Actualités musicales

samedi 10 novembre 2012

Sens

 

10 novembre 2012Anna Fedorova et l'Orchestre de chambre de la Nouvelle Europe, sous la direction de Nicolas Krauze à Vincennes

Anna Federova, Vincennes

Wolfgang Amadeus Mozart
Concerto pour piano n° 9,
« Concerto Jeune homme »

Josef Haydn
Concerto pour piano et orchestre
en
majeur Hob XVII II

Felix Medelssohn
Sinfonia pour cordes n° 10

 

Anna Fedorova a 22 ans, elle déjà remporté 14 compétitions internationales de piano, boullingué avec son art en Europe et aux États-Unis. Anna Fedorova fait sensation avec sa virtuosité, sa clarté du jeu, sa poésie de l’interprétation, ses phrasés magnifiques.

Anna Fedorova est née en 1990 dans une famille de musiciens, à Kiev en Ukraine, où elle commence l’apprentissage du piano dès l’âge de cinq ans. Trfeize années plus tard, elle est diplômée du Lycée musical Lysenko de Kiev, pour les enfants doués, dans la classe de Leonid Margarius, puis se perfectionne de Leonid Margarius à l’Académie internationale de piano d’Imola en Italie.

Elle a conquis les publics du Concertgebouw d’Amsterdam, du Palais des Beaux-Arts et du Nezahualcoyotl de Mexico, du théâtre Colὁn de Buenos Aires, de la Tonhalle de Zurich, de la Philharmonie de Varsovie, du Bunka Kaikan de Tokyo, de l'International Keyboard Festival & Institute à New York, de l'Arthur Rubinstein Piano Festival de Lodz, de l'International Piano Festival de Trieste, de l'Orpheum Music Festival in Zurich, en solo ou avec l'Orchestre philharmonique de Buenos Aires dirigé par Alejo Perez, l’Orchestre de Chambre de Lausanne dirigé par Howard Griffiths, de la Philharmonie des Nations dirigée par Justus Franz, de l’Orchestre symphonique national du Mexique, du Slovak Sinfonietta, de l’Orchestre national d’Ukraine dirigé par Volodymyr Sirenko et beaucoup d’autres.

Pour ce concert, Anna Fedorova sera accompagnée par l’Orchestre de chambre de la Nouvelle Europe que dirige Nicolas Krauze. Nouveau venu dans la saison Prima La Musica !, cet orchestre à cordes a déjà fait la preuve de son excellence dans de nombreuses salles.

Prix des places 27 € (2e cat) et 39€ (1ère cat), - de 25 ans : 140. Auditorium Cœur de Ville, 98, rue de Fontenay, 94300 Vincennes (Métro ligne 1, station Château de Vincennes ; RER ligne A, station Vincennes ; stationnement : garage Coeur de ville ; Velib : 3 stations à moins de 100 m.. Vente billets et abonnements librairie musicale Larghetto, 84, rue Raymond du Temple, 94300 Vincennes ou par Internet http://ww.primalamusica.fr. Réservation 01 43 98 68 33 ou resa@primalamusica.fr

10 novembre 2012Les Rendez-vous de Musique ancienne de Lyon : Wanda Kozyra, archiluth et Hélène Tisserand, soprano, flûte à bec

L’ensemble Céladon et l’ensemble Epsilon présentent dans le cadre des rendez-vous deMusique ancienne2012, un cConcert baroque, Gioiosa Fantasia, Le samedi 10 novembre 2012 à 20h30, avec Wanda Kozyra, archiluth et Hélène Tisserand, soprano, flûte à bec.

Comme chaque année à l’automne, les Rendez-vous de musique ancienne mettent à l’honneur le luth . En ce mois de novembre, Wanda Kozyra et son ensemble La Cortesia seront les invités de la saison.

