rectangle

musicologie

Biographies musicales

rectangle_actu

rectangle

rectangle

bandeau bio  

 

 

Isasi Andrès
Andrés Isasi y Linares, 2e marquis de Baranbio
1890-1940

 

Né à Bilbao le 28 octobre 1890, mort à Getxo, Bizkaia, le 6 avril1940.

Fils de Andrés Isasi y Murguito et de María del Pilar Linares, son père décède en 1902, il est recueilli pas son grand-père Andrés Isasi Zulueta, financier fortuné (un des trois principaux actionnaires de la bourse de Bilbao) et homme politique local (échevin de Bibao), fait en 1872. marquis de Baranbio par Amédée de Savoie (roi d'Espagne de 1870 à 1893). Héritier du titre, Andrès Isasi ne l'a jamais porté. Il est par ailleurs sa vie durant à l'abri du besoin.

Il étudie le piano à Bilbao avec avec Miguel Unceta, en 1908, deux Esquisses pour violoncelle et piano (Isai au piano) sont créées par l'orchestre philharmonique de Bilbao, cinq de ses œuvres sont publiées.

Après avoir achevé ses études secondaires en 1909, il se fixe à Berlin, où il étudie la composition avec Engelbert Humperdinck et le piano avec Karl Kämpf. Son premier quatuor en sol majeur (opus 11), dédicacé à Edith, la fille aînée d'Humperdinck est créé le 3 mai 1911à la Sociedad Filarmónica de Bilbao, puis en 1914 à Stockholm par le quatuor Julius Ruthströhm..

Symphonie no 2 en sol mineur, opus 23 (1918). I. Adagio-Widmung, Allegro appassionato, II. Adagio, III. Scherzo: Presto, IV. Molto allegro e risoluto, Orchestre symphonique de Bilbao, Juan José Mena (direction)

Sa première symphonie est créée en 1910 à Düsseldorf.

En février 1913, il crèe le poème symphonique Zharufa à la salle Blüthner de Berlin. L'orchestre Blüthner est dirigé par Bruno Weyersberg. L'année suivante, l'œuvre reçoit le Deuxième prix du concours international du Conservatoire de Malmö en Suède.

Vesr 1911-1915, il met Lekobide en chantier, « un triptyque légendaire sur des peintures basques » d'après une légende de Juan Venancio de Araquistáin, sur un livret en basque de Emiliano de Arriaga (1844-1919). Seul le premier acte de cette œuvre, dans l'air du temps, a été achevé et n'a pas été conservé.

Il est de retour à Bilbao au début de la Première Guerre mondiale, et acquiert quelque notoriété en Espagne.

Le 11 mars 1915, l'Orchestre de l'association de la musique de Bilbao, dirigé par José Sainz Basabe crèe le poème symphonique Amor dormido. Il est l'un des protagonistes d'un cycle de concerts populaires basques organisé d'octobre 1915 à avril 1916, par la Société chorale de Bilbao, au cours duquel plusieurs de ses œuvres, dont des Lieder sur des poèmes de Heine, sont créés.

Andres Isasi, Berceuse trágica; pour violon et orchestre. Jonathan Carney (violon), Euskadiko Orkestra Sinfonikoa, Enrique García Asensio (direction).

Il se marie en 1916 avec Inés de Olascoaga Amann. Le couple, installé dans une belle demeure construite par le grand-père sur le Golf de Gascogne, à Algorta (Getxo), aura quatre enfants.

Le 3 février 1917, son poème symphonique Amor dormido est bien accueilli au Teatro Circo Price de Madrid. La pièce est rejouée le 30 mai suivant dans les nouveaux locaux de la Société Chorale de Bilbao, le Coliseum Albia.

Son grand-père décède le 29 mars 1918, à l'âge de 98 ans.

Le 3 juin 1918, sa deuxième symphonie, créée au Théâtre de l'Odéon à Madrid sous la direction de Enrique Fernández Arbós, est un grand succès.

Sa musique connaît quelque succès en Hongrie, grâce à quelques pianistes tels Emeric Stefaniai.

Le 29 avril 1924, l'Orchestre symphonique de Bilbao sous la direction d'Armand Marsick crée son poème symphonique Mendiants dans le soleil, qui est accueilli avec réserve.

En 1930, la première audition de son triptyque choral Angelus remporte un vif succès à la cathédrale Saint-Étienne de Budapest, sous la direction de son dédicataire Desiderius Demeny. L'année suivante, sa seconde symphonie est bien accueillie dans la capitale hongroise.

