Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir .  

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Ozi Étienne
1754-1813

Né à Nîmes, 9 décembre 1754, mort à Paris, 5 août 1813.

Il est le fils de Marie Piala et de Louis Ozi, cardeurs de soie.

Peut-être a-t-il appris le basson après d'une institution militaire, comme cela se faisait à l'époque pour les instruments à vent.

Il se serait installé à Paris en 1777, et aurait étudié avec Georg Wenzel Ritter (1748-1808), séjournant alors dans la ville.

En 1777-1778, il fait des débuts remarqués au Concert spirituel dans le concerto pour basson de P. D. Deshayes. Au cours des douze années suivantes, il apparaît trente-six fois dans les programmes dont 19 fois dans ses propres compositions.

M. Ozi a joué sur le basson un concerto. Cet instrument prend sous les doigts de ce virtuose une harmonie si flatteuse pour l'oreille du spectateur, qu'on ne peut s'empêcher d'applaudir l'Artiste qui l'anime, et de prendre part au plaisir qu'il prend lui-même à jouer de cet instrument.

L'Almanach musical, décembre 1782.

En 1783, il est au service du duc d'Orléans, et commence à publier ses trente-deux suites pour deux clarinettes, deux cors et basson, configuration instrumentale usité pour les ensembles maçonniques.

Comme beaucoup de musiciens de cette époque, il a rejoint la franc-maçonnerie, il est membre de trois loges dont la Loge Olympique de la Parfaite Estime, creuset des célèbres concerts de la Loge Olympique, dont Ozi est membre et soliste de l'orchestre.

De 1786 à 1788, il est Musicien ordinaire de la chapelle et de la Chambre du roi.

Il se marie avec Marie Adélaïde du Pont, ils ont six enfants.

Peu après la Révolution, il intègre la Garde nationale de Paris, il est professeur dans son école de musique, qui devient le Conservatoire en 1795. Il est représentant des musiciens de la garde nationale parisienne, il est en relation avec les fonctionnaires des nouveaux gouvernements révolutionnaires. Il est nommé directeur des éditions du Magasin de musique à l'usage des fêtes nationales, créées par la Garde nationale, et qui deviendra l'imprimerie du Conservatoire.

Il est membre et soliste des concerts du Cirque du Palais-Royal en 1790, du Théâtre italien de 1792 à 17944, du Théâtre Feydeau en 1796, du Théâtre de la République et des Arts, entre 1799 et 1800.

De 1798 à 1806, il est soliste à l'orchestre de l'Opéra, en 1806, il est le premier bassoniste de la chapelle musicale de Napoléon.

Ne pas confondre avec Pierre Izo (Yzo), compositeur, auteur d'une Lettre sur celle de Monsieur Jean-Jacques Rousseau … sur la musique.

Écrits relatifs à la musique

Méthode nouvelle et raisonnée pour le basson où l'on donne une explication claire et facile de la manière de tenir cet instrument; des observations sur le basson ancien et moderne. Par M. Ozi

Méthode de basson … avec des airs et des duos (1788)

Nouvelle méthode de basson adoptée par le Conservatoire (1803)

Méthode de serpent, Paris 1814, en collaboration avec N. Roze, M. M. Gossec et Rogat.

Étienne Ozi, Concerto pour basson et Hautbois, Dmitry Bulgakov (hautbois), Valery Popov (basson), Orchestre de chambre de Lithuanie, sous la direction de Vyacheslav Valeev.

Catalogue des œuvres

1782, 1er duo pour basson, perdu.

1783, Duo concertans pour basson.

1783-1791, 32 Nouvelles suites de pièces d’harmonie, 2 clarinettes, 2 basson, 2 cors.

1785, 1er duo, pour 2 violoncelles, perdu.

1785-1801, 8 concertos pou basson, dont les opus 3, 4, 6, 9, 11.

1786-1800, 4 symphonies concertantes, pour 1 ou 2 bassos solos ou pour clarientte et basson solos, dont les opus 5, 7, 10,

1786, Petits airs connus variés, pour basson.

1788, 8e duo pour basson, perdu.

1794-1795, Pas de manoeuvre, ou Rondeaux [2], pour 2 picolos, 2 clarinettes, 2 cors, 2 bassons, serpent, trompette.

1795, Duos … à l’usage des élèves.

1795, Première suite d’airs civiques, pour basson.

1795, Seconde suite d’airs civiques, pour bassons.

1797, Duo concertans, pour basson.

1799, Première suite d’airs variés, pour 2 flûtes.

1801, 13e duo, pour 2 violoncelles, perdu.

1805-1809, 6 duos, pour 2 violoncelles.

1827, Duos de Pleyel, pour basson.

Bibliographie

Griswold H. E., Etienne Ozi (1754–1813): Bassoonist, Teacher, and Composer (thèse). Peabody Institute, John Hopkins University, 1979.

© Musicologie.org 2018.

À propos - contact | S'abonner au bulletin Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

Samedi 16 Juin, 2018