Wanda Kozyra, directrice artstique de l’ensemble lyonnais La Cortesia, mais aussi responsable de la classe de luth du CRR de Lyon et interprète de renom s’adjoindra les talents d’Hélène Tisserand pour un concert de musique baroque italienne.

L’art de la musique baroque est né en Italie à la fin du XVIe siècle. Les instruments, dont le luth, se modifient pour s’adapter au nouveau goût naissant. On voit naître alors ces magnifiques instruments pourvus d’un long manche, les chitarrone, liuto attiorbato, théorbes, archiluths... Les luthistes italiens virtuoses s’en emparent pour servir de nouvelles formes musicales telles que la toccata, la canzone, l’air et le style récitatif. Ils créent des pièces sur des basses obstinées devenues très à la mode, tels la Folia et la Passacaille, et accom-pagnent les sonates et airs dans le nouveau style, pour servir ce changement du goût. Wanda Kozyra a choisit pour ce concert l’archiluth, né justement dans cette époque d’intense renouveau musical. Elégant, tant par sa forme élancée que par son timbre particulier, il possède un répertoire soliste très riche, comme en témoigneront les pièces interprétées lors de ce concert. Sublimé par le talent de Kapsberger, Piccinini, Melli, il doit aussi accompagner la poésie et ses expressions, émouvoir et faire chavirer l’âme, en servant des textes tendres, exprimant la langueur amoureuse.

Wanda Kozyra, luthiste, est née à Gdańsk (Pologne) dans une famille d’artistes. Diplômée en luth renaissance du CNSMD de Lyon, elle se perfectionne en Allemagne à la Staatliche Schule für Musik (Trossingen) et bénéficie de conseils de luthistes de renom. Elle s’intéresse au théâtre musical, à la danse ancienne, à l’improvisation et joue dans plusieurs spectacles mêlant diverses formes d’expression artistique. Interprète pour les ensembles La Note Brève, Céladon (Paulin Bündgen) et l’ensemble Silva Rerum (Gdańsk, Pologne), elle crée en 2000 son ensemble, La Cortesia. Wanda Kozyra collabore en tant qu’enseignante avec l’Akademia Muzyczna de Gdańsk (Pologne) et le Cefedem RhôneAlpes. En 2007, elle a été chargée de créer la classe de luth du C.R.R. de Lyon, dont elle est responsable.

Originaire de Clermont Ferrand, Hélène Tisserand commence sa formation de flûtiste à bec auprès d’Agnès Lacornerie. Formée au CNR de Lyon puis au CNSMD, titulaire d’un DEM (chant) et du Certificat d’Aptitude de musique ancienne spécialité flûte à bec, elle enseigne depuis 2006 au conservatoire de Béziers. Elle se produit régulièrement en tant que flûtiste et chanteuse au sein d’ensembles baroques ( Les Indes Galantes, La Pantomime) et renaissances (La Chaconna, Gli Altri), et participe régulièrement à des opéras. Elle a travaillé sous la direction de Serge Saïtta, Vincent de Meester, Rinaldo Alessandrini, Christine Gabrielle Madar, Jean Pierre Canihac, Bernard Têtu et Régine Théodoresco.

Tarifs :12 € et 8 €, Préventes Harmonia Mundi et Musicalame : 10 € et 6 €, Chapelle du Sacré-Cœur, Centre Scolaire JB de la Salle, 38 rue Pierre Dupont, 69001 Lyon. Renseignements et réservations : 04 78 61 70 62.

 

10 novembre 2012Alliance pour la culture et le numérique... Ça craint.

 

Une Alliance pour la culture et pour le numérique, réunissant des représentants du monde de la culture (cinéma, audiovisuel, édition, musique, presse), des opérateur télécoms et des fournisseurs de services en ligne, devrait voir le jour.

Ce laboratoire est destiné à avancer des idées pour l'encadrement du marché numérique légal. On compte dans ce club Alain Augé, directeur général et membre du directoire du groupe Bayard, Jean-Michel Counillon, secrétaire général du groupe TF1, Corinne Denis, présidente du Groupement des éditeurs de services en ligne (GESTE), ou Michael Trabbia, directeur des affaires publiques du groupe France Télécom-Orange.