Il a transcrit de nombreux chants d'oiseaux, et a envisagé la rédaction d'un traité d'ornithologie. Il a édité des poèmes, tout en s'intéressant au dessin et à la photographie.

Catalogue des œuvres

Les numéros d'opus sont de Ygnacio de Olascoaga Amann (son beau-frère d'Isasi, avocat, faisant office de copiste), complétés par Javier de Solaun. Les œuves de jeunesse qui n'ont pas été détruites figurent en fin de catalogue.

(Opus 8) , Reliquias I (perdu)

(Opus 9), Reliquias II (perdu)

1911 (opus 10), Symphonie no 1 (Alegro brioso, Scherzo prestísimo, Andante, Allegretto).

1911, 1914 (opus 11), Quatuor à cordes no 1 en sol majeur (Allegro molto moderato, Adagio e romántico, Allegretto e mosso, Allegro).

1911 (opus 12), Zharufa, poème symphonique.

(Opus 13) Suite Antigua (perdue)

1912 (opus 14), Erotische Dichtung (Poème érotique), pour orchestre.

(Opus 15), Vollmond Nacht, suite pour orchestre.

1913 (opus 16), 14 Lieder sur des poèmes de Heine. 1. Ali Bey, 2. Lass Ab!, 3. Frühling, 4. Die ungetreuse Luise, 5. In deine Nähe, 6. An Sie, 7. Liedchen, 8. Vergiftet sind meine Lieder, 9. Es war eine Alter König, 10. Der Phönix, 11. Sie Tanzt, 12. Gott weiss für wen es Schlägt, 13. Kom zu mir !, 14. Die Rose, Die Lilie, Die Taube, Die Sonne.

1913 (opus 17), Amor dormido (Schlumernde Liebe, Amour endormi, pour orchestre.

1913 (opus 18), Das Orakel (El Oráculo), poème symphonique.

1913 (opus 19), Die Sünde (El Pecado, Le Péché), poème symphonique.

1914 (opus 20), Ihr Bild (Su Imagen), poème symphonique.

1918 (opus 21), Suite no 2, pour orchestre en mi majeur (Idyll, Burleske, Fuga).

1914 (opus 22, no 1), Berceuse tragica, pour violon et piano.

(Opus 22, no 2) Berceuse Trágica, pour violon et orchestre.

1915 (opus 23), Symphonie no 2, créée en 1935 (Adagio, Adagio, Scherzo, Allegro molto e risoluto).

(Opus 24), Concerto pour piano et orchestre (Andante, Adagio, Allegro) [version pour piano 4 mains ; Concierto Fantasía, pour piano]

1917 (opus 25), Sonate pour violon et piano en fa mineur (Un poco recitativo, Romanza, Allegro molto)

1925, (opus 26) Mendigo al sol (Mendiants dans le soleil), poème symphonique

1920 (opus 27), Quatuor à cordes no 2 en la mineur (Allegro agitado, Adagio, Intermezzo, Allegretto, grarioso e marcato, Fuga, Allegro serioso, Finale)

1928 (opus 28), Sonate no 2, en do mineur, pour piano (Allegro molto con fuoco, Andante Trágico, Minueto).

(Opus 29) Symphonie no 3 (perdue)

(Opus 30), quatuor no 3 en mi mineur (Andante, Scherzzo, Adagio molto espresivo, Fuga)

(Opus 31), quatuor no 4 en re majeur (Allegro gracioso, Romance (Adagio místico), Scherzo, Rondó (Allegro a la Marcha).

1921 (opus 32), Quatuor no 5 en do mineur (Allegro non troppo, Adagio, Allegreto vivace , Finale (Allegro).

(Opus 33), Symphonie no 4 (instrumentation du 2e quatuor) [perdue]

1924 (opus 34) Sonata sabatina, pour piano (Stella matutina, Rosa mystica, Causa nostrae Laetitiae)

1924 (opus 36), Balladen, 3 pièces pour piano (Trauernde Wanderer, Alter Seemann´s Erzählung, Der König und der Hoffnarr), dédicacées à José Gondra.

1925 (opus 37), Impromptu, intermezzo e fuga, pour piano.

1928 (opus 38), Esquisses, 7 pièces pour piano (Andenken, Herben in Alt, Der Bonz, Serenade, Berceuse Dramatique, Abend, bei dem kirchlein, Spinnlied), à la mémoire de María Guerrero.

