rectangle

musicologie

Biographies musicales

rectangle_actu

rectangle

rectangle

bandeau bioS'abonner au bulletin

 

 Rosenthal Manuel

1904-2003

 

 

* Paris, 18 Juin 1904 — † Paris, 6 juin 2003.  Il a neuf quand sa mère lui offre son premier violon. A la mort de son père il a 14 ans et joue du violon dans les orchestres de cinéma pour subvenir aux besoins de sa famille. Il entre au conservatoire National en 1918 où il est l'élève du violoniste Jules Boucherit. Sa première oeuvre, la Sonatine pour deux violons et piano, composée en 1922 est jouée en 1923 au cours du 100e concert de la SMI. En 1926, il entreprend des études de fugue et contrepoint avec Jean Huré et commence à travailler la composition avec Maurice Ravel.

Dans les années 20, il joue dans le orchestres Lamoureux et Pasdeloup où en mars 1928, il débute comme chef d'orchestre. Il compose Rayon de soiries, une cocasserie lyrique.

Percussionniste à la création de l'Orchestre National de la Radiodiffusion Française, le chef d'orchestre Désiré Ingelbrecht en fait son adjoint de 1934 à 1939. En 1937 le Théâtre des Champs Elysées donne sa comédie musicale La Poule Noire

En 1938 il compose la Gaité parisienne, oeuvre célèbre sur laquelle Maurice Béjart fait une chorégraphie.

Pendant l'occupation il est Réssistant. Il est fait prisonnier.

En 1944-1947, il est chef permanent et directeur musical de l'Orchestre National (il en démissionne en septembre 1947). En 1946, est créée son oeuvre Musique de Table par l'Orchestre National sous sa direction, oeuvre à propos de laquelle Ansermet disait «Je ne savais pas qu'on pût orchestrer mieux que Ravel», ainsi que son quator à cordes Les soirées du petit Juas.

De 1948 à 1951 il est chef permanent de l'Orchestre Symphonique de Seattle. Il entreprend ensuite de nombreuses tournées de concerts dans le monde entier où crée et fait connaître la musique contemporaine ; Stravinsky, Bartok ou Hindemith, ou bien encore Moïse et Aaron de Schönberg, Turangalila de Messiaen et encore Milhaud, Ibert, Jolivet, Jaubert, Daniel-Lesur, Henry Barraud, Jean Langlais, Jean Françaix, Charles Chaynes etc. ou les premières audition française de Richard Strauss et Britten.

Le spectacle qu'il dirige au Metropolitan Opera de New-York avec Parade de Satie, Les Mamelles de Tirésias de Poulenc et L'Enfant et les Sortilèges de Ravel provoque l'enthousiasme de public et de la presse. Il dirige à l'Opéra et à l'Opéra Comique de Paris un spectacle Ravel, Pelléas et Mélisande de Debussy, The Rake's Progress de Stravinsky, Zoroastre de Rameau.

En 1957, on donne la première audition de ses Femmes au Tombeau. 1962 voit la création de Hop Signor ! sur un texte de Michel de Ghelderode.

De 1962 à 1974 il est professeur de la classe de la direction d'orchestre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. En 1963 il crée Saint François d'Assise. En 1964, il est permanent et directeur musical de l'Orchestre Symphonique de Liège.

En 1973, il inaugure la direction de Liebermann à l'Opéra de Paris en dirigeant l'Orphée de Gluck.

Il obtient de nombreux prix : Grand Prix du Disque, Prix F. Blumenthal, Prix Charles Cros, Prix Maurice Ravel. Il est Commandeur de la Légion d'Honneur.

A l'occasion de ses 90 ans, il fait paraître son ouvrage Musique adorable (Editions Hexacorde) où il nous livre ses réflexions sur la musique et le récit de sa vie auprès des grands compositeurs de notre siècle.

Catalogue des oeuvres

L'essentiel est édité à Paris chez Jobert

  • 1923, Sonatine pour deux violons (Heugel)
  • 1926-1923, Rayon de soieries, opéra bouffe sur un livret de Nino (Heugel)
  • 1927, Sérénade pour orchestre (Heugel)
  • 1928-1929, Un baiser pour rien, ballet (Heugel)
  • 1934-1936, Jeanne d'Arc pour orchestre
  • 1934-1937, La Poule noire, comédie musicale sur un livret de Nino (Heugel)
  • 1936-1939, Saint François d'Assise
  • 1938,  Gaieté parisienne, ballet (inédit)
  • 1941, Musique de table pour orchestre
  • 1942, Les Soirées du Petit Juas, quatuor à cordes
  • 1943-1944, Cantate pour le temps de la Nativité
  • 1947, Symphonies de Noél
  • 1947-1948, Aesopi Convivium, violon, et piano solistes et orchestre
  • 1948, Magic Manhattan pour orchestre
  • 1948, Que le Diable l'emporte, ballet (inédit)
  • 1949, Symphonie
  • 1952-1953, A choeur vaillant, choeur a capella (Éditions françaises de musique) pour soli, choeur et orchestre
  • 1953, MissaDes Gratias (Éditions françaises de musique)
  • 1955, Rondes françaises pour orchestre(Éditions françaises de musique)
  • 1956, Les Femmes au Tombeau, drame lyrique sur un livret de Ghelderode (Paris, Nouvelles Éditions Meridian)
  • 1957-1961, Hop, Signor !, drame lyrique sur un livret de Ghelderode
  • 1970, Aeolus, pour quintette à vent et cordes
  • 1975, 2 Études en camaïeu pour orch. à cordes et timbales
  • sd., Des mélodies avec piano ou orchestre
  • sd., Musiques de films
  • sd., Plusieurs orchestrations d'ouvres classiques et modernes

Bibliographie

  • Catalogue des éditions Jobert (courte biographie)
  • CHAMFRAY CL., dans «Le Courrier Musical de France» (21) 1968
  • ROSENTHAL MANUEL & MARNAT MARCEL, Souvenirs de Maurice Ravel. Hazan, Paris 1995 [206 p.; ISBN 2850254029 ]
  • ROSENTHAL MANUEL, musique adorable. Hexacorde, Paris 1994
  • SAUDINOS DOMINIQUE, Manuel Rosenthal, Une vie. Édition Mercure de France, Paris 1992 [256 p. dont 16 de planches ; ISBN 2715217471]

 

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41

À propos - contact
S'abonner au Bulletin
Liste musicologie.org

Flux RSS

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Articles et études
La petite bibliothèque

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Nouveaux livres
Nouveaux disques
Agenda

Petites annonces
Téléchargements

Presse internationale
Colloques & conférences
Universités françaises

Collaborations éditoriales

Soutenir musicologie.org


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2014

musicologie.org

Samedi 3 Janvier, 2015 15:29