Il y a donc tout à craindre et peu à espérer de ce côté pour un internet citoyen, artiste et cultivé.

 

10 novembre 2012Nomination de Marc Adam en qualité de Directeur Artistique à l'Opéra Nice Côte d'Azur

 

Christian Estrosi, Député, Maire de Nice, Président de la Métropole Nice Côte d'Azur et André Chauvet, Conseiller Municipal délégué à l'Opéra, ont le plaisir de vous annoncer la nomination de Marc Adam, en qualité de Directeur Artistique de l'Opéra Nice Côte d'Azur.

Pour l'Opéra de Nice, l'arrivée de Marc Adam constitue un atout majeur, eu égard aux expériences précédentes qui ont été les siennes à la tête de Maisons d'Opéras de renom.

Ce recrutement fait suite à un appel à candidatures internationales lancé par la Ville de Nice, ainsi qu'à la tenue d'un jury de haut niveau au sein duquel a siégé notamment Jean-Jacques Aillagon, Ancien Ministre de la Culture et auquel ont participé des membres de la majorité et de l'opposition du Conseil Municipal de la Ville de Nice, présidé Madame Anne Boquet, Ancien Préfet de Région, Directeur Général des Services de la Ville et de la Métropole.

Marc Adam vient de prendre ses fonctions au sein de l'Opéra de Nice le 2 novembre 2012.

Strasbourgeois d'origine, il a fait ses études à l'Institut National Supérieur des Arts du Spectacle (INSAS) de Bruxelles.

Nommé Directeur du Théâtre de la Ville de Berne, la capitale Suisse, en 2007, il y programme les cinq dernières saisons après avoir été, de 2000 à 2007, Directeur Général du Théâtre de Lübeck en Allemagne, de 1991 à 1998 Directeur Général du Théâtre des Arts de Rouen-Opéra de Normandie et de 1986 à 1991, Directeur de Perspectives, Festival de théâtre français de Saarbrücken. Marc Adam anime depuis plus de deux décennies des institutions vouées au spectacle vivant.

Egalement metteur en scène, son parcours professionnel l'a conduit à travailler en France, en Angleterre, en Australie et Allemagne, en Hollande, en Belgique, en Suisse et en Italie.

Parmi ses nombreuses réalisations, citons notamment : The Rake's Progress de Stravinski, L´amour des trois Oranges de Prokofiev, Wozzeck de Berg pour l´Opéra de Berne, Raspoutine de Rautaavara, Adriana Lecouvreur de Cilea, pour l´Opéra de Lübeck, La Sonnambula de Bellini, pour l'Opéra Comique à Parisb; pour le Théâtre des Arts de Rouen, Wozzeck de Manfred Gurlitt, Sade-Teresa de Marius Constant (création mondiale), La Vieille Maison de Marcel Landowski, La Cenerentola, Le Turc en Italie et Le Barbier de Séville de Rossini, Jocaste de Charles Chaynes (création mondiale), Les Pêcheurs de Perles, Tannhaüser, Don Pasquale, Pelléas et Mélisande de Debussy pour l'Opéra d'Essen, Don Carlos de Verdi pour l'Opéra de Saarbrücken, Ariadne auf Naxos de R. Strauss pour l'Opéra de Wiesbaden, Cavalleria Rusticana de Mascagni, Pagliacci de Leoncavallo pour l'Opéra du Rhin, et l'Opéra de Marseille, Cendrillon de Massenet pour le Royal College of Music à Londres ou encore Le Tribun de Mauricio Kagel pour le festival Musica de Strasbourg, les créations françaises de La Contrebasse de Patrick Süskind, de Damnée Manon, Sacrée Sandra de Michel Tremblay, et de Le Naufrage du Titanic, un opéra contemporain de W.D Siebert.

