bandeau actu

Actualités musicales

 
C'est encore celui d'hiver

 12-14 avril 2012, Leeds

______________________________
The Theory, Practice, and Business
of Opera Today

Call for papers and other contributions.
University of Leeds

The School of Music and School of Performance and Cultural Industries at the University of Leeds have, over the past few years, enjoyed a close relationship with Opera North, the largest English opera company outside of London. Following several successful partnership projects, the Leeds University Centre for Opera Studies (LUCOS) is now organizing a novel kind of international opera conference involving a stimulating mixture of practitioners and academics to debate key themes in the theory, practice, and business of opera today. Although we intend to include traditional paper sessions, we also want to include workshops, round tables, and sessions that present work on current opera projects.

The conference has three themes, and a day will be devoted to each:

THE BUSINESS OF OPERA: Marketing, finance, audiences, perceptions, participation.

THEORY AND PRACTICE: Opera libretti, interpretation, practical questions about historicism and current production practices (includes rehearsal workshop at Opera North for half the day).

OPERA NOW: new work, making opera 'relevant', current developments in opera studies, the digital revolution - half a day at Opera North, watching a rehearsal.

Proposals are invited for individual papers, workshops, and round tables. Workshops may be based, for example, on conflicting interpretations of an operatic scene. Round tables may examine a topic from the point of view of different practitioners (e.g. conductor, director, librettist, composer, designer, choreographer).

The conference web site is:
http://www.operaconference.leeds.ac.uk

Further information and registration details will be added at a later date.

The deadline for this call is 30 November 2011. Please send your proposals to Anastasia Belina. LUCOS (Leeds University Centre for Opera Studies), email: A.Belina at leeds.ac.uk

12-13 avril 2012, Boston

______________________________
Jazz, Criticism, and American
Politics

CALL FOR PAPERS
An International Conference

Keynote Speaker: Lewis Porter (Rutgers University)

The Department of Musicology and Ethnomusicology at Boston University in collaboration with the Howard Gotlieb Archival Research Center will host an international conference, "Jazz, Criticism, and American Politics," on April 12 and 13, 2012. The Gotlieb Archival Research Center houses several important collections spanning the history of American jazz in the twentieth century, from bandleaders Don Ellis and Cab Calloway, songwriters Sylvia Dee, Abel Meeropol, and Johnny Mercer, singer Ella Fitzgerald, to the writings of jazz historians and critics Andre Hodeir, Winthrop Sergeant, Henry Pleasants, Nat Hentoff, and Charles Keil.

Proposals on the archive's holdings exploring the relation between jazz repertories, criticism, and politics are particularly encouraged, as well as on more general aspects of jazz criticism.

Papers will be thirty minutes in length followed by fifteen minutes of discussion. Abstracts of 350 words (in Word or PDF) should be sent to the Conference Administrator, Panayotis League, to whom all questions should be addressed. (pleague at bu.edu). The deadline for submissions is 1 December 2011.

Program Committee: Steven Cornelius, Thomas Peattie, Andrew Shenton, Jeremy Yudkin.

12-14 avril 2012, Spartanburg

______________________________
High Culture / Low Culture,
Southern Culture 

The Converse College Conference on Southern Culture

Converse College in Spartanburg, SC, is pleased to announce a Call for Papers for the Converse College Conference on Southern Culture.

The focus of this conference is the “big picture” of southern culture, from okra to opera. We are particularly interested in the intersections of “high” and “low” culture in the South, and the ways in which the rich working class and folk elements of southern culture have, in many instances, been reinterpreted, and, some might argue, appropriated, by more traditionally high cultural mediums. We invite papers that examine the unique qualities of diverse southern cultures, interrogate the threads that bind these cultures together, and, we anticipate, propose divergent ways of thinking about the South.

The academic conference will be a key component in a weeklong conversation about modern southern culture that will include featured speakers, panel discussions, literary readings and musical performances. Writers Lee Smith and Hal Crowther will be the keynote speakers. We invite papers from scholars and professionals working in the fields of Literary Studies, History, Religion, performing arts, and southern foodways, and we hope to use conference papers as the basis for scholarly collection of essays.

