rectangle

musicologie

Biographies musicales

rectangle_actu

rectangle

rectangle

bandeau bioS'abonner au bulletin

 

 

Veracini

Francesco Maria

1690-1768

Francesco Maria Veracini. Gravure de J. June d'après une tableau de F.F. Richter.

 

Né à Florence le 1er février 1690, mort à Florence le 31 octobre 1768.

Fils de Agostino Veracini et de Maria Elisabetta Rossi, il étudie avec son oncle, Antonio Veracini (1659-1733), Frederico Gasparini (1668-1727), Giovanni Giuseppe Bernabei (un des fils d'Ercole) et l'organiste Giovan Maria Casini (1652-1719). Il commence les tournées de concerts alors qu'il est encore un enfant. Il se lie tôt avec Arcangelo Corelli.

En 1708 il participe à la composition collective d'une cantate (avec 23 autres compositeurs), Sara in Egitto.

IEn 1711, il joue, à Frankfurt devant l'empereur Charles VI, son concerto pour violon en majeur zur Postcommunio

En 1714, il est à Londres. Il joue entre les actes des opéras à l'Opéra italien de Londres.

En 1715 il est à la cour de Johann Wilhelms von Neuburg-Wittelsbach à Düsseldorf, en1916 il est à Venise où il se lie avec Giuseppe Tartini.

En septembre1717, avec plusieurs musiciens et chanteurs, il gagne Dresde où il est premier violoniste (pour 1200 talers par an) à la cour de Friedrich Augusts III.

En 1720 il publie un premier recueil de sonates pour violon avec basse continue.

Le 13 août 1722, suite à une dispute il se jette par la fenêtre (opposition des musiciens allemands conduits par J. G.Pisendel). Blessé, il reste boiteux.

Il séjourne peut-être ensuite au château de Chlumec en Bohème, chez le comte Fins.

Il semble être à Prague en 1723 pour la représentation de l'opéra de Johann Joseph Fux  (1660-1741) Costanza e Fortezza, à l'occasion du couronnement du couple impérial.

Il est de nouveau à Florence, où son épouse meurt avant 1735 sans enfants. La même année il retourne en Angleterre. Il crée son opéra Adriano in Siria sans succès, en 1737,  la Clemenza di Tito et en 1738, Partenio.

Il publie en 1744 un second livre de sonates pour le violon avec basse continue et de nouveau à Londres crée l'opéra Roselinda puis L'errore di Salomone toujours sans succès. Il donne des concerts au Hickford's Room. D'après Burney, le bateau du retour aurait fait naufrage et Vercini aurait sauvé ses deux violons Stainer.

De 1745 à 1750 il est à Pise et en 1750 il est concertiste dans l'orchestre de la cour. à Turin en 1750. Puis se retire à Florence sa ville natale. Il y rédige son traité de musique : Il Trionfo della pratica Musicale (opus 3).

Il laisse 7 oratorios (parmi lesquels Sara in Egitto, des cantates, des poèmes pastoraux, des concertos. Il écrivit également le traité, Il Trionfo della pratica musicale.


Sonate en mi mineur (Largo, Allegro)
Licco Amar (1891-1959), violon et Günther Ramin (1898-1959), clavecin.
Polydor (B 69075, B 69076), 1928

Catalogue des œuvres

VERACINI Francesco Maria :  Sonate a violino solo e basso. Facsimilé de l'édition de Dresde de 1721. Éditions Fuzeau 2005 (Réf. 5935).

