hoffmann Joachim Anton (v. 1658-v. 1723) ; Vallerius Georgius I. (1676-1738) .

Seccomb Joseph (1706-1760) ; Tans'ur William (1706-1783) ; Sainte Anne Alexis de (1707-v. 1772) ; Buterne Charles (v. 1707-v. 1772) ; Cattaneo Giovanni (v. 1707-v. 1772) ; Cruz Joao Chrysostomo da (1707-1748).

Toutes les chroniques

Eusebius
Frédéric Norac
Alain Lambert
Jean-Luc Vannier
Strapontin au Paradis
L'ouvreuse


Biographies musicales
Encyclopédie
Articles et études
Annonce

*

 

Rääts, Complete piano sonatas (1), Nicolas Horvath (piano), sonates 1, 2, 3, 4, 9, 10. Grand Piano 2017 (GP 765).

Giuseppe Ottavio Pitoni Giuseppe Ottavio Pitoni (1657-1743)

Ses parents se seraient installés à Rome alors qu'il est encore un nourrisson, il aurait intégré une école de musique à l'âge de cinq ans et aurait été choriste à S Giovanni dei Fiorentini trois ans plus tard, puis à SS Apostoli. Très jeune il est l'élève de Francesco Foggia (1603-1688).
En 1673, il est nommé maître de chapelle à Monterotondo, à une trentaine de kilomètres au nord-est de Rome. L'année suivante, il étudie les œuvres de Palestrina à Assisi, et 1676, il est maître de chapelle à la cathédrale de Rieti, à partir de 1677 et jusqu'à sa mort, à

Monsieur de Saint-LambertMonsieur de Saint-Lambert (v. 1657-v. 1722)

Claveciniste français, parisien, mais ayant un temps enseigné en province pour des « gens de qualité ». On lui attribue souvent le prénom « Michel », suite à une confusion avec Michel Lambert, dans le dictionnaire de la musique (Musicalisches Lexicon) de Johann Gottfried Walther, publié en 1732. Il est connu pour ses deux méthodes de clavecin :Les principes du clavecin contenant une explication exacte de tout ce qui concerne la tablature et le clavier. Avec des remarques nécessaires pour l'intelligence de plusieurs difficultés de la musique. Le tout divisé par chapitres selon l'ordre des matières. Par monsieur de Saint-Lambert.
Nouveau traité de l'accompagnement du clavecin, de l'orgue, et des autres instruments par Monsieur de

Liszt, Debussy, Moussorgski en images, cloches et arpèges, par la pianiste Juliana Steinbach

Par Jean-Marc Warszawski —— cédé est en quelque sorte une reprise, du verbe reprendre, car Juliana Steinbach a déjà enregistré en concert Les tablaux d'une exposition, de Modest Moussorgski, les Estampes et L'isle joyeuse de Claude Debussy (Paraty, 2010).

Louis Grénon (1734 - 1769)

Né à Saintes, certainement en 1734, mort à Saintes le 10 janvier 1769.
Fils de Guillaume Grénon (mort avant 1742), maréchal ferrant, et de Madeleine Natier (morte en 1750), un milieu d'artisans relativement aisés.
Il étudie la musique à la maîtrise de la cathédrale de Saintes. Il est « clerc tonsuré ».
En 1754, il engagé comme maître de musique à la cathédrale du Puy-en-Velay, où il arrive en avril, le contrat est signé le 1er mai.
Il entame des études au séminaire en 1755, et s'y inscrit en théologie en 1757.

Les motets en symphonie de Louis Grénon

Par Jean-Marc Warszawski —— 1994, on découvrait, dans une dépendan- ce de la cathédrale du Puy-en-Velay, une importante collection d'environ 700 parti- tions essentiellement du XVIIIe siècle. On pense qu'elles constituent, au moins en partie, le répertoire de la cathédrale composé par les maîtres de chapelle  qui s'y sont succédé. Ce qui constitue un témoignage exceptionnel. Une centaine de ces œuvres sont localisées et signées par Louis Grénon.  Sous la direction de Bernard Dompnier, une équipe de l’Université de Clermont-Ferrand a a fait ressurgir dans un travail exemplaire le personnage et ce qu’étaient maîtrises et chapelles au grand siècle, le Centre de musique

Wiliam Tans'urWilliam Tans'ur (1706-1783)

Il est le fils d'un ouvrier agricole, Edward Tanzer et de Joan Alibone (Alliband). Il a adopté le nom de tans'ur. On connaît les éléments de sa biographie par les préfaces de ses ouvrages.
Ses parents meurent en 1712.
Psalmodiste, il se déplace beaucoup en Angleterre

Il Furibondo ou Geminiani à Londres, par l'Escadron volant de la reine

Par Jean-Marc Warszawski —— Pour son second cédé, l’une des plus belles promesses de la famille des ensembles baroquants, l’Escadron volant de la reine (un fantasme du xixe siècle : la Medicis  aurait eu à son service un escadron de jolies et fort savantes femmes, recueillant entre autres sur l'oreiller des secrets

Les cédés

Satie, Complete Piano Works (1), New Salabert Edition, Nicolas Horvath (piano). Grand Piano 2017 (GP 761).

