bandeau actu

 

Actualités musicales

jeudi 23 octobre 2014

 

Identities : An interdisciplinary approach

23-25 octobre 2014, Istanbul

Center for Advanced Studies in Music (MIAM), Istanbul Technical University

Keynote Speaker: Professor Dinko Fabris, president of the International Musicological Society

CALL FOR PAPERS

For the last several decades, the ever-evolving concept of identity has been a central issue for researchers from the many disciplines who examine musical phenomena. Whereas we had once associated identity mainly with religious, ethnic, or national groups, it has recently become a scholarly commonplace that identity functions as a conceptual tool on many levels of human experience, from the individual to the mass societies of nation-states and everything in between. Taking as a starting point the well-worn postulate that music can be a means to manifest identity, construed broadly, we invite proposals that take this subject into fresh territory from any of the music disciplines, including musicology, ethnomusicology, historical musicology, systematic musicology, cognitive musicology, empirical musicology, and music theory, as well as from researchers in other fields for whom musical phenomena are a substantial element (philosophy, sociology, anthropology, history, critical theory,
gender studies, psychology, economics, and many others).

Please send your proposals for 20-minute papers to the following email address:
identities2014 at gmail.com

Your proposals should include:
- name of participant(s) and institutional affiliation
- abstract (ca. 300 words, in doc. or docx. form)
- short CV (ca. 150 words)

DEADLINE FOR PROPOSALS : 15 March 2014

PARTICIPATION FEE : There will be no fee to attend this conference but we are not in the position to cover any expenses

OFFICIAL LANGUAGES : English and Turkish (with simultaneous translation)

Official Website for full details
http://identities2014.itu.edu.tr/index.html

Bibendum Jazz Orchestra et Fakear : « Maïsha », une ouverture en électro-fanfare pour Nördik Impakt au Cargö

Par Alain Lambert ——

 

Nördik Impakt, c'est tous les mois d'octobre depuis seize ans le rendez-vous de toutes les cultures électroniques, d'abord une grande soirée au Parc Expo, et puis avec l'ouverture du Cargö, d'autres expériences.

Comme ce soir la rencontre entre un grand orchestre de jazz, Bibendum [voir notre chronique concert], et Fakear, musicien electro, caennais lui aussi, sur un projet commun, Maïsha (« la vie » en swahili si j'ai bien entendu).

Bibendum jazz orchestra Bibendum Jazz Orchestra. Photographie © Thierry Giard.

Des thèmes écrits et arrangés par Thibault Renou, le contrebassiste et directeur musical du Bibendum Orchestra, samplés et percutés par la machine de Fakear, pour cinq saxs, clarinette et flûte, quatre trompettes, deux trombones, un cor, un tuba, un piano Fender, une contrebasse et une batterie. Mais il ne s'agit ni d'un concert de Fakear, ou de Bibendum, l'un et l'autre avec leurs rituels particuliers, mais bien d'une œuvre commune et originale.

(+) lire la suite

Empfindsamkeit et classicisme à l'auditorium de Dijon

 

Jos Van ImmerseelJos van Immerseel. Photographie © Opéra de Dijon - Gilles Abbegg

Dijon, Auditorium, 21 octobre 2014, par Eusebius ——

Dans le cadre du discret tricentenaire de Carl Philipp Emanuel Bach, Anima Æterna, la formation que dirige Jos van Immerseel, est de retour à l'Opéra de Dijon, auquel il est associé1. L'ensemble réuni ce soir, à l'effectif réduit (8 violons et altos, un violoncelle et une contrebasse, 2 hautbois, 2 cors, un basson, et un beau piano-forte — copie d'un Anton Walter par Clarke, de Cluny — joue debout2 sur instruments anciens.

Le concert s'ouvre par la symphonie en ré majeur Hob.III/57 de Joseph Haydn, dans sa version originelle (Breitkopf, l'éditeur, y ajouta 2 trompettes et timbales). L'introduction lente, adagio, du premier mouvement, énergique comme il se doit, conduit à un allegro très rapide, inventif et spirituel à souhait, avec ses trois thèmes. ... ...

(+) lire la suite

Chanter sur le livre à la Renaissance : les traités de contrepoint de Vicente Lusitano

 

chanter sur le livre

Canguilhem Philippe (direction), Chanter sur le livre à la Renaissance : les traités de contrepoint de Vicente Lusitano. « Épitome musical », Brepols, Turnhout 2013 [410 p. ; ISBN 978-2-503-55040-4 ; 80,00 €]

Par Jean-Marc Warszawski ——

Le contrepoint est le domaine d'excellence de la musique savante écrite, un passage obligé du métier de compositeur. Depuis les somptueuses polyphonies du xvie siècle jusqu''à Johann Sebastian Bach, voire la seconde école de Vienne. Ceux qui l'abandonnèrent comme Haydn ou Beethoven ont pu être taxés d'ignorance ou de personnes au mauvais goût. Pourtant, le contrepoint est aussi une pratique populaire ; dans les milieux professionnels et savants, elle est une pratique d'improvisation. À la Renaissance, chanter sur le livre, c'est improviser en contrepoint sur un plain chant, un air donné.

(+) lire la suite

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41
Contacts

À propos

S'abonner au bulletin
Liste

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Analyses musicales
Cours de musique

Petites annonces
Téléchargements
Presse internationale

Soutenir musicologie.org

Articles et documents
Bibliothèque
Nouveaux livres
Nouveaux cédés

Colloques & conférences
Universités en France

Collaborations éditoriales

logo musicologie
ISSN  2269-9910

© musicologie.org 2014

truite

Jeudi 23 Octobre, 2014 0:04

 octobre 20140 

L M M J V S D
01 02 03 04 05
06 07 08 09 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31

musicologie

Soutenir musicologie.org

flux rss

Recherche dans musicologie.org

 

rectangle

rectangle