bandeau actu

 

Actualités musicales

vendredi 17 octobre 2014

 

 

Gluck and the Map of Eighteenth-Century Music, International interdisciplinary conference

Call for Papers

17-19 octobre 2014, Macomb (USA, IL)

Submission deadline: 1 March 2014
Conference venue: Western Illinois University, Macomb, IL, USA

This interdisciplinary conference, planned to coincide with the tercentenary of the birth of composer Christoph Willibald Gluck (1714-1787), aims to re-evaluate the life and work of this pivotal figure in music history from new perspectives. Our common theme will be to explore Gluck's theatrical works (operas and/or ballets) as they reflect the pluralist identity of the itinerant eighteenth-century musician, continuously adapting to changing tastes at the courts of Europe. For such a composer, the fluidity of musical texts-—notoriously borrowed, repurposed, or revised—-may also reveal a "map" of sorts: one that retains multiple stylistic and aesthetic imprints of time and place. Highlights of our conference will include a keynote speech by Prof. Bruce Alan Brown (University of Southern California) and several concerts, among them a reconstruction of Gluck's fragmentary 1746 opera for London La caduta de' giganti.

We invite proposals for individual papers and lecture-recitals of 30 minutes' duration (followed by questions and discussion), and round-table and panel sessions of 90 minutes (including discussion). We particularly welcome interdisciplinary proposals that will explore the complex nature of Gluck's compositional world and career.

Please send proposals, including an abstract of approximately 350 words, by 1 March 2014, to: Prof. Brian Locke ( b-locke at wiu.edu ).

Of Storms of Steel and Turnip Soup: The German Experience of World War I in Art and Culture

Call for Papers

17-28 octobre 2014, Calgary

Calgary Interdisciplinary Symposium in German Studies

To be held at the Husky Oil Great Hall at the Rosza Centre at the University of Calgary, October 17-28, 2014.

Keynote speaker: TBA

The "Great War" created a deep caesura in German and Austrian life and culture. The arts and their proponents were particularly affected by it, not least because many artists fought and lost their lives in the war. Artists and intellectuals reacted both at home and on the front lines, and their experiences were reflected in a plethora of literary texts, art works, musical compositions, and other forms of artistic expression. During this anniversary year of the outbreak of the war, we are planning a symposium that aims to explore artistic treatments of the German/Austrian experience of the war, and of Germans/Austrians in the war.

Possible areas of explorations may include, but are certainly not limited to:

* the writings of Ernst Jünger, Erich Maria Remarque, Georg Trakl, Hermann Hesse, Thomas Mann, Hermann Broch, and Bertolt Brecht

* the art of Franz Marc, Otto Dix, George Grosz, and Käthe Kollwitz

* the music and/or critical expressions of Alban Berg, Anton Webern, Franz Schreker, Richard Strauss, Paul Hindemith, and Kurt Weill

* the artistic life (e.g. productions, exhibits, publications) in Germany and Austria during the war

* the depiction of the German/Austrian war experience in film, TV dramas, and comics

* the (philosophical) intersections between art and death

We invite proposals from all relevant disciplines of no more than 500 words by February 15, 2014 to both Maria Euchner (meuchner at ucalgary.ca) and Stefan Höppner (shoppner at ucalgary.ca). Papers should not exceed 20 minutes in length.

XXI Convegno annuale della SIDM

17-19 octobre 2014, Vérone

Verona, Conservatorio di musica “Evaristo Felice Dall'Abaco”

CALL FOR PAPERS

Il ventunesimo Convegno Annuale della SIdM si svolgerà quest'anno a Verona, in collaborazione con il Conservatorio di musica “Evaristo Felice Dall'Abaco”, dal 17 al 19 ottobre 2014. Il 18 ottobre alle ore 16 avrà luogo l'assemblea annuale dei soci.

Si invitano gli studiosi interessati a presentare proposte di relazione che potranno riguardare qualsiasi argomento di ricerca.

L'abstract dovrà recare il titolo della relazione e un testo della lunghezza massima di 30 righe, che indichi l'argomento della ricerca svolta, lo stato attuale delle conoscenze sull'argomento, i contenuti principali della comunicazione e obiettivi della ricerca, gli apporti del proprio contributo rispetto allo stato attuale delle conoscenze.

Oltre a ciò, bisognerà allegare un breve curriculum (max 15 righe) e indicare le eventuali attrezzature richieste.

La relazione dovrà avere una durata massima di 20 minuti (corrispondenti a un testo di 8 cartelle per un totale di 16.000 caratteri). Non è possibile inviare più di un abstract.