1929 (opus 39), 2 valses, pour piano (Valse de Pierrot, Valse de Juventud)

(Opus 40), Impromptu, intermezzo e fuga no 2 en fa majeur, pour piano.

(Opus 41), Concerto pour clarinette et orchestre.

1930 (opus 42), Messe en fa majeur, Ocasio amici (Kirie, Gloria, Credo, Sanctus, Elevación, Benedictus, Ángelus).

(Opus 43), Angelus, pour chœur a cappella, créé en 1930 (Ave María, Ecce Ancilla Dómini, Et Verbum caro factum est).

(Opus 44), Jésus Galileae, pour chœur (El Mancebo de Naín, Triste est anima mea, Victime Pascali).

(Opus 45), Guitarra lirica, suite pour guitare, dédiée à Andrès Segovia (Nocturno, Sarabanda, Impromptus,Vals, Fuga).

(Opus 46), Impromptu, intermezzo e fuga no 3, pour piano.

1933 (opus 47), Recueil de romances, pour voix et piano (Dolor Amigo Canto, Ocaso, El Estudiante y el Barquero, Mis Molino).

1933-1939 (opus 48), Recueil de romances, pour voix et piano (El Río, Campanas, Las Hormigas, Paisage, ¡Infante, duerme mi Infante!, Diligencia en el camino).

1934-1939 (opus 49), Recueil de romances, pour voix et piano (Canto a la Virgen, Molinera, Anhelo Ondas del río romeras, La Mona que danza, Pegaso).

1934-1939 (opus 50), Recueil de romances, pour voix et piano (Barcarola Canto, La Madre canta, ¡Que lejos tu pensamiento!,Nochebuena en el monte, La Virgen está cantando, Refugio, La Vía Láctea, La Novia del Estudiante, Corazón ¡Sal a volar!, Luto).

(Opus 51), Jinete de abril, pastorela, Drama miniatura para un Teatro de Cartón. (Preludio, pour quatuor à cordes ; Canción del Brujo, Ronda de las cinco mozas).

1925 (opus 52), Sonate no 2, pour piano, « Sonata marinera » (Navíos en el mar, Playa con luna, La sardina y los delfines, En el barrio de pescadores).

1935 (opus 53), 3 sonatines pour piano. I (Allegro molto moderato, Adagio quassi in modo clássico, Rondino) dédiées à Jose Mª. Lecanda ; II (Temas y variaciones poéticas : Andantino, Var.I. La noche, Var.II. El río, Var.III. Mariposa, Allegreto), dédiée à A Ricardo Lecanda ; III (Moderato, Minueto, Allegro non troppo e gracioso), dédiée à Bernardo Lecanda.

(Opus 54), Films, cycle pour piano (El Afilador, Las Hormigas en el entierro del Carabus Auratus, El Niño Duerme, Tigridia Pavonia, La Mocita va a un recado, Paisaje del Mioceno, Danza de Brujas en el Castillo de Astúlez, Un saludo a Walter Niemann, Ante la momia de Tutankhamen, Va a bailar la Abuela, Tropas Marroquíes, Vals de la Noche).

(Opus 55), 3 sonatines pour piano : IV (Allegro molto appassionato, Romanza, Allegretto molto espressivo, Allegro molto e frenético) ; V (perdu) ; VI (Allegro assai, Molto lento y pastorale, Allegro bucólico), dédiée à Pilar Bellosillo.

(Opus 56), Tantum ergo, pour voix et orgue (do majeur, mi bémol majeur, do majeur).

1939 (opus 57), Recueill de romances, pour voix et piano (A un Corderillo Canto, Balada del Rey de Francia, Sueño de Primavera, Lejos, Pasa el Viento)

1939 (opus 58), Recueill de romances, pour voix et piano (Anunciación, Mariposa Algorta, La Cuna Algorta, Navíos, Serenata Marroquí)

1939 (opus 59), Recueill de romances, pour voix et piano (Serenata Canto, Sombra Blanca, Mujer ¡Yo te bendigo!)

(Opus 61), Berceuse pour piano, Andante con espressione.

(Opus 62), Aquerontia Átropos (Schlan Schmmessenling, Papillon Tête de mort, La Mariposa de la calavera), pour soprano et voix, dédicacé à pianiste Stefanai Casado.

(Opus 69), Escenas rurales (ou Escenas rústicas), pour flûte et piano (En el bosque, Lejos de la aldea, Puesta de sol, Regreso)

(Opus 72), Marche funèbre, pour piano (Lento lúgubre, Piú Allegro).