This conference will continue a proud tradition of “studying the South” at Converse College. In the spring of 1962, the Southern Literary Festival met at Converse and featured Eudora Welty, Flannery O'Connor, and Cleanth Brooks, among others. On the fiftieth anniversary of that event, we propose to examine, not just southern literature, but the wide range of elements of southern culture.

Possible topics include, but are not limited to:

  • Southern musical traditions (old and new, high and low)
  • Religious traditions in the south; High southern church/low southern church
  • Contemporary southern drama, or the lack of it; Non-Christians in the south
  • Visual arts; Images of the south in popular culture
  • Food security issues in the modern rural south; Southern cuisine as haute cuisine
  • Urban/agrarian/southern; Folk arts
  • The role of food in southern culture: church, family, community, etc. ;  Women are cooks and men are chefs: gender and food
  • The evolving role of race in shaping southern culture; Immigrants and southern culture

Please send 250 word abstract as an email attachment, along with a brief CV (Word or PDF, please) to:

Anita Rose, Conference Co-chair
Associate Professor and Chair of the English Dept.
Email: Anita.rose at converse.edu

Deadline: November 1, 2011

12-14 avril 2012, Long Beach (US : CAL)

______________________________
From Nineteenth-Century Stage
Melodrama to Twenty-First-Century
Film Scoring: Musicodramatic
Practice and Knowledge Organization

Presented by the Society for American Music and the California State University, Long Beach, College of the Arts

The musicological study of film is exemplified today by interpretive "readings" of individual films, of film genres, or of some narrative aspect of film, thereby following the lead of literary criticism and film studies more than musicology. Because of that proportionately less attention is devoted to examining musical practice in film within the traditions of dramatic musical art. There is a need now for historical analysis and synthesis, such that individual studies can be related to a more comprehensive perspective in which music of the cinema is understood in the broader historical context of theater music.

The Symposium will focus on exploring this system of musicodramatic knowledge organization and on understanding both its origins in stage melodrama and how the practice continues as a living tradition in film scoring today. To a greater or lesser extent current practice can be seen as "new wine in old bottles," because while musical styles have changed, the same underlying musicodramatic schema has remained relatively unchanged.

The Symposium will be held at the Cole Conservatory of Music at CSULB from April 12-14, 2012.

For more information

jeudi 12 avril 2012

______________________________
Capoeiras-objets sujets de la contemporanéité

Appel à contributions

Pour son premier numéro thématique, la revue en ligne Cultures-Kairos - revue d'anthropologie des pratiques corporelles et des arts vivants - s'intéresse à une pratique brésilienne qui non seulement donne à lire les processus de mutations socioculturelles du Brésil et des nombreuses sociétés qu'elle tient en réseau, mais aussi véhicule sa propre modalité globalisante, se révélant par là un objet anthropologique au cœur de la contemporanéité : la capoeira.

Chercheurs et capoeiristes donnent à lire et à entendre la complexité de cette pratique de manière intensive depuis les années 1990. En effet, la capoeira, ou plutôt, les capoeiras, relaient des problématiques fondamentales en jeu et en débat dans les sciences sociales telles que la globalisation, la manifestation d'idéologies identitaires et leurs (dé)constructions historiques, les rapports de domination sociale et de genre souvent associées aux perspectives postcoloniales.

En dépit d'une multiplication des points de vues et des angles d'approche (sociologie, anthropologie, histoire, sciences de l'éducation...), certains clivages historiques se pérennisent. Par exemple, le clivage capoeira angola et capoeira régional dont Matthias R. Assunçâo (2005), entre autres, a brillamment montré les constructions, imprègne encore les analyses théoriques comme les discours des pratiquants. En découle une bipolarité à la plasticité en permanence réécrite et réévaluée (africanité us brasilité ; tradition us modernité ; instrument du pouvoir vs instrument politique ; pratique artistique vs pratique sportive ; orientalisation vs occidentalisation ...) au fur et à mesure de ses circulations. Elle connaît actuellement un regain d'intérêt important à sonder au vu des nouveaux enjeux qu'elle représente et réalise tant pour les « scientifiques » que pour les pratiquants, eu égard à son institutionnalisation (Gaudin, 2009), sa patrimonialisation (Vassalo, 2008), la multiplication de ses modalités à l'étranger (Falcâo, 2005a, 2005b), et son transfert au sein d'autres pratiques (breakdance, arts circassiens, danse contemporaine, aérobic, théâtre.) et d'autres lieux (écoles, universités, centres sociaux, centres de loisirs, MJC, scènes événementielles, salles de spectacle).