Marc Adam est Chevalier de l'Ordre des Arts et Lettres. Le Conseil Régional de la Haute Normandie lui a attribué son trophée "Regards" et la SACD l'a honoré de la médaille Beaumarchais pour la qualité de sa programmation et son action à la direction du Théâtre des Arts de Rouen. Il obtient en 1997, le Grand Prix du Syndicat national de la Critique, pour sa mise en scène du Wozzeck de Manfred Gurlitt, consacrée en France, meilleure production lyrique de l´année.

10 novembre 2012Prix de la maison des cultures du monde à Suzy Felix

À l'occasion du trentième anniversaire de sa fondation, la Maison des Cultures du Monde a créé un prix destiné à permettre à un jeune chercheur la réalisation d'un projet d'étude et de valorisation de formes spectaculaires et d'expressions musicales rares. Ce prix à été attribué à l'unanimité à Suzy Felix, ethnomusicologue, pour son projet d'étude et de valorisation de formes spectaculaires et d'expressions musicales rares : Le trovo, joute verbale chantée et improvisée dans le sud de l'Espagne.

Véritable duel verbal et vocal, la pratique du trovo reste incarnée et pleine de vie dans certains recoins de l'Espagne. Les poètes que l'on nomme troveros s'affrontent verbalement lors d'interminables veillées veladas troveras où les mots tout comme le vin d'ailleurs ne tarissent jamais. Il se chante sur les places de village lors des fêtes patronales, de manière plus informelle dans les fermes cortijos, dans les bars bodega et les plus habiles d'entre eux franchiront le pas de la scène lors de concerts ou de concours certamenes.

10 novembre 2012À vos agendas

 

25-27 avril 2013, New York : (Self) Representations : Romani Music and Culture in Diaspora (Call for Papers)

Le power trio Mörglbl à la Luciole d'Herblay le 24 novembre 20102

10 novembre 2012Revue de presse musicale du 10 novembre 2012

 

(France musique) Jean Marie Machado - Hommage à Boby Lapointe

(Le Figaro) Le Metropolitan Opera de New York s'invite au cinéma

(Culturebox) Zebda fête les 20 ans de l'Espace Michel Berger de Sannois

(Le monde) Les pointes de Marie-Agnès Gillot

(Figaroscop) Philippe Jaroussky, sur une voix royale

(Culturebox) Marché de la musique : la chute des ventes s'accélère

(Le Moniteur) Nouvelle toiture pour l'Opéra comique

(El Moudjahid, Alger) Nouvel opéra d'Alger : Un atout précieux pour le développement des arts lyriques

(Culturebox) Laura Perrudin quelques notes de harpe au festival Jazz à l'Ouest

(Midi Libre) Miguel Angel Estrella : « Mon ADN, c'est la musique »

(Le Figaro) Renaud Capuçon, l'archet-doué

(Culturebox) Le public de « Picardie Mouv » se prend une bonne décharge avec Général Elektriks

(France Culture) Titanic : and the band played on...

(La Croix) « Iolanta » dans la lumière d'Anna Netrebko

(Culturebox) Zombie Zombie et son électro analogique au Festival Résonances de Dijon

(France Inter) de Delerue à Schumann (Carefour de l'Odéon)

(Culturebox) La Grande Battle, mardi soir sur France 2: découvrez les vidéos des 8 finalistes

(Toute la culture) Médée à l'Opéra de Lille

(Youtube / Buffet Crampon) Jean-Luc Votano et Buffet Crampon

(AFP/Le Point) Rolling Stones : «Grrr!», un florilège et deux inédits en prélude aux concerts

(Culturebox) Sylvie Vartan raconte « Mot à mot » sa vie, sa carrière, son public

 Novembre 2012 

L

M

M

J

V

S

D

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

musicologie.org

Presse internationale

flux rss

 

reherche

 

 

 

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
 06 06 61 41 73