bandeau actu

 

Actualités musicales

vendredi 26 avril 2013

Clavicorde Johann Heinrich SilbermannClavicorde Johann Heinrich Silbermann, Strasbourg, vers 1775

26 avril 2013Les œuvres de Kaija Saariaho entre inspiration visuelle et influence littéraire

Paris, journée d'étude en présence de Kaija Saariaho

Strasbourg, journée d'étude en présence de Kaija Saariaho

On pourrait dire, en simplifiant quelque peu, que dans la musique de Kaija Saariaho, les références extra-musicales – qu'elles viennent du domaine visuel ou littéraire, des phénomènes naturels, ou encore de la description scientifique des corps célestes – sont omniprésentes. Mais contrairement à d'autres compositeurs (tel Hugues Dufourt, qui favorise parfois le rapport aux tableaux des grands peintres, ou François-Bernard Mâche, qui crée l'esthétique du naturalisme sonore), Kaija Saariaho utilise ces références dans l'esprit d'une synesthésie heureuse et complètement innovante. La compositrice s'exprime ainsi à ce sujet : « Concernant cet aspect visuel qu'on associe souvent à ma musique, je crois que je ne cherche pas à le contrôler. (…) Ma perception de la musique est vraiment très synesthésique, non seulement en ce qui concerne le visuel, mais aussi pour les odeurs, par exemple : pour moi, tout est vraiment multidimensionnel, et je ne crois pas que les sens soient séparés mais plutôt en constante interaction. Cependant, quand je compose, je n'ai affaire qu'à la musique même. Ensuite, chaque auditeur aura sa propre façon d'entendre. »

La journée d'articulera selon les aspects suivants : 1/ associations au domaine visuel ; 2/ liens avec la littérature ; 3/ choix synesthésiques lors des associations extra-musicales.

Télécharger le programme détaillé

 

26 avril 2013Une impressionnante saison lyrique 2013-2014 s'annonce à l'Opéra de Monte-Carlo

 

Par Jean-Luc Vannier —

 

opéra de monte carlo Conférence de presse 2012-2013. Photographie © Opéra de Monte-Carlo.

Placée sous le Haut Patronage de S.A.S. Le Prince Albert II, une conférence de presse donnée par Jean-Louis Grinda dévoilait, ce jeudi 25 avril 2013, le programme de la saison 2013-2014 de l'Opéra de Monte-Carlo. En introduction du document de présentation distribué aux critiques, S.A.R. La Princesse de Hanovre rappelle la « tradition » de Monaco, « ancrée dans son histoire » et traduisant « une volonté profonde d'accompagner ceux qui éclairent le monde par leur talent et leur générosité ». Pour sa part, le Directeur général Jean-Louis Grinda reconnaît dans chaque préparation d'une nouvelle saison, « une conspiration de l'enthousiasme » dont « le double dessein est d'attirer un public exigeant et des artistes audacieux ».

Jean-Louis GrindaJean-Louis Grinda

De fait, la saison à venir s'annonce tout simplement grandiosa : une ouverture de gala est prévue dès le 24 octobre avec une nouvelle production de « Amelia Al Ballo » et « The telephone » de Gian Carlo Menotti qui sera placée sous la direction musicale du ténor Placido Domingo. Suivra en novembre « Drama Queens », un concert exceptionnel de la mezzo-soprano Joyce DiDonato interprétant des œuvres de Haendel, Porta, Hasse, Cesti, Keiser, Monteverdi, Orlandini et Haydn en compagnie de l'Orchestre II Complesso Barocco. Bicentenaire de la naissance de Richard Wagner oblige, une nouvelle production de « L'Or du Rhin », prologue du « Ring » dans une « version volontairement spectaculaire » selon Jean-Louis Grinda, interviendra également en novembre dans le cadre de la Fête nationale monégasque. En décembre, le célèbre ténor Juan Diego Florez incarnera Fernand dans une version de concert de « La Favorite » composée par Gaetano Donizetti. En première et en début d'année 2014, une « Rusalka » d'Anton Dvorak dirigée par Lawrence Foster et dont le rôle du prince sera confié à Maxim Aksenov, l'interprète de Pinkerton dans une « Madame Butterfly » au Staatsoper de Berlin en janvier dernier, et celui de Rusalka à la soprano hollandaise Barbara Haveman, entendue en octobre 2011 à l'Opéra de Nice dans « La Voix humaine ».

Accompagné de l'Orchestre Armonia Antenea, un concert unique du contre-ténor d'origine croate Max Emanuel Cencic permettra en février d'apprécier des extraits d'opéras de Gluck, Galuppi, Hasse, Jommeli et Bertoni. Se souvenant de l'éblouissant concert « Prima Donna » donné en décembre 2011, l'Etablissement lyrique du Rocher retrouvera sans aucun doute avec bonheur fin février Nathalie Stutzmann qui dirigera l'Orchestre philharmonique de Monte-Carlo dans « L'Elisir d'Amore » de Gaetano Donizetti. En mars, le maestro Jérémie Rhorer et l'Orchestre Le Cercle de l'Harmonie dirigeront en première « Il mondo della luna » de Franz Joseph Haydn. Un nouveau grand Verdi avec « Ernani » sera donné en avril 2014 sous la baguette du chef Daniele Callegari avec Ramon Vargas dans le rôle-titre. Cette saison lyrique de qualité se terminera par « Philemon und Baucis », inhabituel opéra pour marionnettes de Franz Joseph Haydn, une première là encore pour l'Opéra de Monte-Carlo qui accueillera la Compagnie Marionettistica Carlo Colla e Figli et l'Orchestre Europa Galante. Autant dire que, sans préjuger des performances, cette année opératique 2013-2014 se place déjà sous le double emblème du prestige et de l'exception.

 

Nice, le 25 avril 2013
Jean-Luc Vannier

 

À propos du site    S'abonner au bulletin  Liste musicologie.org  Collaborations éditoriales

logo musicologie
©musicologie.org 2013

 avril 2013 

L

M

M

J

V

S

D

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

flux rss

Presse internationale

Petites annonces

Recherche dans musicologie.org

 

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41

 

rectangle

rectangle