Quelques partuitions dans la International Music Score Library Project

  • 1708, Sara in Egitto, oratorio
  • 1711, Concerto pour violon et 8 instruments en ré majeur (concerto du couronnement) « (manuscrit Nationalbibliothel, Vienne)
  • 1711, Il Trionfo dell'innocenza patrocinata da S. Niccolò, oratorio (1711)
  • 1715, L'Empietà distrutta nella caduta di Gerico, oratorio
  • 1716, 12 Sonates a Flauto solo, e Basso, (Dédicacé au prince Friedrich August, Venezia, 26 Luglio 1716) (Stadtbibliothek, Dresden)
  • 1720, La Caduta del savio nell'idolatria di Salomone, oratorio
  • 1721, 12 Sonates pour violon avec basse continue, opus 1, Dresden 1721 (dédicacé au roi de Pologne et Saxe) [réédité : Amsterdam, Jeanne Roger et Roger et Le Cène (1730) ; Paris, Leclerc le cadet, London, I. Walsh 1733] Fac-similé par les «Éditions Fuzeau, 2005  (Réf. 5935).
  • 1722, La Liberazione del Popolo ebreo dal naufragio di Faraone, 1722
  • 1727, L'incoronazione di Davidde, 1727
  • 1735, Adriano, opéra
  • 1737, La Clemenza di Tito, opéra
  • 1738, Partenio, opéra
  • 1739, Piangete al pianto mio ; Non per anni ; die Canzonetta Anacreontica : Non Tirsi, tu non hai, Florenz, Moücke 1739 (Florenz, Bibliothèque cu Conservatoire Cherubini)
  • 1744, 12 Sonates académiques pour violon et basse continue, opus 2, (dédicacé au roi August III), London 1744 [avec le portrait du compositeur]
  • 1744, L'errore di Salomone [publié à Londres : The favourite Songs in the Opera call'd Adriano, London , Walsh 1735]
  • 1744, Roselinda, opéra [Favourite Songs in «Roselinda». Dans Walshs Delizie IV, London 1776
  • sd., 2 Concerti en si mineur et en ré majeur (manuscrit Stadtbibliothek) [le concerto en ré majeur (et un autre) dans la collectionCh. Le Cène, Amsterdam 1717 (?)
  • sd., 6 Airs pour soprano
  • sd., 6 Concerti (manuscrit Staatsbibliothek Berlin)
  • sd., Concerto pour violon concertant, pour 2 violons, alto et basse. (manuscrit Biblothèque de Schwerin)
  • sd., M'assalgono affanno, air « (Conservatroie de Milan)
  • sd., Nice e Tirsi, pour soprano et alto
  • sd., Parla al ritratto dell'Amante, pour soprano et basse
  • sd., Ut relevet miserum, canon vocal (Cambridge)

Bibliographie

  • Rusquet Michel, Francesco Maria Veracini (1690-1768. Dans « Trois siècles de musique instrumentale : un parcours découverte. Musicologie.org 2013.
  • BURNEY CHARLES, History of Music, London 1776-1789
  • CAFFI F., Storia di S. Marco. Venezia 1854-1855
  • EHRLICH A., Berühmte Geiger der Vergangenheit uns Gegenwart. Leipzig 1893, p. 313 et suivantes
  • FABBRI M., Appunti didattici e riflessioni critiche di un musicista preromantico (Le inedite 'Annotazioni sulla Musica' di Francesco Maria Veracini). sl., 1965
  • —, Gli ultimi anni di vita di Francesco Maria Veracini.. Dans «Collectanea Historiae Musicae» (III) 1963
  • —,  Le acute censure di Francesco Maria Veracini a  «l'Arte della Fuga» di Francesco Geminiani. Florenz 1963
  • FÜRSTENAU M., Beiträge zur Geschichte der Königlige Sächsichen musik Kapelle. Dresden 1849
  • NALDO A. R., Un trattato inedito e ignoto di Francesco Maris Veracini. Dans «Revista Musicale Italiana» 1938
  • NEWMAN W. S., The Sonata in the Baroque Era. Chapel Hill, University Press 1959
  • PINCHERLE MARC, Les violonistes compositeurs et virtuoses. Paris 1924
  • RONCAGLIA G., Il melodioso Settecento italiano. Milano 1935
  • SMITH H. M., Francesco maria Veracini's Il Trionfo della Prattica Musicale (thèse). Indiana University 1963 [L.C. No. Mic. 64-5496, Ann Arbor University Microfilms]

Discographie

1/
Franceso Maria Veracini
Sei Sonate a Flauto e Basso

Karsten Erik Ose (Flûte)

Ornamente 99.
Diez Eichler (clavecin), André Henrich (Luth), Matthias Hofmann (violoncelle baroque).

Enregistré en décembre 2003

Deutschland Radio / AEOLUS 2005

 

Jean-Marc Warszawski
15 janvier 2006
Refonte du miroir de page, révision de l'iconographie, 10 décembre 2013

 

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41

À propos - contact
S'abonner au Bulletin
Liste musicologie.org

Flux RSS

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Articles et études
La petite bibliothèque

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Nouveaux livres
Nouveaux disques
Agenda

Petites annonces
Téléchargements

Presse internationale
Colloques & conférences
Universités françaises

Collaborations éditoriales

Soutenir musicologie.org


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2014

musicologie.org

Mercredi 14 Janvier, 2015 16:07