L'abstract va inviato via e-mail all'indirizzo convegni@sidm.it, o per posta al recapito della Società Italiana di Musicologia, Recapito postale: Casella Postale 318 Ag. Roma Acilia, via Saponara 00125 Roma, indicando sull'esterno della busta la dicitura “XXI Convegno Annuale”. La richiesta va corredata di nome, cognome, indirizzo e telefono (o anche fax ed e-mail). Gli abstracts dovranno pervenire entro il 15 giugno 2014. Le accettazioni verranno comunicate entro il 15 luglio.

Per ulteriori informazioni, vedi il sito http://www.sidm.it, oppure contatta la segreteria (segreteria@sidm.it), o telefona al numero 338-1957796 (da lunedì a venerdì dalle ore 9 alle ore 13)

XXI ANNUAL CONFERENCE OF SIDM

Verona, Conservatorio di musica “Evaristo Felice Dall'Abaco”

17-19 October 2014

CALL FOR PAPERS

The twenty first Annual Conference of the Italian Musicological Society will take place in Verona in collaboration with Conservatory of Music “Evaristo Felice Dall'Abaco” from 17 to 19 October 2014.

Scholars from all over the world are invited to submit their paper proposals. Every topic in the field of musicological studies is accepted.

In the abstract (which has not to exceed 30 lines) please indicate the title of the proposed paper, the state of the art in your research field, with an outline of the project and the specific contribution to the current knowledge.

Along with the text please send also a short C/V (max 15 lines) and indicate the A/V equipment required.

The paper shall not exceed 20 minutes in duration (corresponding to an 8-page text containing to a maximum of 16000 characters). Scholars are not allowed to send more than one abstract. The abtsracts have to be sent to the e-mail address convegni@sidm.it or – by mail – to the Società Italiana di Musicologia, Casella Postale 318 Ag. Roma Acilia, via Saponara 00125 Rome, Italy (please add on the envelope the indication “XXI Convegno Annuale”) no later than June 15, 2014.

Acceptance of papers will be notified by July, 15, 2014.

Please provide your full name, address, phone number, fax number and e-mail address. For further information about the conference please visit the web site: http://www.sidm.it.

L'Autre dans la théorie musicale. Altérité et ouverture. Congrès annuel de la GMTH à Genève les 17-19 octobre 2014

La Gesellschaft für Musiktheorie (GMTH) est une association de langue allemande réunissant les chercheurs dans le domaine de la musique : professeurs de théorie, d'histoire, d'esthétique, d'analyse, de composition et de formation musicale, compositeurs et musicologues se retrouvent annuellement lors d'un congrès dont les actes sont publiés dans la revue de la société. La GMTH est internationale en ce sens qu'elle réunit les pays ou les régions de langue allemande et sa revue est la Zeitschrift der Gesellschaft für Musiktheorie (ZGMTH). En cette année 2014, la GMTH souhaite élargir son audience et toucher des collègues qui n'ont pas encore pu participer à la réflexion qu'elle mène dans le champ de la théorie musicale. Dans ce sens l'organisation de son congrès annuel par la Haute école de musique de Genève et l'Unité de Musicologie de l'Université de Genève veut être une ouverture vers le monde francophone. De son côté, la Haute école de musique de Genève développe des contacts privilégiés avec des conservatoires en Palestine, en Inde, en Chine et au Brésil. Ces projets montrent un souci d'ouverture à des scènes musicales différentes avec toute la richesse que cela permet. Aussi la thématique de cette année sera formulée pour permettre la réflexion sur ce qui tourne autour des frontières, autour de la connaissance d'un Autre qui peut prendre différentes formes.

Par ailleurs l'environnement sonore du musicien est maintenant composé de styles et d'esthétiques multiples, son activité se situe dans des contextes de plus en plus variés et le compositeur se nourrit de concepts d'origines multiples. Le musicien se situe de plus en plus dans des contextes sonores différents, le compositeur se nourrit de concepts très variés. La théorie musicale va prendre ces influences diverses en considération ce qui lui demande d'élargir les frontières de sa réflexion. Paradoxalement il est plus facile de s'intéresser aux pays éloignés qu'aux cultures proches : ainsi les zones linguistiques voisines comme celles de langue française et celles de langue allemande n'ont pas encore fait l'objet d'études systématiques. Il est de ce point de vue déjà intéressant de constater que les mots théorie musicale et Musiktheorie, musicologie et Musikwissenschaft ne font déjà pas référence aux mêmes conceptions ni aux mêmes pratiques.