 

Philip Glass, Glassworld (5), Nicolas Horvath (piano), Madrush, Metamorphosis Two, 600 lines, The sound of silence. Grand Piano 2016 (GP 745).

Schubert, Schwanengesang, Klavierstück no 2, D 946, Stephan Genz (baryton), Michel Dalberto (piano), Aparté 2017 (AP 151).

 

Geminiani FrancescoGeminiani Francesco (1687 - 1762)

Son père, Giuliano, violoniste à la chapelle palatine de Lucca, peut être son premier professeur de musique.
On cite Corelli, Alessandro Scarlatti et Carlo Ambrogio Lonati (à Milan) qui lui auraient donné des leçons, mais la documentation ne peut le confirmer.
Son nom figure dans les registres de la paroisse de San Maria Corteolandini, où sa famille réside entre 1691 et 1704.
De décembre 1706 à mars 1707, il est à Naples, premier violon au teatro dei Fiorentini pendant le carnaval

La musique instrumentale de Francesco Geminiani (1687-1762)

Par Michel Rusquet —— En tant que compositeur, il est surtout connu pour les arrangements sous forme de concertos grossos qu'il fit de diverses sonates de son maître Corelli, et on a vite fait de le cataloguer comme un disciple servile de celui-ci. Pourtant, ce brillant violoniste, par ailleurs théoricien reconnu et grand amateur d'art, qui fit lui aussi ses classes à Naples auprès d'Alessandro Scarlatti, écrivit tout un catalogue d'œuvres originales où, tout en restant fidèle aux formes héritées de Corelli, il sut introduire quelques éléments novateurs et surtout, faire montre d'une volonté d'expressivité très personnelle, à la limite de l'excentricité.

Tribute FestLe premier « Tribute Fest » de Luc-sur-Mer : estival et festif

Par Alain Lambert —— La Figaro annonçait il y a trois mois à propos  des Tribute bands, Le phénomène débarque en France, ce qui dénote une bonne connaissance de la culture populaire hexagonale. Comme s'ils en étaient encore à la foire aux sosies d'Elvis, de Johnny, de Clo Clo, ou au baluche de grand-papa. Le monde de la musique rock a évolué, les groupes phares ont disparu pour la plupart, et beaucoup de leurs albums cultes sont devenus depuis longtemps déjà des classiques

trait Petites annonces trait

◆ Société de prod américaine recherche chanteur et chanteuse pour chansons en français et en anglais
◆ À vendre en Seine-et-Marne violoncelle Jacques Bauer fabriqué en 1986
◆ Duo violon-piano de Lyon cherche à de produire
◆ Chorale de Brindas dans le Rhône recrute tous pupitres
◆ Chorale de Cestas/Gazinet en Gironde recherche choristes tous pupitres
◆ Cours particuliers de piano en Seine-et-Marne
◆ La chorale de Maringes (Loire) cherche chef de chœur
◆ Poste de profeseur de musique en Polynésie française
◆ Ensemble fanfare à Louvrs (95) recherche musiciens
◆ Recherche altiste pour jouer en quatuor La jeune fille et la mort de Schubert (Paris)

recangle_textes

Elena Vassilieva, Vocali ses minute, pour voix et piano. Éditions Lemoine, Paris 2017 (6 cahiers 29241-29245 H.L.)

 

Aujourd'hui
2017
<<   juillet   >>
L M M J V S D
01 02
03 04 05 06 07 08 09
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31

 Agenda 

rectangle

rectangle

rectangle_actu

 

trait Les livres trait

Bonnaure Jacques,Gabriel Fauré. Actes Sud - Classica, Arles 2017 [190 p. ; ISBN 978-2-330-07573-6 ; 18 €].

Alain Hertay et Alain Pire, Nick Drake « Five Leaves Left ». « Discogonie », Densité, Rouen 2017 [72 p. ; ISBN 9782919296071 ; 9,95 €].

Philippe Gonin, Robert Wyatt : « Rock Bottom ». « Discogonie », Densité, Rouen 2017 [72 p. ; ISBN 9782919296040 ; 9,95 €].

Qui sommes nous ?
Bulletin d'information
Recherchedans le site et +
Presse internationale

Petites annonces
Téléchargements

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Analyses musicales

Articles et documents

Articles et documents
Nouveaux livres
Nouveaux disques

Colloques & conférences
Universités en France

Soutenir musicologie.org

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil.

☎ 06 06 61 73 41

@Contact

SIRET 533 035 408 00012 - Enregistrement à la CNIL no 1122478

ISSN 2269-9910

juin 2017 : 57 113 visiteurs, 82 755 pages lues [année 2016 : 1 059 391 visiteurs]. Classement Alexa : 18 342 (France), 348 892 (monde); 579 (liens). 7 545 pages indexées dans le moteur de recherche. 3 172 abonnés au bulletin. Les compteurs Xiti sont homologués par Diffusion et Contrôle (OJD)