bandeau bio

S'abonner au bulletin

 

 

 

Jurinac Sena
Srebrenka
1921-2011

 

Sena Jurinac

 

 

Née à Travnik le 24 octobre 1921, morte à Augsbourg le 22 novembre 2011.

Fille d'un médecin yougoslave et d'une mère viennoise, elle étudie à l'académie de musique de Zagreb. Elle a pour professeur de chant Milka Kostrenćić.

Elle fait ses débuts à l'Opéra de Zagreb dans le rôle de Mimi, dans la Bohème de Puccini en 1942. Elle a tout juste vingt ans.

Elle chante encore des rôles comme ceux de la comtesse dans les Noces de Figaro, la Freia dans le Rheingold (l'Or du Rhin) , Isabella, dans Colombus de Werner Egks.

Après avoir été contactée en 1944, le 1er mai 1945, elle chante Chérubin (le mariage de Figaro)au Wiener Staatsoper (Opéra national de Vienne), dont elle intègre la troupe.

Jurnac sena Sena Jurinac, photographie dédicacée
©musicologie.org/collection privée

En 1947, elle est au programme du festival de Salzburg, puis elle est Darabella (Cosi fan Tutte), avec la troupe de l'Opéra de Vienne au Covent Garden de Londres. L'année suivante, elle fait une forte impression dans le même rôle avec la troupe de l'opéra de Glyndebourne.

En 1948, à la Scala de Milan, elle est Chérubin.

En 1949, elle se produit pour la première fois au festival de Glyndebourne, et en 1950 dans le rôle acclamé de Fiordiligi (Cosi fan Tutte).

Mais elle n'en reste pas aux personnages mozartiens, et acquiert un très vaste répertoire qu'elle chantera dans pratiquement toutes les maisons d'Opéra du monde entier.

En 1951, elle donne une série de concerts à Copenhague et à Stockholm.

En 1952, elle est Lisa de la Dame de pique de Tchaïkovski a Maggio musicale de Florence. Elle se produit également au Teatro San Carlo de Naples, elle est Octavian dans Rosenkavalier, à la Scala de Milan.

En 1953, elle se marie avec le baryton Sesto Bruscantini.

En 1954, elle joue Chérubin, dans les Noces de Figaro à la Scala de Milan.


1955, Les noces de Figaro,
la comtesse, « Dove sono » 

En 1956, elle est à l'Opéra de Rome où elle incarne Pamina (der Zauberflöte) et Lisa (Dame pique).

En 1957 elle est Marzelline dans Fidelio de Beethoven au festival de Salzburg, et au festival de Bayreuth elle chante Éva des Meistersingern (Les Maîtres chanteurs) de Richard Wagner.

En 1958, elle est Elisabetta dans Don Carlos de Verdi, au festival de Salzburg, Butterfly et Eurydice (Orphée de Gluck) à la Scala de Milan.

En 1959, elle est Madame Butterfly à l'Opéra de San Francisco, Eurydice dans Orphée de Gluck au festival de Salzburg, Sœur Angélique (Suor Angelica, rôle titre) de Puccini à la Scala de Milan.

Sena Jurinac 1959 Sena Jurinac en sœur Angélique à la Scala de Milan

En 1960, elle est Octavian dans Rosenkavalier (le Chevalier à la rose), au festival de Salzburg, et à la Scala de Milan, elle incarne la comtesse des Noces de Figaro.

En 1961, elle est Leonore dans Fidelio au Covent Garden. Elle chantera encore dans la même maison la Maréchale dans le Rosenkavalier, et Iphigenie dans Iphigenie auf Tauris de Gluck.

La même année elle se remarie avec le chirurgien Josef Lederlen et s'installe à Augsburg.

En 1962, le 19 février, elle est au Covent Garden dans Dona Elvira (Don Giovanni), sous la direction de Georg Solti (document sonore) :

En 1963, elle est Desdemona, dans Otello de Verdi et Octavian dans Rosenkavalier au festival de Salzburg.

En 1964, elle est le compositeur dans Ariadne auf Naxos (Strauss).

En 1965, elle chante la partie de Marina dans Boris Godounov au Festival de Salzburg.

En 1967, elle est de nouveau à la Scala de Milan, avec le rôle de la comtesse dans les Noces de Figaro, et celui d'Elisabeth dans Tannhäuser de Wagner, et au Festival de Salzburg, reprend le rôle de Marina (Boris Godounov).

En 1968 elle est membre d'honneur du Wiener Staatsoper.

En 1973, elle est invitée par le Covent Garden de Londres pour une série de récitals.

En 1979, elle est pour la première fois sur une scène parisienne, au théâtre de l'Athénée, où elle chante Brahms, Schubert, Schumann et Wolf.

Elle a également chanté Tosca en 1969, Leonore, dans La forza del destino de Verdi, ou Kostelnicka dans Jenůfa de Janácek.

En 1982, elle fait ses adieux à la scène à Vienne, en chantent une dernière fois le rôle de la Maréchale du Rosenkavalier.

Sena Jurinac Sena Jurinac, photographie dédicacée
© musicologie.org/collection privée

 

Bibliographie

  • Jurinac Sena. Dans « Großes Sängerlexikon » Verlag K.G. Saur 2003, (6) p. 408.
  • Tamussino Ursula, Sena Jurinac der Jahrhundert-Rosenkavalier. Augsburg 1971 ; Révisé et considérablement augmenté, Barylli, Wien 2001 [avec discographie].
  • Tubeuf André, Le chant retrouvé : sept divas. Fayard, Paris 1979.

 

 

 

 

 

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41

À propos - contact
S'abonner au Bulletin
Liste musicologie.org

Flux RSS

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Articles et études
La petite bibliothèque

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Nouveaux livres
Nouveaux disques
Agenda

Petites annonces
Téléchargements

Presse internationale
Colloques & conférences
Universités françaises

Collaborations éditoriales

Soutenir musicologie.org


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2014

Samedi 13 Décembre, 2014 16:02

musicologie.org

rectangle

musicologie

Biographies musicales

rectangle_actu

rectangle

rectangle