Dans une volonté de dépasser les limites de la zone linguistique germanique, le Congrès annuel de la Gesellschaft für Musiktheorie (GMTH) est cette année organisé par la Haute école de musique de Genève (HEMGE), avec pour thème « L'Autre » : « L'Autre » dans la théorie musicale, mais aussi « une autre » théorie de la musique. Proposée sous plusieurs aspects par la Haute école de musique de Genève, cette thématique partage une vision cosmopolite due à la fois à sa situation géographique et aux projets en cours avec les cultures de régions extra-européennes.

Le comité d'organisation du congrès
Xavier Bouvier, Jean-Yves Haymoz, Ulrich Mosch

Télécharger le programme complet

 

Theatres of the Crimean War: Sound, Affect and Media in the Production of Wartime

17-18 octobre 2014, King's College London

The Crimean War (1853-6) was a global conflict involving the clash of rival empires as well as a host of Western nation states undergoing processes of territorial and ideological formation. The prosecution of war was recognisably modern: in the name of abstract geopolitical grand strategies, vast armies fought battles of attrition on multiple, widely separated fronts, while populations at home received an unnerving volume of news on the war's developments, and setbacks, at unprecedented speeds, by means of telegraphy, newspapers, and photography.

Our conference proposes to use the Crimean War—the historical event and the expression of a cultural environment (that of media-produced wartime)—as a vehicle for thinking about the relationship between war and sound in the nineteenth century. In an era before sound recording, the sounds of this war have been evoked in newspaper reports, literary accounts and musical inscriptions; sound, both on and off the battlefield, figures vividly through metaphors, narratives, theatrical entertainments and cultural productions. Drawing impetus from recent work in sound studies, media archaeology and literary studies of war, we ask: do the sounds of warfare engender particular forms of culturally and politically conditioned affect? More broadly, in what ways does sound during wartime connect to its linguistic, technological and musical mediation?

Papers might address:

~ War, listening and the senses
~ War and cosmopolitanism in music, opera, and other theatrical entertainments
~ Musical instruments on the battlefield and the sounds of weaponry
~ Journalistic representations of sound in war
~ Poetry, literature and sound
~ Visualizations of sound in painting, photography, and caricature
~ Sonic affect and its production/mediation
~ The historiography of sound in war
~ Legacies of the war in contemporary Crimean geopolitics

Abstracts of 300 words may be sent to Gavin Williams (gw363 at cam.ac.uk) until 15 June 2014.

Philosophie des cultures populaires. Genres musicaux, sociabilités et émotions

Journées d'étude

17-18 octobre 2014, Paris

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Centre de philosophie contemporaine de la Sorbonne (PhiCo) – EA 3562

Culture, Esthétique, philosophie de l'art (CEPA) & Expérience et Connaissance (EXeCO)

Sous l'égide de l'ANR « Pouvoir des Arts : expérience esthétique, émotions, savoirs, comportements »

En partenariat avec Volume ! la revue des musiques populaires

Comité d'organisation : Marc Cerisuelo, Danièle Cohn, Catherine Guesde, Sandra Laugier

Comité scientifique : Marc Cerisuelo, Danièle Cohn, Catherine Guesde, Gérôme Guibert, Matthieu Saladin, Sandra Laugier

Vendredi 17 octobre
Genres musicaux et sociabilités : l'espace politique de l'écoute

Fondation Lucien Paye
Cite internationale universitaire de Paris
47 boulevard Jourdan, 75 014 Paris

09h30
Introduction par Catherine Guesde (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne – PhiCo/CEPA)

09h45-13h00
Présidence : Sandra Laugier (PhiCo/ExeCO)

09h45 – 10h45
Gérôme Guibert (Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle/CIM) – Qu'est ce que les « musiques actuelles ? » Les enjeux terminologiques liés à la professionnalisation d'une filière culturelle en France

10h45 – 11h45
Joanna Demers (University of Southern California – Thornton School of Music) – Les sound-alike, le style et la loi

11h45 – 12h00 : pause café

12h00 – 13h00
Anthony Pecqueux (CRESSON – CNRS/ENSAG) – Rap et politique de l'intimité

13h00 – 14h30 : pause déjeuner

14h30 – 18h00
Présidence : Marc Cerisuelo (Fondation Lucien Paye)

14h30 – 15h30
Isaure de Benque (PhiCo/CEPA) – L'émotion des origines : réceptions et sociabilités musicales autour de la chanson populaire de cabaret. L'exemple du Chat Noir

15h30 – 16h30
Stéphan-Eloïse Gras (Université Paris 8/CELSA) – Politique(s) de l'écoute en ligne. L'API d'Echonest ou les "machines du goût" musical

16h30 – 16h45
Pause café

16h45 – 17h45
Solveig Serre (CNRS – THALIM) & Luc Robène (Université de Bordeaux – THALIM) – La place des émotions dans la musique punk en France (1976-2014).

