rectangle

À propos du site

S'abonner au bulletin
Collaborations éditoriales

Biographies
Encyclopédie musicale
Discographies
Articles et études
Textes de référence

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Nouveaux livres
Périodiques

Petites annonces
Téléchargements

Vu et lu sur la Toile
Presse internationale
Forums et listes

Colloques & conférences
Universités françaises
Quelques bibliothèques
Quelques Institutions
Quelques éditeurs

Bulletin Officiel
Journal Officiel
Bibliothèque de France
Library of Congress
British Library
ICCU (Opac Italie)
München (BSB)
Deutsche Nationalbib.
BN Madrid
SUDOC
Pages jaunes
Presse internationale

bandeau bio
S'abonner au bulletin (courriel vide)
Liens vers des dictionnaires et des collections de notices en ligne

| a | b | c | d | e | f | g | h |i | j | k | l | m |
| n | o | p | q | r | s | t | u | v | w | x | y | z

 Pécou Thierry

(1965-)


© Martin Polàk

Thierry Pécou découvre la musique dès l'âge de 9 ans par l'apprentissage du piano. Venu d'abord spontanément à la composition il reçoit, parallèlement à ses études de piano au Conservatoire National de Région de Paris, l'enseignement de l'harmonie et du contrepoint. Il entre ensuite dans la classe de composition au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il obtient les Premiers Prix d'Orchestration et de Composition en 1987 et 1988.

Différents stages enrichissent par ailleurs sa formation, notamment au Banff Centre for the Arts (Canada), lieu avec lequel il établit un lien privilégié et où il est, depuis 1989, régulièrement invité.

Il a reçu de nombreux prix pour ses oeuvres : en 1990, son Stabat Mater reçoit une mention à la Tribune Internationale des Compositeurs à l'UNESCO ; la SACEM lui décerne le Prix Stéphane- Chapelier- Clergue-Gabriel-Marie en 1990 et le Prix Georges Enesco en 1993 ; en 1996 le Prix Pierre Cardin lui est décerné par l'Académie des Beaux-Arts à l'Institut de France et en 1999, il reçoit le prix Nouveau Talent SACD.

Ses oeuvres ont été jouées dans le cadre de saisons de concerts et de festivals renommés (festivals Présences à Radio-France, Gaudeamus Music-Week à Amsterdam, Automne de Moscou, New Music Concerts Toronto, Foro Internacional de Musica Nueva de Mexico, Festival d'Ambronay, Tampere Choir Festival (Finlande), Jeux d'orgues en Yvelines, Octobre en Normandie, etc.) et ont fait l'objet de commandes d'institutions et d'interprètes prestigieux.

Membre de la section artistique de la Casa de Velàzquez à Madrid de 1997 à 1999, Thierry Pécou part fréquemment pour de longues tournées à travers le monde. Ces voyages sont à la source de son oeuvre : il s'approprie les lieux qu'il explore et, comme un filtre, les fond, les réinvente à travers son propre univers.

Ses oeuvres L'Homme Armé pour huit voix solistes (1996), Les filles du Feu pour clarinette ou hautbois et orchestre (1998), La ville des Césars pour 7 chanteurs, percussions et basse de viole (1998) marquent un intérêt accru pour les musiques des peuples indigènes d'Amérique et des peuples d'Afrique Noire. Tendant de plus en plus à retrouver le pouvoir de la musique à produire des émotions parfois violentes, un peu comme les tambours ont pouvoir de provoquer la transe, il cherche à se rapprocher d'une dimension rituelle, voire magique de la représentation musicale.

Dossier de prsse TM+
novembre 2007

Catalogue des œuvres

Les œuvres de Thierry Pécou sont éditées aux Éditions Musicales Européennes.

  • Ñawpa, pour violon principal et cordes (création septembre 1999)
  • Penjing, pour 5 chanteurs et ensemble instrumental (création 2000)
  • Salsa d'Elissa, pour piano (création février 2000)
  • Salsa d'Elissa, (création mars 1999)
  • Mouez ar mor, pour narrateur, clarinette et viole de gambe solistes, petit choeur de femmes, orchestre (création juillet 2000)
  • Princes et princesses, pour choeur mixte, sonnailles et crotales
  • Offrande, pour voix d'hommes ou choeur mixte
  • Le lointain et étrange voyage, pour choeur mixte et basse de viole
  • La Ville des Césars, opéra pour ensemble vocal, basse de viole et percussions
  • Phénomène astral, pour choeur mixte, choeur d'enfants ad lib. et orchestre (création mai 2001)
  • Elégie sur le Royaume Tchong, pour choeur a cappella
  • A circle in the sand, pour violon et double chœur (création juin 2001) Bath Festival, Angleterre (M. Mitchell, The Joyful Company of Singers, dir. P. Broadbent)
  • Laccampu, pour flûte, clarinette, trombone, biolon, violoncelle, percussions et dispositif électronique (création mai 2001)
  • Sikus, pour violoncelle et dispositif électronique (création mars 2002)
  • Sous l'aile du vent, pour percussions (création mai 2002)
  • Chö, un rituel tibétain, pour clarinette basse en Sib et piano, flûte en sol, violoncelle et percussions (avec amplification) (création mars 2002)
  • Symphonie du Jaguar, pour 5 voix de femmes, clarinette, trombone, violon, violoncelle et orchestre (création février 2003)
  • Musiques rituelles, pour trio de flûtes solistes, ensemble de flûtes et percussions (création décembre 2002)
  • Brèves du Jaguar, pour 5 voix de femmes, clarinette, trombone, violon, violoncelle (création février 2003)
  • Quelqu'un parle au tango, pour clarinette basse, violon, violoncelle, piano et percussions (création avril 2003)
  • Anges et oiseaux,  pour flûte, violon, alto, violoncelle, piano, ensembles de percussions, de violons, et de flûtes (création décembre 1998)
  • La fête malgache, pour mezzo-soprano et cinq instruments (création mai 2003)
  • Je marche dans le ciel, j'accompagne un oiseau, pour orchestre (création janvier 2004)
  • La Lune sur l'eau, pour choeur à voix égales et maracas ((création mai 2004)
  • Outre-Mémoire pour un pianiste, flûte, clarinette et violoncelle (création octobre 2004)
  • Perroquets d'azur, pour hautbois (création 1993)
  • Passeurs d'eau - cantate amazonienne, (création août 2004)
  • Blason d'Aliénor, pour voix d'alto et tambour de basque (création décembre 2004)
  • Hop et Rats (opéra pour les enfants) sur un livret de David Martins, pour voix d'enfants, soprano, clarinette, alto, violoncelle, piano et dispositif (création mai 2003)
  • Outre-Mémoire, variances pour piano, (création septembre 2004)
  • Marcha de la Humanidad, pour orchestre (création 4 février 2005)
  • Manoa, pour flûte basse, clarinette basse, violoncelle et mouvements dansés (création mars 2005)
  • Et la Jeannette avec, pour choeur à voix égales et une cloche (création juin 2005)
  • Tremendum, pour piano et orchestre (création novembre 2005)
  • Vague de pierre, pour grand orchestre (création février 2007)
  • L'oiseau innumérable, pour piano et orchestre (création octobre 2006)
  • Tango que j'ai pu voir danser, pour flûte, violoncelle, guitare et piano (création : novembre 2006, Salle Cortot, Paris
  • La Barque au rêve clair pour Erhu et orchestre (création 11 mai 2007)
  • Chants des sacrifées, pour ensemble vocal et orchestral (création 11 janviar 2008)


Références / musicologie.org 2007