Cette profusion théorique et son expansion à l'étranger ne vont pas sans la diversification des codifications et manières de la pratiquer, c'est-à-dire, sans des reconfigurations formelles et par conséquent, sans l'élargissement de ses mondes sensibles, encore peu explorés. Nombreux sont les intéressés, praticiens et théoriciens, à en pointer certains risques, notamment la dilution des « fondements » (ensemble symbolique et technique - assez hétérogène - constituant la pratique) (Araujo, 2001), l'accélération de la diffusion de ses clichés et stéréotypes (Aceti, 2010), une radicalisation des mouvements d'appropriation (Vassalo, 2008), le manque de rigueur et les approches trop relativistes qui font d'une capoeira accessible à tous une pratique mainstream désinvestie de ses singularités et de son historicité. À mesure que ses trajectoires s'intensifient, est remise au jour une crainte structurelle et non dissolue pour les uns et les autres : sa dépossession. En même temps, en gagnant du terrain et de la visibilité, capoeira et capoeiristes acquièrent une reconnaissance niée pendant des décennies lors de divers épisodes d'interdits, d'illégalité et de violente répression dans un 20eme siècle politique héritier des idéologies colonialistes et praticien des idéologies populistes et militaristes.

Et pourtant, « A capoeira é de ninguém » - la capoeira n'appartient à personne. Ce précepte (axiome ?) traditionnellement énoncé par les Mestres ne serait pas qu'un code de conduite, mais une expérience à mener qui se révélera dans un jeu. C'est le jeu, o jogo, qui déciderait du capoeiriste et de son art. Elle n'est à personne, cependant tout le monde, contrairement aux apparences, n'y aurait pas accès : pratiquer la capoeira n'est ni « jouer » (jogar) et encore moins « être » (ser) capoeira. Une question difficile puisqu'elle jette au cœur du brasier des crispations (identitaires, sociales, économiques et culturelles) le sensible et l'esthétique, le jeu du bon et du beau.

Les partages du sensible (Rancière, 2000) mettant en lumière la relation entre esthétique (manière de percevoir et construire imaginaires, techniques et productions à partir de ces perceptions et leur prolongement dans l'expérience) et politique à un moment donné de l'histoire du phénomène, ont encore été peu abordés dans les contributions sur les capoeiras, au Brésil comme ailleurs. C'est pourquoi ce numéro voudrait les privilégier. À partir de données ethnographiques denses et récentes, l'analyse de l'expérience sensible combinée à celle de l'action pourrait rendre un instantané fidèle de l'instrumentalisation de la capoeira par les uns et les autres. Performatives, pragmatiques, esthétiques ou ethnoscénologiques, ces différentes approches peuvent s'avérer fertiles pour l'examen du devenir des capoeiras à travers leurs reconfigurations formelles et sensibles, leurs diverses modalités de transmission et de réception générées de leurs plus récentes trajectoires et nouvelles temporalités.

Voir l'appel à contributions (PDF)

jeudi 12 avril 2012

______________________________
Le printemps de Thierry Escaich

Thierry Escaich fera sonner l'orgue de la basilique Saint-Louis-roi-de-France à New-Orleans aux Amériques le 13 mai.

Sept jours plus tard, il n'aura pas quitté le nouveau continent, mais sera à Los Angeles à l'orgue du Renée and Henry Segerstrom Concert hall, pour accompagner la Pacific Chorale sous la direction de John Alexander, dans des œuvres de Paulus, Widor, Dupré, Boulanger, Messiaen, Poulenc, Langlais, Rroth.