17h45 – 18h00
Discussion

Samedi 18 octobre
Genres musicaux, affects, émotions

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Salle Lalande, UFR de philosophie
Esc. C, 1er étage
17 rue Victor Cousin, 75 005 Paris

09h30 – 12h45
Présidence : Danièle Cohn (PhiCo/CEPA)

9h30 – 10h30
Agnès Gayraud (CActuS) – L'avant-garde dans les musiques populaires enregistrées et le tabou jeté sur le lyrisme : un héritage moderniste?

10h30– 11h30
Pauline Nadrigny (PhiCo/CEPA) – “The Voice” : l'émotion musicale, entre acousmatique et voyeurisme

11h30 – 11h45
Pause café

11h45 – 12h45
Julien Labia – (Université Humboldt de Berlin – Institut für Musikwissenchaft und Medienwissenschaft) Le labyrinthe de la World Music : de l'authenticité à la probité

12h45 – 14h00 : Pause déjeuner

14h00 – 18h00
Présidence : Catherine Guesde (PhiCo/CEPA)

14h00 – 15h00
Bastien Gallet – Can You Feel It? : passion du beat et affects sensori-moteurs de la disco à la techno

15h00 – 16h00
Frédéric Bisson (Revue Multitudes) – Le rock comme expérience phonographique

16h00 – 16h15 : Pause café

16h15 – 17h15
Pierre Arnoux (Revue Oscillations) – Un affect sonore ? Dynamique et sens dans la musique rock

17h15 – 18h00
Discussion et bilan

Olivier Baumont, Bach et le clavecin-luth

Baumont, clavecin-luthJohann Sebastian Bach, Œuvres pour clavecin-luth. Olivier Baumont. Loreley 2014 (LYO 54).

Plongé jusqu'aux oreilles dans les études historiques, je ne suis pas un fervent de la reconstitution, qui est toujours un fantasme du présent. C'est d'ailleurs un des caractères propres aux élites du xviie siècle que de sortir des livres et de la tradition pour expérimenter par soi-même le monde.

Le clavecin-luth fait partie de la curiosité inventive de cette époque : un clavecin cordé en boyaux (avec parfois ou peut-être un chœur métallique pour assurer un certain éclat). Un clavecin dont le son est celui du luth-instrument roi. On en a eu l'idée en Italie, mais c'est l'Allemagne qui s'y est intéressée au xviiie siècle. Si on ne conserve pas d'exemplaire de clavecin-luth ou (en Allemand Lautenklavecimbel, Lautenklavier, Lautenwerck), on sait que différents modèles ont été fabriqués par Johann Christoph Fleischer, Zacharias Hildebrandt ou Johann Nicolaus Bach. Johann Sebastian Bach en possédait et a composé quelques pages pour cet instrument.

Olivier Baumont curieux comme on l'était au xviie siècle, profitant d'un instrument construit par Martin Wilard en 1991, a concocté un programme original, en partie « historique » (des œuvres composées pour l'instrument),« hypothétique » (des ouvres composées pour le luth), et surtout guidé par l'envie et le goût, car là est bien sûr le centre de l'affaire. Ce n'est pas le passé qu'il faut faire sonner, mais notre sensibilité. Les archives sont un prétexte comme un autre. Un très beau résultat sonore et musical, avec un enregistrement parfaitement conçu pour le disque.


Polonaise en re mineur d'après BWV 1067
« Suite en si mineur »
Transcription par Johann Christian Bach

 

1. Prélude en do mineur BWV 999.

2-6. Suite en do mineur BWV 997 : prélude, fugue, sarabande, gigue, double.

7-12. Suite « Aus Lautenwerck » en mi mineur BWV996.

13-15. Prélude, fugue et allegro en mi bémol majeur BWV 998.

16-17. Fantaisie chromatique et fugue en re mineur BWV 903.

18. Polonaise en re mineur d'après BWV 1067 (transcription par Johann Christian Bach).

Le Conservatoire de Cologne agrandi ?

