rectangle

musicologie

Biographies musicales

rectangle_actu

rectangle

rectangle

bandeau bio

S'abonner au bulletin

 

 

Jérôme de Moravie
Ieronimi de Moravia ; Hieronymus de Moravia
v. 1240-v. 1304

 

 

Moine dominicain. Vécut dans un couvent de la rue Saint-Jacques à Paris.

Son Tractatus de musica, est une compilation de Boèce, Isidore de Séville, Guy d'Arezzo, Johannes Affligemensis, al-Farabi, Hugo de Saint Victor, Thomas d'Aquin. Importantes copies de Jean de Garlande, Francon, Petrus Picardus (que Jérôme de Moravie révèle).

Le chapitre 24 est une des premières réflexions esthétiques sur la musique. D'après Jérôme de Moravie on pourrait penser que les lettres qui servaient pour la démonstration des intervalles sur le monocorde, servaient également pour le jeu de certains instruments.

Au chapitre V de son traité, Jérôme de Moravie fait part de la distinction de Al-Farabi ( De divisione musice Secundum Aphorabium), à savoir la musique active et la musique spéculative.


Main de solmisation (édition Coussemaker)

Au chapitre VI, il donne le point de vue de Boèce: Musique du monde, musique humaine, musique instrumentale.

Au chapitre VII, celui de Picardus, qui est le même que celui de Boèce.

Pour jérôme, le chant ecclésiastique peut être considéré soit en lui même, c'est à dire sans déchant comme lorsqu'il est exécuté par un, deux ou par plusieurs chanteurs ou par un choeur entier, soit par rapport à son application au déchant.

Dans le déchant à deux parties, la voix supérieure est opposée au ténor. Dans les trios ou triples, c'est la partie médiane qui est opposée au ténor. Dans les quatuors ou quadruples, c'est la voix directement au-dessus du ténor qui lui est opposée.

Les intervalles (édition de Coussemaker)

La voix parfaite est haute, douce, claire : haute pour qu'elle suffise dans les notes élevées, douce pour qu'elle charme les âmes des auditeurs, claire pour qu'elle remplisse bien les oreilles. Si l'une de ces qualités fait défaut, la voix n'est pas parfaite.

Dans le chant liturgique à l'unisson, il faudra former des groupes de basses, barytons et ténor élevés... Si quelqu'un a entendu une belle note, qu'il tâche de la garder en sa mémoire et de s'en rendre maître.


Les intervalles (édition de Coussemaker) 

Jérôme de Moravie distingue entre voix graves et basses, voix de poitrine (voces pectoris) ; voix fines et très hautes, voix de tête (voces capitis) ; voix de gosier, (voces gutturis). Plus loin il note que l'un des plus grands empêchements à un beau chant est la tristesse de l'âme ; les mélancoliques peuvent avoir de belles voix, ils ne peuvent chanter joliment.

Les ornements : Est autem flos armonicus decora vocis sive celerrima vibratio. La fleur (l'ornement) de l'harmonie est une agréable vibration de la voix très rapide et véhémente (procellarisque, mouvement des vagues d'un fleuve). Il y a trois sortes de trilles : ton ; la vibration est lente dans l'intervalle d'un ton ; la vibration commence lentement et devient rapide, dans l'intervalle de un demi ton.


Proportions intervalliques (édition Cserba)

Écrits relatifs à la musique

Tractatus de musica (avec tonaire, vers 1272-1304)

Traité des huit tons (tonaire, en partie concordant avec le traité de Jérôme de Moravie))

Attribution défectueuse: Epistola d dardanum

Proportions intervalliques (édition Cserba) 

Manuscrits

  • Ms. Lat. 16663, Paris, Bibliothèque nationale, origine supposée parisienne, daté d'avant 1306, f. 1-187, Tractatus de musica
  • Ms. 223/4, Bruxelles, Bibliothèque royale, daté de v. 1270, f. 2r-5r, Omnis cantus ecclesiasticus [...] Le premier propriétaire de ce manuscrit unique, le maître en théologie Pierre de Limoges, l'a légué à sa mort en 1306, à la Sorbonne, où il put être consulté jusuq'au début du XVIIe siècle.
  • Ms. 3585/6, id., XIVe siècle, f. 1-4v, Omnis cantus ecclesiasticus [...]
  • Ms. 6429/30, id., XIVe siècle, f. 1-3v, Omnis cantus ecclesiasticus [...]
  • Ms. I LXX (1183), Praha, Prazkéo hradu, knihovna metropolitní kapituly, origine supposée en Bohême, XIVe siècle, f. 1, Omnis cantus […]
  • Ms. 2545, Barcelona, Biblioteca de Catalunya, originaire d'un couvent dominicain de Catalogne, seconde moitié XIVe siècle, f. 1, Omnis cantus […]
  • Ms. Rés 1531, Paris, Bibliothèque nationale (anciennement conservatoire), XIIIe siècle, f. 1r-5v
  • Ms. Lewis 6, Philadelphia, Free Library, origine française supposée, XIIIe siècle, f. 1 rv, Omnis cantus