1907 (opus 73), Cromos, 6 pièces pour piano (Berceuse, Gnome, Airs du mont, Noce champêtre, Princesse, Amour de Mère).

1906 (opus 74), Hojas Moriscas, 6 pièces pour piano (Canción Morisca, Fanatismo, Domador de serpientes, Crepúsculo, Quejas, En Printemps).

(Opus 75), Melodias, 3 pièces pour voix et piano (En el campo Canto, Puesta de sol, Boceto).

(Opus 76) En abril, pour violoncelle et piano (En Abril (Allegro moderato), Elegía (perdu).

1908 (opus 78) 2 Romanzas, pour voix et piano (El amo (perdu), Trisca)

(Opus 81), Sonate pour piano en mi mineur (perdu)

1908, (opus 82) Cromos, pour piano (Fiebre, Declaración, Oriental).

1908 (opus 83), Quatuor à cordes no 6, en mi mineur (Allegro moderato espressivo, Molto lento, Berceuse. Andante, molto tranquillo, Finale, Un poco Andante).

1907 (opus 85), Carnaval, pièces pour piano, dédiées à Enrique Granados (Canción de la Luna, Un drama).

1911 (opus 86), Quatuor à cordes en sol (perdu).

(Opus 88), La morte d'un mio amico, Andantino un poco fúnebre, pour piano

(Opus 89), Trova de Mayo, poux voix a cappella, Allegro Poético

Bibliographie

Lerena Mario, El compositor bilbaíno Andrés Isasi (1890-1940) y el modernismo musical en el País Vasco. Dans « Revista de musicología » (XXXV, 2), Madrid 2012, p. 197-237.

 

Discographie

Andrés Isasi
Quatuors à cordes no 0 et no 2.
Isasi Quartet
1er enregistrement mondial.
« Spanish Classics», Naxos 2012 (8.572463).

Anna Bohigas (violon), Sidonie Bougamont (violon), Karsten Dobers (alto), Matthias Weinmann (violoncelle).

1-4. Quatuor à cordes no 0 (6), en mi mineur (Allegro moderato espressivo, Molto lento, Berceuse. Andante, molto tranquillo, Final, Un poco Andante — Allegro)

5-8. Quatuor à cordes no 2 en la mineur (Allegro agitado, Adagio, Intermezzo,Allegretto, grarioso e marcato, Fuga, Allegro serioso, Finale).

Lire la présentation de Jean-Marc Warszawski

 

Andrés Isasi
Quatuors à cordes no 3 et no 4
1er enregistrement mondial.
« Spanish Classics», Naxos 2013 (8.572464).

Annick Roussin (violon), Anna Bohigas (violon), Karsten Dobers (alto), Yvan Chiffoleau (violoncelle).

1-4. Quatuors à cordes no 4, opus 31 (1921), Allegro grazioso, Romanze, Scherzo, Rondó.

5-7. Quatuor no 3 en mi mineur, opus 30 (1921), inachevé, Andante, Scherzzo, Adagio molto espresivo.

8. Aria en re majeur (Andante)

9. Scherzetto en fa mineur

10. Prélude en la majeur

Lire la présentation de Jean-Marc Warszawski

 

Andrés Isasi
1er enregistrement mondial.
« Spanish Classics», Naxos 2015 (8.572462).

Anna Bohigas (violon), Enekoitz Martinez (violon), Karsten Dobers (alto), Teresa Valente (violoncelle).

1-4. Quatuor à cordes no 1 en sol majeur, opus 11 (1911, révisé en 1914), Alllegro molto moderato, Adagio e romántico, Allegretto e mosso, Allegro

5-8. Quatuor no 5 en do mineur, opus 32 (1921), Allegro non troppo, Adagio, Allegreto vivace , Finale (Allegro).

9-11. Sonate pour violon et piano en fa mineur, opus 25 (1917), Allegro. Un poco recitativo ; Romanza ; Allegro Molto.

Lire la présentation de Jean-Marc Warszawski

Jean-Marc Warszawski
19 septembre 2015.

 

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41

À propos - contact
S'abonner au Bulletin
Liste musicologie.org

Flux RSS

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Articles et études
La petite bibliothèque

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Nouveaux livres
Nouveaux disques
Agenda

Petites annonces
Téléchargements

Presse internationale
Colloques & conférences
Universités françaises

Collaborations éditoriales

Soutenir musicologie.org


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2014

Lundi 21 Septembre, 2015 15:00

ns les nouveaux locaux de la