Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda
Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir 

A   B   C   D   E   F   G   H   I   J   K   L   M   N   O   P     R   S   T   U   V   W   X   Y   Z

Kastalski Alexander Dmitrievitch
1856-1924

Александр Дмитриевич Кастальский

Né à Moscou, 16 novembre 1856, mort à Moscou 17 décembre 1926.

Il est admis au Conservatoire de Moscou en 1875. Il y étudie la théorie et la composition avec Nikolaï Hubert, Piotr Tchaïkovski, et Sergueï Taneïev, le piano avec Porfiri Konev.

En 1881, il s'engage dans une Brigade d'artillerie.

En 1882, il enseigne de la musique aux étudiants de l'École technique des chemins de fer à Kozlov, crée et dirige un orchestre de travailleurs des ateliers. Il joue lui-même le violoncelle dans un quatuor d'amateurs ouvriers.

Il rentre en 1884 à Moscou et travaille avec des ouvriers de la firme Prokhorovskaya Trekhgornoy, d'une des plus grandes manufactures de tissus Russie.

Extrait des Vêpres.

Sur la recommandation de Tchaïkovski, il enseigne le piano, puis le chant, à l'école synodale de musique d'église de Moscou à partir de 1887.

Il est diplômé du Conservatoire de Moscou en 1893.

Il est superviseur à l'école de musique synodale de Moscou en 1903, puis directeur en 1910, du chœur synodal, avec lequel il fait en 1911, une tournée en Italie, Allemagne et Autriche.

Il accomplit de vastes recherches sur la musique ancienne, dont la restauration et la transcription d'un cycle choral du xvie siècle, Peshchnoye deistvo (Sauvé de la fournaise), et s'intéresse à la musique populaire.

Figure de prou de la musique liturgique, Rachmaninov fait appel à lui pour ses Vigiles nocturnes, créées en 1915.

En ce jour la Vierge, Chœur de la cathédrale orthodoxe de Paris, sous la direction d'Eugen Evetz.

Il compose essentiellement de la musique liturgique chorale, arrange des chants anciens, compose un opéra, Klara Milich, en 1907. Sa renommée s'étend à l'ouest en 1916, avec son Requiem « pour les alliés victimes de la Première Guerre mondiale », Bratskoe Pominovenie (Commémoration fraternelle).

Après la Révolution d'octobre, il propose un projet pour une Maison de chant populaire, en 1918, l'école de chorale synodale est transformée en Académie de chorale populaire de Moscou, rattachée au commissariat de l'Éducation publique. L'académie ouvre en décembre 1918.

La même année, à la demande d'Arthur Lourié, il compose plusieurs arrangements de L'Internationale, pour chœur a cappela et pour chœur a cappela avec piano.

Votre maison, Chœur des étudiants du Conservatoire de musique d'État de Biélorussie.

En 1922, Kastalski est engagé par Anatoly Lukarcharski comme professeur de chant et de direction chorale, au Conservatoire de Moscou.

Malgré ses efforts, l'Académie de chant choral est absorbée en 1923 par la faculté de chant et de direction chorals du Conservatoire.

Parmi la soixantaine de ses compositions d'après 1917, il se serait essayé à des compositions de rue, avec sa Ulichnaya simfoniya (symphonie de rue), utilisant les sons de chars à banc, de moteurs de voitures, afin de provoquer les esprits conservateurs, das la ligne de la « Faction des professeurs rouges » (incluant les étudiants), et L'« Association russe des musiciens prolétaires », qu'il avait rejointe, comme un hommage à la jeunesse.

Fragile, le cœur malade, il aurait songé à immigrer. Il demande à Rachmaninov de lui trouver des éditeurs pour ses œuvres religieuses, afin de réunir un petit pécule, qui lui aurait permis éventuellement de payer le voyage.

Engagé au Département de la musique du Commissariat à l'éducation, il ne peut en raison de sa faiblesse, participer à ses travaux. À sa mort, on aurait trouvé le manuscrit de sa dernière composition sous son oreiller.

Il laisse plus de 200 compositions et arrangements, des mémoires, des articles, environ 500 lettres.

Discographie

Les musiciens dans la Grande Guerre (24) : « Commémoration fraternelle », œuvres de A. Kastalski, A. H. Brewer, H. Fährmann, R. Vierne

Lire la présentation de Jean-Marc Warszawski

 

 

Jean-Marc Warszawski
16 septembe 2017

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41

À propos - contact

S'abonner au Bulletin

Flux RSS

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Articles et études
La petite bibliothèque

Analyses musicales

Nouveaux livres
Nouveaux disques
Agenda

Petites annonces
Téléchargements

Presse internationale
Colloques & conférences
Universités françaises

Collaborations éditoriales

Soutenir musicologie.org

Mercredi 15 Novembre, 2017