Démonstration des tons avec lettres alphabétiques (édition de Coussemaker)

Éditions

Bibliographie

  • AKIOKA YO, Jerome of Moravia's rules for performing chant. Dans «Feris Jyogakuindaigaku Ongakugakubu Kiyo» (1) 1995, p. 17-27
  • ARTOM CAMILLO, Nuove considerazioni sulla solmisazione guidoniana. Dans «Rivista musicale italiana» (19) 1912, p. 839-857
  • BABB WARREN (trad.) & PALISCA CLAUDE V. (éd.), Hucbald, Guido, and John on Music. Three Medieval Treatises. New Haven-London 1978. L'introduction à John Cotton est rééd. dans «Beyond the Moon: mélanges Luther Dittmer», The Institute of Mediaeval Music, Musicological Studies (53), Ottawa 1990, p. 144-162
  • BEC PIERRE, Vièle et rebec. Jérôme de Moravie. Dans «Actes du colloque de Royaumont 1989», Paris 1992, p. 97-116
  • BELLERMANN HEINRICH, Geschichtliche Bemerkung über die Notation. Dans «Kirchenmusikalisches Jahrbuch» (13) 1898, p. 1-18
  • BERKTOLD CHRISTIAN, Die aristotelische und die «musikalische Zeit» bei Hieronymus de Moravia. Danys W. Pass & A. Rausch (éd.), «Mittelalterliche Musiktheorie in Zentraleuropa», Musica mediaevalis Europae occidentalis (4), Tutzing 1998, p. 1-6
  • BOUREAU ALAIN, Jérôme de Moravie et la rationalisation dominicaine du XIIIe siècle. Jérôme de Moravie. Dans «Actes du colloque de Royaumont 1989», Paris 1992, p. 43-53
  • COUSSEMAKER CHARLES-EDMOND-HENRI DE, dans «L'art harmonique aux XIIe et XIIIe siècles», Paris Durand. 1865, p. 18, 24, 27, 29-31, 40, 74, 120, 130, 134, 143, 154, 159, 163, 168, 177
  • CSERBA SIMON, Mittelalterliche Kompositonsregeln. Dans «Cäcilienvereinsorgan/Musica Sacra» (66/65) 1935, p. 107-111
  • —, Über den Vortrag des Gregorianischen Chorals im Mittelalter. Dans «Kirchenmusikalisches Jahrbuch» (29) 1934, p. 32-40
  • DUFOURCQ NORBERT. Petite histoire de la musique. Larousse Paris 1960, p. 23
  • FELLERER KARL GUSTAV (*1902), Zur Kirchenmusikpflege im 13. Jahrhundert. Dans «Kirchenmusikalisches Jahrbuch» (28) 1933, p. 7-9
  • FROBENIUS WOLF, Zur Datierung von Francos Ars cantus mensurabilis. Dans «Archiv für Musikwissenschaft» (27) 1970, p. 125-126
  • GASTOUÉ ARMAND, Un dominicain professeur de musique au XIIIe siècle. Fratris Jérôme de Moravie et son œuvre. Dans «Archivum Ordinis Praedicorum» (II) 1932, p. 323-251
  • GÉROLD THÉODORE, Histoire de la musique des origines à la fin du XIVe siècle. H. Laurens Paris 1936, p. 384, 388, 389, 409, 410
  • GIETMANN GERHARD, Rhythmische Gliederung des Chorals. Eine neue Theorie. Dans «Kirchenmusikalisches Jahrbuch» (11) 1896, p. 50-65
  • GY PIERRE-MARIE, Le Tractatus de Musica de Jérôme de Moravie et le commentaire de saint Thomas sur le De caelo et mundo d'Aristote. Jérôme de Moravie. Dans «Actes du colloque de Royaumont 1989», Paris 1992, p. 75-81
  • HAAS MAX, Studien zur mittelalterlichen Musiklehre (I): Eine Übersicht über die Musiklehre im Kontext der Philosophie. [...].«Forum Musicologicum» (3), Winterthur 1982, p. 419
  • HANDSCHIN JACQUES, Zur Frage der melodischen Paraphrasierung im Mittelalter. Dans «Zeitschrift für Musikwissenschaft» (10) 1927-1928, p. 522
  • HIRSCHFELD ROBERT, Notizen zur mittelalterlichen Musikgeschichte. Dans «Monatshefte für Musikgeschichte» (17) 1885, p. 61-67