Le 25 mai le New Japan Philharmonic sous la direction de Christian Arming, avec David Grimal au violon, créera au Suntory Hall de Tokyo, pour la première fois dans le pays, le concerto pour violon et orchestre de Thierry Escaich.

Ce dernier sera le même jour à l'orgue de l'église Notre-Dame de Cholet (la ou se tissaient les jolis mouchoirs), pour soutenir l'orchestre et ensemble vocal Rossini du Conservatoire du Choletais, le Chœur des Mauges et le Chœur Allegro, dans la Grande messe solennelle de Rossini, le concerto pour orgue d'Escaich en personne, et le Requiem de Fauré. Grand programme !

Remis de la fatigue et du décalage horaire, Thierry Escaich sera le 27 mai dans les Cévennes (trop tôt pour les châtaignes) à l'orgue du temple du Vigan, aux côtés de Marie-Christine Barrault comme récitante.

jeudi 12 avril 2012

______________________________
Nouveau dans musicologie.org

« A corps et à cris » par l'Ensemble Clément Janequin. La Péniche Opéra (Paris), 9 avril 2012, par Frédéric Norac
L'Opéra Comique redonne voix à « La Muette de Portici », par Frédéric Norac

jeudi 12 avril 2012

______________________________
Annonces de colloques

Le Manuscrit de Gruuthuse. Littérature, musique, dévotion vers 1400 (appel à contributions), jeudi 25 avril 2013, Bruges
La danse française et son rayonnement (1600-1800) Nouvelles sources, nouvelles perspectives (appel à communications),17-19 décembre 2012, Versailles.
Musique et enregistrement (appel à communications), 14-16 mars 2013, Université Rennes 2

jeudi 12 avril 2012

______________________________
À l'agenda de musicologie.org

 La musique contemporaine japonaise aujourd'hui. Rencontre au Cdmc (Paris) le 11 mai

jeudi 12 avril 2012

______________________________
Hors les murs

 Pour un vrai Conservatoire de Musique en Aveyron (pétition)

jeudi 12 avril 2012

______________________________
Revue de presse musicale,
culturelle et citoyenne du 12
avril 2012

(RTL be) Liège: le chapiteau de l'Opéra provisoire vandalisé
(Rue 89) « Nixon in China », quand l'Histoire rencontre la comédie musicale
(Leral net, Sénégal) Youssou Ndour : Un artiste planétaire dans l'orchestre d'Abdoul Mbaye
(Culturebox) JeanFrançoiZe, groupe un tantinet décalé, sera au Printemps de Bourges
(Libération, Maroc) L'Orchestre philharmonique du Maroc produit l'Opéra La Bohème : Le grand art de Puccini au Théâtre Mohammed V
(AFP/Le Point) Un album posthume d'Henri Salvador réalisé par Benjamin Biolay le 18 juin
(Culturebox) Sonia Cat-Berro en concert jeudi soir à Paris : rencontre
(AFP/DNA) La Cité du Cinéma livrée à Luc Besson
(AFP/DNA) De nombreuses personnalités du cinéma aux obsèques de Claude Miller
(AFP/La Croix) Günter Grass fustige la décision d'Israël de l'interdire de son territoire
(France culture) Corps et cosmos dans la médecine ancienne
(AFP/NVI) Les Nobel 2012 seront annoncés entre les 8 et 15 octobre
(AFP/Le Point) La parfumerie Santa Maria Novella, antique pharmacie des Médicis, fête ses 400 ans
(AFP/La Croix) « La presse à la Une » : passé et futur de la presse écrite s'exposent à la BNF
(AFP/NVI) Détroit d'Ormuz : un village parle une langue menacée de disparition
(AFP/Le Point) Lascaux: des fongicides incriminés dans l'apparition de taches noires

© musicologie.org

2012
<<  avril   >>
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

 

Presse internationale
Annonces & annuaires

À propos du site
S'abonner au bulletin
Collaborations éditoriales

Biographies
Encyclopédie musicale
Discographies
Articles et études
Textes de référence

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Téléchargements

Colloques & conférences
Quelques bibliothèques
Quelques Institutions
Quelques éditeurs

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41