Selon le « Kölner Stadt-Anzeiger », le conservatoire de Cologne pourrait être agrandi dès 2017 sur son emplacement actuel, une grande école voisine devant déménager. L'emplacement libéré pourrait être occupé par le Conservatoire. Une salle de concert et une salle de ballet sont prévues. Actuellement, l'institution à l'étroit doit louer des locaux répartis dans la ville.

Emmanuel Villaume bientôt chef de la philharmonie de Prague

Le chef d'orchestre français Emmanuel Villaume dirigera l'Orchestre Philharmonique de Prague à compter de la saison prochaine. L'information a été communiquée, ce mercredi, par Radim Otepka, directeur de l'orchestre et fait suite à la signature du contrat entre les deux parties à New York dimanche. Ancien directeur musical du Spoleto Festival USA à Charleston de 2000 à 2010, et de l'Orchestre national slovène de 2008 à 2013, Emmanuel Villaume est actuellement directeur musical de l'Orchestre philharmonique slovaque à Bratislava, et de l'Opéra de Dallas.

Graig Taborn trio « entre deux jazz » au Conservatoire de Caen

Graig TabornGraig Taborn. Photographie © Eddy West.

Par Alain Lambert ——

 

Graig Taborn en trio, mais sans son batteur habituel, remplacé par un grand costaud désarticulé, cherchant ses baguettes par terre dans un inquiétant déséquilibre, JT Bates. Un amateur de plats chinois dont il a conservé les baguettes pour un solo rigolo et très fin, en fait, avec des sons et des roulements inhabituels.

D'où non pas les pièces  très structurées de Chants, son dernier opus chez ECM, mais deux longues suites improvisées d'une demi-heure chacune dans lesquelles surgissent, par moment, des hymnes, du blues, du swing un peu monkien, dans un grand bazar sonore, dont une intro bruitiste de dix minutes, presque un passage obligé des concerts de jazz actuel, où chacun des trois propose de manière éparpillée et chuchotée ou effleurée quelques notes ou sons maigrelets.

(+) lire la suite

Aimez-vous Brahms ? Avec les Dissonances, passionnément !

Les DissonancesLes Dissonances. Photogaphie © Gilles Abbeg.

Par Eusebius ——

Les derniers applaudissements retentissent encore. Spontanément, les musiciens, encore en scène, se congratulent et s'embrassent, comme dans un sport d'équipe, après une victoire… spectacle inusité au concert ! Nous venons d'écouter la 3e symphonie de Brahms dans une interprétation rare, appelée à faire date, qui concluait la soirée.

Celle-ci s'était ouverte par l'ultime quatuor de Schubert, celui en sol majeur1 D. 887. David Grimal, l'initiateur et le maître d'œuvre des Dissonances, retrouvait trois de ses complices favoris, chefs de pupitres. Là encore, le terme n'est pas pertinent : on devrait écrire animateurs, coordonnateurs, si ces mots n'avaient été galvaudés. Nous verrons pourquoi plus loin… D'emblée, le ton est juste, la fusion des timbres et l'équilibre parfaits. Un grand quatuor, malgré sa relative jeunesse, qui pourrait faire une brillante carrière internationale si chacun de ses membres ne pratiquait l'orchestre. Signe qui ne trompe pas : les éternuements et toux intempestives se sont faits très rares et vite étouffés. L'émotion est permanente. Les musiciens sont humbles, d'une aisance naturelle et laissent parler la musique. Aucun effet, une poésie, une douceur et une force que l'on rencontre peu. Les tempi sont justes. Le scherzo est exemplaire par ses couleurs et ses contrastes, avec son trio, seul moment de fraîcheur naïve, juvénile de ce quatuor frémissant. Le finale nous emporte dans son tourbillonnement de tarentelle angoissée.

(+) lire la suite

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41
Contacts

À propos

S'abonner au bulletin
Liste

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Analyses musicales
Cours de musique

Petites annonces
Téléchargements
Presse internationale

Soutenir musicologie.org

Articles et documents
Bibliothèque
Nouveaux livres
Nouveaux cédés

Colloques & conférences
Universités en France

Collaborations éditoriales

logo musicologie
ISSN  2269-9910

© musicologie.org 2014

truite

Jeudi 16 Octobre, 2014 23:42

 octobre 2014 

L M M J V S D
01 02 03 04 05
06 07 08 09 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31

 

musicologie

Soutenir musicologie.org

flux rss

Recherche dans musicologie.org

rectangle

rectangle

rectangle