  • HUGLO MICHEL, Les tonaires. Inventaire, analyse, comparaison. Centre National de la Recherche Scientifique, Société Française de Musicologie, Paris, Heugel 1971, p. 334
  • —, La place du «Tractatus de Musica» dans l'histoire de la théorie musicale du XIIIe siècle. Jérôme de Moravie. Dans «Actes du colloque de Royaumont 1989», Paris 1992, p. 33-42
  • —, La Musica du Frère Prêcheur Jérome de Moray. Festschrift Lütolf zum 60. Geburtstag. Basel 1994, p. 113-116
  • KORNMÜLLER UTTO, Die alten Musiktheoretiker. Dans «Kirchenmusikalisches Jahrbuch» (1) 1886, p. 1-21; (2) 1887, p. 1-21; (4) 1889, p. 1-19; (6) 1891, p. 1-28; (18) 1903, p. 1-28
  • MACHABEY ARMAND, La notation musicale. Collection «Que sais-je?» (514), Presses Universitaires de France, Paris 1971, p. 88, 90
  • MARKOVITS MICHAEL, Das Tonsystem der abendländischen Musik im frühen Mittelalter. Dans «Publikationen der Schweizerischen Musikforschenden Gesellschaft» (II/30), Bern-Stuttgart 1977, p. 30
  • MEYER CHRISTIAN, Le De synemmenis et sa tradition. Contribution à l'étude des mesures du monocorde vers la fin du XIIIe siècle. Revue de Musicologie (76) 1990, p. 83-95
  • —, Lecture (s) de Jérôme de Moravie. Jérôme de Moravie. Dans «Actes du colloque de Royaumont» 1989, Paris 1992, p. 55-74
  • PAGE CHRISTOPHER, Jerome of Moravia on the Rubeba and Viella. Dans «Galpin Society Journal» (32) 1979, p. 77-98
  • —, Le troisième accord pour vièle de Jérôme de Moravie. Jérôme de Moravie, Actes du colloque de Royaumont 1989, Paris 1992, p. 83-96
  • PAUL JACQUES, Sur quelques textes concernant le son et l'audition. Jérôme de Moravie. Dans «Actes du colloque de Royaumont 1989», Paris 1992, p. 117-143
  • PESCE DOLORES, The Affinities and Medieval Transposition. Bloomington-Indianapolis 1987, p. 57
  • RECKOW FRITZ, Der Musiktraktat des Anonymus 4. (I): édition, (II): interprétation du traité d'organum pur. Dans «Beihefte zum Archiv für Musikwissenschaft» (4-5), Wiesbaden 1967 (II) p. 34 & 68
  • ROESNER EDWARD H., Johannes de Garlandia on Organum in speciali. Dans «Early Music History» (2) 1982, p. 133
  • RUINI CESARINO, Alcune osservazioni sulla Practica artis musice di Amerus. Dans «L'Ars Nova Italiana del Trecento» (5), Certaldo 1985, p. 220
  • Schünemann Georg, Zur Frage des Taktschlagens und der Textbehandlung in der Mensuralmusik. Dans «Sammelbände der Internationalen Musik-Gesellschaft» (10) 1908-1909, p. 73-114
  • WAGNER PETER, Zur Musikgeschichte der Universität. Dans «Archiv für Musikwissenschaft» (3) 1921, p. 2
  • WOLF JOHANNES, Geschichte der Mensural-Notation von 1250-1460. Leipzig 1904, Hildesheim-Wiesbaden 1965, p. 1, 113, 363

 

Jean-Marc Warszawski
Novembre 1995-22 mars 2009

 

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41

À propos - contact
S'abonner au Bulletin
Liste musicologie.org

Flux RSS

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Articles et études
La petite bibliothèque

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Nouveaux livres
Nouveaux disques
Agenda

Petites annonces
Téléchargements

Presse internationale
Colloques & conférences
Universités françaises

Collaborations éditoriales

Soutenir musicologie.org


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2014

Samedi 13 Décembre, 2014 15:45

musicologie.org